Logo
Accueil > Movie Toyz > Mon univers JURASSIC PARK

Test de Mon univers JURASSIC PARK

Résumé du test

  • Mon univers JURASSIC PARK
    • Test effectué le 11.05.2015

    • Visuel: 5
    • Qualité: 5
    • Note Générale: 5

Test

  • Comme je l'ai, récemment, évoqué dans mes dernières reviews sur les produits dérivés, j'ai une certaine passion pour ceux que l'on ne voit pas souvent, ceux qu'on ne le croise pas dans toutes les collections ou les pièces à tirages limités, voir très limités. Après vous avoir proposer une review sur des produits tirés de l'univers de The X-Files, une review sur des produits tirés de l'univers de Jaws ou une review sur des produits tirés de l'univers de Usual Suspects, je vous propose une petite review d'une partie de mon univers lié à Jurassic Park. Il s'agit, effectivement, d'une partie, car je possède encore quelques petites merveilles mais faute de place, elles ne sont pas exposées... mais ça viendra !

    Petit historique de la saga :

    Sorti en 1993 et réalisé par Steven Spielberg, le premier épisode de la trilogie est tiré du livre du regretté Michael Crichton et propose ; une fois n'est pas coutume ; qu'un chercheur joue à Dieu, pour recréer les dinosaures, espèces disparues il y a plus de 63 milliards d'années, dans le but de créer un parc d'attraction pour un philantrope du nom John Hammond... Comme on peut s'en douter, ça ne se passe pas, comme il le souhaite et les dinosaures font quelques ravages. Fort d'un casting étincelant, dont Sam Neill, Laura Dern, Ariana Richards, Jeff Goldblum, Samuel L. Jackson, Joseph Mazzelo et le regretté Richard Attenborough (...), le film est un succès au box office et remporte trois Oscars dont meilleur son, meilleur effets spéciaux et meilleurs effets sonores.

    Le second ésisode, Le Monde Perdu, sort en 1997 et est toujours réalisé par Steven Spielberg, moins créatif et plus à la recherche d'un aspect lucratif, dans lequel il compose son casting autour de Jeff Goldblum, Julianne Moore, Pete Postlethwaite ou Vince Vaughn (...). Le film s'offre un succès tout aussi imposant mais n'hérite que d'une nomination aux Oscars (pour les effets spéciaux).

    Le troisième épisode, Jurassic Park 3, sort en salles en 2001, et est réalisé par Joe Johnston. Un épisode qui continue d'enfoncer le projet dans un aspect plus lucratif que divertissant pour les fans du premier épisode, d'anthologie. Au casting, Sam Neill et Laura Dern marquent leurs retours, auprès de William H. Macy, Tea Leoni et Alessandro Nivola.

    Pour ces trois premiers épisodes, c'est le compositeur fétiche de Steven Spielberg, John Williams, qui se charge de produire un score envoutant et plaisant donc le principal thème est disponible, ci-dessous :

    Le nouvel épisode de la saga sera sur nos écrans dans quelques semaines (10 juin 2015) et a été réalisé par Colin Trevorrow, dont il s'agit de son second long métrage. Produit par Steven Spielberg, le casting reposera sur de nombreux jeunes acteurs dont Chris Pratt, Vincent d'Onofrio, Bryce Dallas Howard ou encore Omar Sy (...). La musique, quant à elle, est attribuée à Michael Giacchino, à qui nous devons les musiques angoissantes de la série LOST.

    Les produits dérivés :

    En ce qui concerne les proders, le choix est bien restreint. Certes la société Kenner (derrière la licence Star Wars) a inondé le marché dès 1993 en proposant de très nombreux jouets (dont les originaux valent des prix exhorbitants) et je ne me fais aucune illusion pour cette année, de nombreux spécialistes de jouets comme Lego (qui l'a déjà confirmé) et bien d'autres vont se lancer sur le marché du dinosaure... Malgré cela, le marché produits dérivés de Jurassic Park est extrêmement rare ou difficile à trouver. Faute à des constructeurs préférant des licences plus juteuses comme Star Wars ou Harry Potter. Le constructeur américain Sideshow a bien proposé une statue estampillée Jurassic Park avant de la retirer de la vente, malgré un gros succès, préférant se rabattre sur une licence sur les dinosaures.

    Cette statue sortie par Sideshow, je vous en propose un cliché, ci-dessous. Il s'agit de la version exclusive, comprenant le bandeau "When Dinosaurs rules the Earth", fameuse phrase placée dans le parc de John Hammond. Cette pièce, limitée à 400 exemplaires, fait 30 cm de haut et représente la scène finale du premier épisode où un T-Rex est opposé à deux Raptors. Une pièce rare sur la toile ou à des prix excessifs.

    Pour la partie purement commerciale, on s'arrête à ça... Cela fait peu pour une telle licence et il faut remonter vers des Replicas pour trouver son bonheur. Certes, Kenner a sorti un Raptor, en résine et porcelaine, de 45 cm de haut, fragile (la queue en arc de cercle est une utopie...) dont voici quelques clichés. Elle est limitée à 100 exemplaires et est très dure à trouver ; surtout en bonne état. La mienne a eu la queue cassée par les douanes (cherchant des stupéfiants dedans...) et réparée par un expert.

    Côté Réplicas, il existe des originaux et des répliques. D'une part, les originaux créés par Icons Replicas, dont les objets sont des vrais bijoux pour les collectionneurs. Les valeurs affolent le marché et en trouver relèvent du pur miracle. Trois objets officiels ont été proposés aux collectionneurs et seulement, deux ont eu l'honneur de sortir sur le marché... Limités à 1000 exemplaires, la griffe de Raptor et l'oeuf de Raptor sont des objets très rares, introuvables, chers mais d'une qualité hors norme. Fournis dans un écrin en plexiglass (complètement hermétique) et un certificat d'authenticité dessiné et signé à la main, ce sont des objets d'arts... Malgré la difficulté à les acquérir (10 ans pour ma part), j'ai un exemplaire de la griffe (082 - complet) :

    Et un exemplaire de l'oeuf (version AP - version Artist Proof, sans certificat et sans plaque) :

    D'autre part, un constructeur suédois s'est lancé dans la reproduction des produits Icons et s'est offert le luxe d'acquérir la licence pour la canne de John Hammond, contenant le moustique dans son ambre... Une pièce fragile et limitée à 100 exemplaires... Ici, le certificat n'est pas fourni et le caisson en plexi n'est pas hermétique... mais ça reste un collector introuvable... Somme toute... voici le 006 :

    Pour les fans de résines, aimant les pièces imposantes, il existe des reproductions chez Oxmox (qui fournit les enseignes de jeux vidéos) mais les prix sont inabordables... Et non, vous n'aurez pas de photo de ma part, car je n'en ai pas... Mais... je possède un T-Rex en résine, d'un peu plus d'un mètre de long sur 50 cm de haut... Une pièce limitée à 3 exemplaires au monde, l'une appartenant à un collectionneur brésilien (Cap70 - qui l'a customisé) et l'autre étant dans le musée de Stan Winston, génial (et très regretté) créateur de nombreux effets spéciaux du cinéma. Je vous conseille, en aparté, le formidable livre, The Winston Effect: The Art and History of Stan Winston Studio pour comprendre son art...

    Et la bête dans son univers, imposante, féroce et divine à la fois :

    J'y ai ajouté une plaquette Jurassic Park (offert un cadeau du dossier de presse original de 1993... que je possède) et un casque, vendu dans les boutiques des studios Universal, en Floride et en Californie. Voici d'ailleurs quelques clichés des décors :

    Alors que le quatrième épisode, dont je vous parlais ci-dessus, est prévu pour la début juin, je vous propose d'un découvrir la bande-annonce et espère, d'une part que le film sera bien et d'autre part que certains producteurs de proders se décideront à offrir de beaux objets pour les fans que nous sommes.

    Reste à arpenter la toile pour trouver de tels objets et savoir s'armer de patience... Comme le dit si bien John Hammond "J'ai dépensé sans compter..." et il n'est pas rare de voir des collectionneurs mettre une décennie pour acquérir ces pièces... A Honk Kong, il est possible d'acquérir un superbe kit... peut-être pour une prochaine review... quand je l'aurais acquise...

    Bonne chasse et bon film !

    Texte et photos par Marty.