Stanleyville

Stanleyville
Durée:88 minutes
Réalisateur:Maxwell McCabe-Lokos
Sortie:Cinéma
Date:Non communiquée
Note:
L’employée de bureau Maria Barbizan (Susanne Wuest) mène ce qui ressemble à une vie sans aucune signification. Elle est seule, et elle n'existe pas vraiment, à son travail ou au sein de sa famille. Un jour, elle fait tout ce dont nous avons tous rêvé : elle jette son sac à main et sa vie à la poubelle et participe à un concours énigmatique pour gagner une voiture. Enfermée dans une pièce avec quatre étrangers, tous plus excentriques les uns que les autres, elle doit passer par une série de défis dirigé par Homunculus, un hôte intrigant et curieux (Julian Richings).

Critique de Mulder

Qui n’a pas eu un jour envie de quitter son train-train quotidien et de commencer une nouvelle vie et les nombreuses inégalités du quotidien, les mauvaises nouvelles qui n’en finissent jamais surtout en cette période pandémique. Dans ce constat d’une volonté de se réinventer ou de trouver de nouvelles ères de jeux, le comédien Maxwell McCabe-Lokos signe ici son premier film après trois courts métrages Paris 1919 (2010), Age Sodom (2016), Midnght Confession (2017) et être apparu dans de nombreux films (Max Payne (2008), Antibirth (2016), Faling (2020), Chaos Walking (2021)).

Stanleyville est un film original à bien des niveaux. Nous découvrons ainsi Maria Barbizan (Wuest), une jeune femme qui décide un jour de quitter son travail ennuyeux, son mari paresseux et sa fille odieuse. Après s’être promené dans un centre commercial, elle est abordée par un inconnu dans un centre commercial qui prétend avoir été choisie parmi des centaines de millions de personnes pour participer à un concours qui promet la férocité d'un véritable conflit primitif. Le gagnant recevra une voiture compacte habanero-orange d'occasion. La voilà dans un appartement avec quatre autres personnes livrées à une véritable expérience humaine dans laquelle les tests soumis sont de plus en plus bizarres.

Le réalisateur Maxwell McCabe-Lokos semble vouloir montrer avec ce film le côté éphémère de la vie le fait que nous vivons tous dans notre bulle sans se soucier des autres et sans réellement vouloir changer nos habitudes et prendre le moins de risque possible. Lorsque ces cinq individus se retrouvent à partager un moment ensemble chacun semble vouloir continuer à avoir sa propre vie et gagner à tout prix hormis Maria Barziban qui voit dans ce jeu un moyen de rompre ses habitudes. On se doute que ce jeu finira en un vrai règlement de compte qui finira mal pour de nombreux participants.

En dénonçant une société qui est imprégnée par une volonté de réussir à tout prix, Stanleyville s’avère être un film plutôt assez réussi mais qui aurait gagné à être un peu plus court et mieux rythmé.

Stanleyville
Réalisé par Maxwell McCabe-Lokos
Produit par Hayley Brown, Riel Roch Decter
Écrit par Rob Benvie, Maxwell McCabe-Lokos 
Avec Susanne Wuest, Cara Ricketts, Christian Serritiello, George Tchortov, Adam Brown, Julian Richings 
Musique : Joseph Shabason 
Cinématographie : Cabot McNenly
Montage : Duff Smith, Graham Tucker 
Distribué par Oscilloscope Laboratories (États-Unis)
Date de sortie : 15 août 2021
Durée du film : 88 minutes

Vu le 21 aout 2021 (Fantasia screener press)

Note de Mulder: