Bad Candy

Bad Candy
Durée:100 minutes
Réalisateur:Scott B. Hansen, Desiree Connell
Sortie:Cinéma
Date:Non communiquée
Note:
Dans le cadre de l'émission annuelle d'Halloween de Psychotronic FM, les DJ de la radio de reconstitution Chilly Billy (Corey Taylor, chanteur de Slipknot) et Paul (Zach Galligan de Gremlins) racontent les histoires sanglantes et tordues du surnaturel des années passées. Dans cette petite ville, la fin est sinistre pour la plupart des gens, mais quelques bonnes âmes survivront-elles au plus fou des événements d'Halloween ?

Critique de Mulder

Si on nous demandait qu’elle est notre fête annuelle préférée nous ne répondrons pas Noel mais plutôt Halloween tant cette fête représente à nos yeux un des jours les plus importants de l’année et surtout est rattaché à d’excellents films comme Halloween (1978) de John Carpenter, Trick’r or treat (2009) et Gremlins (1984). Bad Candy risque fort de rejoindre cette liste de films incontournables autour d’Halloween et comprend au casting notamment Zach Galligan (Gremlins, Gremlins 2: The New Batch). De la même manière que Trick’r or treat était composé de plusieurs histoires qui s’entrecoisaient, Bad Candy se compose de plusieurs histoires et apporte sa dose de frayeurs malgré un budget moindre et un casting moins luxueux. 

Le soir d'Halloween à New Salem, les DJs radio Chilly Billy (Corey Taylor) et Paul (Zach Galligan) racontent une anthologie tordue de mythes locaux terrifiants qui mènent à une fin sinistre pour les habitants de la petite ville. Les histoires racontées ici nous rappellent aisément l’ambiance des deux films Creepshow avec son lot de monstres de toutes sortes, de serial killers assoiffés de sang.  Le co-réalisateur et scénariste Desiree Connell a su proposer ici des histoires parfaitement calibrées pour apporter leurs lots d’esprits macabres, scènes de violence parfaitement calibrées mais aussi proposer tout simplement un film prenant et réussi. 

Dès la première histoire ouvrant le récit nous découvrons une jeune adolescente Kyra (Riley Sutton) qui en a marre de subir les actes violents de son beau père et décide d’en finir grâce à son don pour donner vie à ses personnages sortant des croquis qu’elle dessine tout droit sortis de son imagination. Dans la suivante, une jeune brute d’un collège qui ne respecte pas du tout les règles d’Halloween concernant les bonbons à récupérer se voit punir par des clowns monstrueux. Dans la suivante un méchant psycho killer interprété par Le comédien Bill Pacer se voit punir par un clown pour avoir tenter de tuer des enfants en leur donnant des bonbons avec des lames de cutter dedans. Les autres histoires voient un dealer de drogue se faire tuer dans des toilettes d’une station service, une femme d’une morgue se faire sacrément punir pour ses actes odieux, et d’autres encore que l’on vous laisse le soin de découvrir.

Bad candy tient aisément sa promesse de proposer un film parfaitement taillé pour le revoir à Halloween et bénéficie d’un montage propre aux pulps, ces bandes dessinées horrifiques qui racontaient des histoires courtes mais efficaces et qui répondaient aisément à la demande de leurs nombreux lecteurs. La trame principale du film avec ces deux DJ se révèlent plutôt intéressantes tant elle permet d’aligner les différentes histoires avec un rythme soutenu. Certes on ne saura pas expliquer la raison de certains événements ici contés mais les réalisateurs  Scott B. Hansen, Desiree Connell ont su proposer enfin un bon film anthologique autour d’Halloween et on ne peut que vous encourage à le découvrir lors de sa sortie vidéo.

Bad Candy
Réalisé par Scott B. Hansen, Desiree Connell
Produit parSteve Gebara, Scott B. Hansen
Écrit par Desiree Connell
Avec Zach Galligan, Derek Russo, Corey Taylor
Musique : Chris Dudley
Cinématographie : Scott B. Hansen, Blake Studwell
Montage : Scott B. Hansen 
Sociétés de production :  Digital Thunderdome, Black Triad Entertainment
Distribué par Kaleidoscope Entertainment (UK)
Date de sortie : 27 août 2021 (FrightFest), 10 septembre 2021 (États-Unis), 4 octobre 2021 (Royaume-Uni)
Durée du film : 100 minutes

Vu le 6 aout 2021 (Frightfest press screener)

Note de Mulder: