Logo
Accueil > Events

Events

Trier par catégories:

Conference-de-Presse - Unstoppable

  • Par Mulder, Paris, le 3 novembre 2010

    Q : Comment et pourquoi avez-vous été engagé dans ce projet ? Denzel Washington : Tout d’abord, j’ai aimé le scénario et c’est moi qui l’ai apporté à Tony Scott en lui suggérant de le mettre en scène. Il a aimé ce projet et nous avons commencé à travailler dessus. Pour la question pourquoi, parce qu’ils m’ont bien payé, mais en réalité, le comment et le pourquoi ici se rejoignent. Q : Pourquoi choisissez-vous souvent des personnages qui sembleraient hésiter entre être le bon et le méchant ? Avez-vous remarqué que c’est souvent le cas pour vos rôles ? Washington : Pas vraiment, je ne choisis pas ainsi mes rôles. D’ailleurs, je n’avais pas remarqué ce lien que vous me...

Conference-de-Presse - Meet Monica Velours

  • Par Mulder, Deauville, le 11 septembre 2010

    Q : Comment avez-vous traité et choisi ce sujet ? Keith Bearden : D’une façon générale, je n’écris que sur des choses qui me dérangent, qui me titillent. Il se trouve qu’aux Etats-Unis, on a une très grosse industrie de la pornographie. Cette industrie tourne grâce à un certain nombre de figures féminines. Ce sont des femmes qui, à un moment de leur vie et de leur carrière, sont des stars absolues, grâce auxquelles les producteurs engrangent beaucoup d’argent, mais qui tombent ensuite dans la misère la plus profonde. On peut parler du cas le plus célèbre de « Ginger Alynn » et qui s’est retrouvée à devoir vendre des sous-vêtement sur internet pour pouvoir subvenir à ses besoins. C’est quelque chose de catastrophique dans ce...

Conference-de-Presse - Secret de Charlie (Le)

  • Par Mulder, Deauville, le 11 septembre 2010

    Q : C’est la deuxième fois que vous tournez sous la direction de Burr Steers. Est-ce juste une coïncidence ou était-ce voulu ? Qu’avez-vous appris de ce film ? Zac Efron : En fait, lors de la première collaboration, j’avais cette attente, je me disais que vraiment j’avais quelque chose pour moi à apprendre sur le plan dramatique, étant donné que lui avait une formation beaucoup plus classique et que pour moi, il s’agissait d’apprendre. Là, on était dans une configuration un peu plus différente. Aussitôt que j’ai lu le scénario, je lui ai envoyé un texto en lui disant que s’il était partant pour faire ce film, alors je le serais aussi. On a répondu positivement et on a commencé dans un autre état d’esprit et très vite, on est...

Conference-de-Presse - Morning

  • Par Mulder, Deauville, le 10 septembre 2010

    Q : Tout d’abord, je voulais féliciter Leland pour son beau premier film, qui me touche personnellement et directement, car j’ai vécu ce qui se passe à l’écran. Je voulais demander à Leland et à Jeanne comment vous avez établi non seulement la mise en scène, mais aussi le personnage principal, comment l’avez-vous construit ? Leland Orser : Merci et je suis désolé pour vous [en français]. J’ai lu un article dans le New York Times et cet article traitait du cas de ces parents, qui essayent de survivre après la perte d’un enfant. Cet article donnait également le pourcentage entre les parents qui restaient ensemble et les parents qui se séparaient. Le pourcentage des parents qui restent ensemble est bien moins élevé que ceux qui se...

Conference-de-Presse - Tout va bien The Kids are alright

  • Par Mulder, Deauville, le 10 septembre 2010

    Q : Outre le scénario qui est réussi, a-t-il été question de rajouter des enfants à un moment donné ou non ? La famille aurait-elle été plus grande ? Lisa Cholodenko : Merci d’abord pour vos compliments sur le scénario. Pour ce qui est du nombre d’enfants, je n’ai pas envisagé d’en faire plus. C’était important pour moi, comme vous le voyez, que l’on puisse vraiment s’attarder sur chaque personnage. On suit vraiment les expériences de chacun. Je trouvais donc que ce chiffre de 5 que j’avais, soit 4+1, correspondait déjà à une limite. Je ne pouvais pas me permettre un nombre supérieur. Q : Annette, vous avez encore un rôle où vous êtes encore casse-pied. Ne pouvez-vous pas avoir d’autres types de rôle ? ...