The Suicide Squad

The Suicide Squad
Durée:132 minutes
Réalisateur:James Gunn
Sortie:Cinéma
Date:28 juillet 2021
Note:
Bienvenue en enfer - aka Belle Reve, la prison dotée du taux de mortalité le plus élevé des États-Unis d'Amérique. Là où sont détenus les pires super-vilains, qui feront tout pour en sortir - y compris rejoindre la super secrète et la super louche Task Force X. La mission mortelle du jour ? Assemblez une belle collection d'escrocs, et notamment Bloodsport, Peacemaker, Captain Boomerang, Ratcatcher 2, Savant, King Shark, Blackguard, Javelin et la psychopathe préférée de tous : Harley Quinn. Armez-les lourdement et jetez-les (littéralement) sur l'île lointaine et bourrée d'ennemis de Corto Maltese. Traversant une jungle qui grouille d'adversaires et de guerilleros à chaque tournant, l'Escouade est lancée dans une mission de recherche et de destruction, avec le seul Colonel Rick Flag pour les encadrer sur le terrain… et la technologie du gouvernement dans leurs oreilles, afin qu'Amanda Waller puisse suivre le moindre de leurs mouvements. Comme toujours, un faux pas est synonyme de mort (que ce soit des mains de leurs opposants, d'un coéquipier ou de Waller elle-même). Si quelqu'un veut parier, mieux vaut miser contre eux - et contre eux tous.

Critique de Mulder

On ne pourra jamais autant remercier The Walt Disney Company d’avoir eu la mauvaise idée de renvoyer l’excellent réalisateur et scénariste James Gunn sans quoi il n’aurait jamais réalisé ce qui est à ce jour l’une des meilleures transpositions au cinéma d’un univers comics. Même si The Walt Disney Company s’est ravisé ensuite et lui a permis de reprendre le contrôle de la saga cinématographique culte Les gardiens de la galaxie (le troisième volet se profile pour 2023), James Gunn a su rapidement rebondir tout en restant fidèle à son univers visuel. 

Passionné de comics (il suffit de revoir son premier film Super (2010)) et de films de genre (Horribilis (Slither) (2006), James Gunn est l’exemple parfait du geek passionné de jouets de collection, de cinéma. Après avoir fait ses armes dans la société de Lloyd Kaufman Troma Entertainment, il a réussi non seulement à s’imposer comme un réalisateur surdoué mais surtout su démontrer qu’il avait un sens inné pour transposer au cinéma un univers de comics que cela soit Mavel Comics ou DC Comics. Alors que le premier film Suicide Squad (2016) de David Ayer avait déçu hormis pour avoir pu donner vie au personnage d’Harley Quinn (Margot Robbie est impressionnante dans ce rôle qui l’a fait connaitre mondialement), ce nouveau film s’impose comme une réussite artistique indéniable. Même si il ne s’agit pas réellement une suite du premier volet même certains comédiens et comédiennes comme Margot Robbie, Viola Davis, Jai Courtney et Joel Kinnaman reprennent leur rôle.

The Suicide Squad montre de niveau à quel point James Gunn aime trouver de nouveaux angles pour donner vie à des personnages de comics. Tenant à la fois du film de guerre (impossible de ne pas penser au film Les Douze Salopards (The Dirty Dozen) (1957)), un film de super-héros mais aussi une comédie. Il suffit de voir les premières minutes du film pour se rendre compte de la réelle liberté artistique dont il a pu bénéficier pour ce film. Alors que les adaptations des comics DC et Marvel Comics sont édulcorées pour plaire à un large public et éviter toutes scènes violentes, The Suicide Squad se permet tous les excès que cela soit des scènes gores jubilatoires mais aussi cherche constamment l’originalité comme cette scène dans laquelle les balles sont remplacées par des fleurs. Loin d’être ridicule, cette scène nous renvoie à l’univers visuel des comics .

Le scénario qui semble linéaire et simpliste à première vue consiste à rassembler plusieurs détenus, dont Bloodsport, Peacemaker, Captain Boomerang, Ratcatcher 2, Savant, King Shark, Blackguard, Javelin et Harley Quinn, les armer et les envoyer en mission suicide sur l’île isolée de Corto Maltese. Ils vont devoir affronter une puissante créature extraterrestre et risquer leur propre vie. Ainsi dès la première scène dans laquelle on découvre le personnage Savant (Michael Rooker) de sa prison à sa participation à une mission suicide, The Suicide Squad nous montre clairement que tout peut ici arriver et que ces personnages peuvent tous être tués voir se retrouver en mauvaise posture y compris les personnages principaux comme Harley Quinn. Le réalisateur et scénariste James Gunn a bien compris que la plupart des films de super-héros actuels semblent reposer sur le même moule et tendent à une volonté certaine de montrer un maximum d’effets spéciaux et c’est en opposition à ce moule préétablie que son nouveau film joue la carte de l’originalité et surtout à nous présenter de très nombreux personnages secondaires. 

James Gunn ne cherche également à aucun moment à reproduire l’ambiance des Gardiens de la galaxie et à proposer une équipe agissant en parfaite osmose. Ici, les membres de The Suicide Squad ont tous un caractère entier et leur propre code et notions des choses. Il en ressort des affrontements verbaux notamment entre Peacemaker et Bloodsport. De la même manière The Suicide Squad montre que même les pires individus considérés dans les comics comme des super méchants peuvent avoir une conscience et agir pour le bien de tous et se permet de poser quelques questions sur la politique étrangère des Etats-Unis. The Suicide Squad montre bien qu’il est possible de transcender le film de super héros pour en faire une véritable expérience intense cinématographique. En cela The Suicide Squad s’impose comme une des meilleures adaptations de comics au cinéma et en même temps dépoussière ce genre pour nous livrer un film à voir et revoir avec le même plaisir.

Enfin, on ne saurait trop vous conseiller de rester jusqu’à la fin du générique de fin pour découvrir une scène post- générique très réussie et impliquant un des personnages de cette bande aussi dangereuse qu’attachante. 

The Suicide Squad
Un film écrit et réalisé par James Gunn
Produit par Charles Roven, Peter Safran
Basé sur Suicide Squad de John Ostrander
Avec Margot Robbie, Idris Elba, John Cena, Joel Kinnaman, Jai Courtney, Peter Capaldi, David Dastmalchian, Daniela Melchior, Michael Rooker, Alice Braga, Pete Davidson, Nathan Fillion, Sean Gunn, Flula Borg, Mayling Ng, Sylvester Stallone, Viola Davis
Musique de John Murphy
Directeur de la photographie : Henry Braham
Montage : Fred Raskin, Christian Wagner
Production : DC Films, Atlas Entertainment, The Safran Company
Distribution: Warner Bros. Pictures
Date de sortie : 6 août 2021 (Etats-Unis), 28 juillet 2021 (France)
Durée : 132 minutes

Vu le 28 juillet 2021 au Gaumont Disney Village, Salle 11 Imax place E19

Note de Mulder: