King car

King car
Durée:99 minutes
Réalisateur:Renata Pinheiro
Sortie:Cinéma
Date:Non communiquée
Note:
Depuis sa naissance, Uno, le fils d'un propriétaire de compagnie de taxi, a le pouvoir inusité de parler aux voitures. Lorsqu'un tel bolide enlève la vie à sa mère, il se détache complètement de ce monde et se dévoue à l'agriculture durable. Or, faisant partie d'une famille obsédée par les moteurs, ce rêve s'avère éphémère. La tragédie frappe et une nouvelle interdiction des automobiles anciennes compromet l'entreprise de son père, ce qui pousse Uno à y revenir. Avec son oncle instable et une artiste de performance provocatrice (qui est déterminée à mettre fin au patriarcat mécanique), il se lance dans la modernisation des véhicules de la compagnie pour cette nouvelle ère. Voici Carro Rei, la voiture du futur, parfait symbole de l'inlassable innovation humaine du 20e siècle... et un emblème approprié pour sa fin lors du 21e.

Critique de Mulder

Il est intéressant de se rendre compte de l’influence d’un film sur notre mémoire collective. Rien qu’en lisant le scénario du film King Car de la réalisatrice Renata Pinheiro, on se remémore avec plaisir le livre culte de Stephen King et son adaptation visionnaire par le maitre de l’horreur John Carpenter dans le film homonyme Christine (1983). Pourtant le film King car de la co-scénariste et réalisatrice brésilienne Renata Pinheiro a suffisamment d’originalité et d’idées nouvelles pour retenir toute notre attention.

Uno, le fils d'un propriétaire de compagnie de taxis à un lien extraordinaire avec les voitures : il peut en effet leur parler. Il se lie ainsi d'amitié avec la voiture qui l'a sauvé d'un accident de la route lorsqu'il était enfant, mais il entend aussi les vieilles épaves se plaindre de la loi interdisant les voitures de plus de 15 ans sur les routes. Avec son oncle, il transforme ses épaves en véhicules futuristes, conscients et parlants. Ils s'attaquent alors au statu quo sous la bannière de King Car. King car est ainsi à la fois un film fantastique ancré dans notre réalité mais aussi une réelle interrogation sur notre société actuelle dans laquelle la surconsommation nous empêche de réellement apprécier ce que nous avons et la liberté que nous avons.

King car illustre ainsi de nouveau le lien unissant les machines et l’homme et le fait de placer le décor principal dans un univers inquiétant dans lequel de vieilles voitures semblent vouloir se rebeller nous rappelle notre trop grande dépendance face aux nouvelles technologies. Le gros souci de ce film est qu’il arrive au mauvais moment et va rester dans l’ombre de l’excellent film français Titane de Julia Ducournau avec Vincent Lindon, Agathe Rousselle et la trop rare Garance Marillier. Ces deux films semblent partir du même moule et d’une réflexion sur notre société actuelle.  Renata Pinheiro pourtant semble vouloir donner vie à un film aussi fort en sensations diverses (on ne reviendra pas sur les nombreuses scènes dans les voitures rappelant le film Crash (1996) de David Cronenberg).

King Car (Brésil)
Réalisé par Renata Pinheiro
Produit par Sergio Oliveira
Écrit par Sérgio Oliveira, Renata Pinheiro, Leo Pyrata
Avec Jules Elthing, Matheus Nachtergaele, Luciano Pedro Jr, Clara Pinheiro
Musique : DJ Dolores
Directeur de la photographie : Fernando Lockett
Montage : Quentin Delaroche 
Date de sortie : NC
Durée du film : 99 minutes

Vu le 28 juillet 2021 (Fantasia press screener)

Note de Mulder: