Ron Debloque (Ron's gone Wrong)

Ron Debloque  (Ron's gone Wrong)
Durée:106 minutes
Réalisateur:Jean-Philippe Vine, Sarah Smith
Sortie:Cinéma
Date:20 octobre 2021
Note:
L'histoire de Barney, un collégien tout ce qu’il y a de plus normal, et de Ron, une prouesse technologique connectée capable de marcher et de parler, et conçue pour être son meilleur ami. Les dysfonctionnements de Ron à l’ère des réseaux sociaux entrainent le duo dans d’incroyables péripéties au cours desquelles garçon et robot vont découvrir la notion d’amitié sincère au milieu d’un joyeux désordre...

Critique de Mulder

Le cinéma d’animation nous a toujours fasciné pour sa manière de décrire notre société actuelle mais aussi nous renvoyer une vision de nous-mêmes, de notre enfance, de l’importance de s’investir dans ce que nous faisons et de nos racines. Dans un monde dans lequel les nouvelles technologies ont pris le contrôle de nos vies et sans lesquelles nous sommes perdues et livrées à nous-mêmes, un film comme Ron Débloque (Ron’s gone Wrong) est juste un trésor d’inventivité et une célébration de l’amitié et du fait de devoir se battre pour faire triompher le bien. L’association de 20th Century Animation et Locksmith Animation se révèle ici gagnante tant ce film bénéficie du même soin au niveau du scénario que de l’animation somptueuse qui capte notre attention dès les premières minutes sans jamais la relâcher. 

Barney (Jack Dylan Grazer) est un collégien socialement maladroit et solitaire qui n’a plus de véritables amis. Ses camarades au collège on tous un B*Bot et il est le seul à ne pas en avoir un. Pourtant le jour de son anniversaire, son père Graham (Ed Helms), un vendeur de bibelots sur internet) lui offre enfin son b*bot.  Ce robot normalement connecté numériquement et qui marche et parle et i est censé être son meilleur ami hors de la boîte se révèle avoir plusieurs dysfonctionnements importants. Pourtant, ceux-ci vont se révéler être un véritable don et faire naitre une amitié sans pareil et permettre à Barney de retrouver ses véritables amis Barney et Ron vont ainsi découvrir le véritable sens d’être soi-même et de se faire des amis.

Les nombreuses influences alimentant Ron Débloque (Ron's Gone Wrong) sont clairement visibles que cela soit une caricature bien ciblée de la société Apple et de ses fameuses présentations mais aussi de films comme E.T l’extraterrestre, Gremlins, Star Wars, Marvel mais aussi de jeux vidéo comme Pac-man ou Donkey Kong. Ron Débloque (Ron's Gone Wrong) nous rappelle également Les Mondes de Ralph (Wreck-It Ralph) (2012) par l’importance qu’occupe dans ce film les nouvelles technologies pourtant il s’agit bien ici du premier film produit par Locksmith Animation, un studio britannique d’animation créé par Julie Lockhart et Sarah Smith. Il en ressort un souffle nouveau et un humour assez britannique qui vise juste constamment. 

Le grand soin donné à l’animation se ressent particulièrement au niveau des scènes de toute beauté se déroulant dans la forêt dans laquelle Barney et Ron pourchassés trouvent refuge. Les réalisateurs Jean-Philippe Vine et Sarah Smith ont trouvé la parfaite approche pour témoigner de l’adolescence et des problèmes que rencontrent certains élèves à s’ouvrir aux autres et de se faire de nouveaux amis. Le fait que Barney soit le seul élève de son collège sans b*bot l’isole encore plus des autres élèves qui n’hésitent pas à le rejeter voire de se moquer ouvertement de lui et de sa pauvreté. Impossible de ne pas imaginer dans son enfance ce même souci particulièrement quand tous les adolescents ont un ordinateur et que vous êtes le seul avec des parents réfractaires à avoir aussi un ordinateur à devoir faire sans. Jusqu’à réussir à les convaincre comme quand Barney réussit à montrer à son père l’importance d’avoir un B*Bot. 

Ron Débloque (Ron's Gone Wrong) aborde aussi le danger des médias sociaux et le fait que ceux-ci peuvent apparaitre comme une véritable drogue pour atteindre un maximum de likes et de vues pour devenir populaire. Mais cette gloire éphémère à souvent des effets néfastes. Le film aborde aussi la manière dont les grosses sociétés du domaine de la haute technologie ne reculent devant rien pour atteindre leur objectifs quitte à installer des espions sur certains de leurs productions (on pensera notamment à certains produits connectés). En abordant avec un regard nouveau plusieurs thématiques, Ron Débloque (Ron's Gone Wrong) s’impose comme l’un des meilleurs films d’animation découvert récemment. La fin marquante nous rappellera également une idée de sacrifice et de devoir apprendre de ses erreurs pour progresser et devenir meilleur.

Alors que les studios d’animation hollywoodiens dominent largement la production mondiale, Ron Débloque (Ron's Gone Wrong) s’avère être une preuve qu’un studio britannique est capable de créer de grands films d’animation à la hauteur des denières productions The Walt Disney Animation et Pixar Studios. Même si l’action du film se déroule aux Etats-Unis alors qu’il aurait été intéressant de le situer en Angleterre, on ne peut que saluer les débuts très prometteurs de ce nouveau studio d’animation qui a toutes les armes en main pour devenir l’un des plus grands actuels.

Ron Débloque (Ron's Gone Wrong)
Réalisé par Jean-Philippe Vine, Sarah Smith
Écrit par Peter Baynham, Sarah Smith, 
Produit par Lara Breay, Julie Lockhart
Avec Zach Galifianakis, Jack Dylan Grazer, Olivia Colman, Ed Helms, Justice Smith, Rob Delaney, Kylie Cantrall, Ricardo Hurtado, Marcus Scribner, Thomas Barbusca
Directeur de la photographie : David Peers, Hayley White
Montage : David Burrows, James Cooper,Sim Evan-Jones
Musique : Henry Jackman
Sociétés de production : 20th Century Animation, Locksmith Animation, DNEG
Distribué par 20th Century Studios
Date de sortie : 9 octobre 2021 (LFF), 15 octobre 2021 (Royaume-Uni), 20 octobre 2021 (France), 22 octobre 2021 (États-Unis)
Durée du film : 106 minutes

Vu le 17 octobre 2021 au Gaumont Disney Village, Salle 3 place A19

Note de Mulder: