Ogre

Ogre
Durée:103 minutes
Réalisateur:Arnaud Malherbe
Sortie:Cinéma
Date:09 mars 2022
Note:
Fuyant un passé douloureux, Chloé démarre une nouvelle vie d'institutrice dans le Morvan avec son fils Jules, 8 ans. Accueillie chaleureusement par les habitants du village, elle tombe sous le charme de Mathieu, un médecin charismatique et mystérieux. Mais de terribles événements perturbent la tranquillité des villageois : un enfant a disparu et une bête sauvage s’attaque au bétail. Jules est en alerte, il le sent, quelque chose rôde la nuit autour de la maison...

Critique de Mulder

L’année dernière le festival du cinéma américain de Deauville nous avait permis de découvrir le film Teddy des frères Boukerma, une approche moderne du mythe du loup-garou dans laquelle l’excellent comédien Anthony Bajon voyait son personnage devenir malgré lui un monstre sanguinaire. Mixte de comédie et de film d’horreur, le film était assez original et réussi mais n’arrivait pas à nous faire oublier les excellents Le loup garou de Londres ( An American Werewolf in London) (1981) et Hurlements (The Holwing) (1981). Cette année, le distributeur The Jokers films était de retour avec un autre film fantastique nettement plus abouti et surtout bénéficiant d’un casting parfait et de scènes aussi belles que fortes. En revisitant le thème de l’ogre le premier film de Arnaud Malherbe s’impose aisément comme un excellent film à la photographie soignée et surtout bénéficiant de la présence de la comédienne Ana Girardot dans le rôle principal féminin.

Le scénario de Arnaud Malherbe et Sebastian Sepulveda se révèle être suffisamment maitrisé pour retenir toute notre attention et surtout revisite la thématique de l’Ogre. Ce monstre légendaire qui apparait dans de nombreux contes et ouvrages comme un être gigantesques qui se nourrit d’enfants se retrouve au centre même de cette histoire se déroulant dans un petit village isolé du Morvan en France. Le cadre de cette ville qui se trouve près d’une forêt permet de créer une véritable ambiance inquiétante et surtout à capter toute notre attention. 

Nous découvrons ainsi Chloé (Ana Girardot) et son jeune fils Jules ((Giovani Pucci). Ils semblent vouloir fuir un passé difficile et tenter de se reconstruire psychologiquement.  Chloé est une professeur des écoles qui semble avoir souffert d’un mari violent. En commençant sa nouvelle vie dans ce village, elle va faire la rencontre de nombreuses personnes plus ou moins amicales que cela soit des chasseurs mais aussi un médecin au comportement surprenant répondant au nom de Matthieu (Samuel Joy). Alors que ce dernier et Chloé vont se rapprocher, Jules semble voir d’un œil plutôt hostile l’arrivée de cet homme dans la vie de sa mère. Le climat va se retrouver de nouveau inquiétant quand de nombreux animaux sont retrouvés morts dans la forêt et qu’une créature semble rôder autour de la maison de Chloé et de Jules. Nous ne dirons rien de plus sur l 'intrigue de ce premier film qui prend un malin plaisir à créer un climat oppressant et à donner une large part à l’évolution psychologique des principaux personnages.

Ogre se révèle d’autant plus réussi par sa volonté de revisiter et d’adapter un conte à notre époque actuel alors que ceux-ci semblent ne plus avoir leur place dans une société moderne et tournée vers l’avenir et les nouveaux moyens de communication. Tel des pions sur un échiquier, le scénario montre que les apparences sont souvent trompeuses et que les enfants ont un regard très intéressant sur notre société. En mettant en opposition un jeune enfant souffrant de surdité et ne pouvant écouter que grâce à un appareil et des bruits inquiétants, Ogre nous fascine et nous terrorise par ce village dans lequel une malédiction semble hanter les principaux habitants.

Alors que le film de genre aux Etats-Unis aurait tendance à en montrer beaucoup trop et reposer sur des effets spéciaux plus ou moins réussis, Ogre préfère laisser les spectateurs faire parler leur imagination. Le grand soin porté à l’image et au son met une nouvelle fois en avant l’importance pour les scènes compliquées de bénéficier d’un excellent storyboarder capable de retranscrire les idées du réalisateur en images. Assurément le film gagne ici en efficacité et malgré un budget que l’on sent assez réduit réussit aisément à nous faire sursauter sur notre fauteuil et à prendre en affection cette mère et son fils face à une créature dangereuse. 

Ogre
Réalisé par Arnaud Malherbe
Produit par Laurent Lavolé, Marc-Antoine Robert & Xavier Rigault
Écrit par Arnaud Malherbe & Sebastian Sepulveda
Avec Ana Girardot, Giovanni Pucci, Samuel Jouy
Musique : Flemming Nordkrog
Directeur de la photographie : Pénélope Pourriat
Montage : Floriane Allier 
Storyboard : Eric Gandois
Sociétés de production : Gloria films, 2.4.7 Films
Distribué par The Jokers Films (France)
Durée du film : 103 minutes
Date de sortie : 9 mars 2022 (France)

Vu le 4 septembre 2021 au Centre International de Deauville
Vu le 4 septembre 2021 au Morny club (Deauville)

Note de Mulder: