No man of God

No man of God
Durée:100 minutes
Réalisateur:Amber Sealey
Sortie:Cinéma
Date:27 août 2021
Note:
En 1980, Ted Bundy a été condamné à la mort par électrocution. Dans les années qui ont suivi, il a accepté de divulguer les détails de ses crimes, mais seulement à un seul homme. No man of God est basé sur l'histoire vraie de la relation étrange et compliquée qui s'est développée entre l'agent du FBI Bill Hagmaier et un Ted Bundy incarcéré dans les années qui ont précédé l'exécution de ce dernier.

Critique de Mulder

Souvent les histoires vraies méconnues donnent lieu non seulement à des films marquants mais surtout apportent aux spectateurs un angle nouveau sur des événements importants du passé. Découvert pendant notre couverture du festival de Tribeca, le film No man of God de la réalisatrice Amber Sealey (A Plus D (2008), How to Cheat (2011) et No Light and No Land Anywhere (2016)) fut assurément l’un de nos préférés. 

Theodore Robert Bundy (Ted Bundy) fut assurément l’un des plus importants tueurs en série américain qui a enlevé, violé et assassiné de nombreuses jeunes femmes et jeunes filles au cours des années 1970. Après avoir avoué plus de 30 meurtres dans sept états entre 1974 et 1978, il fut condamné à la mort par électrocution en 1980. Dans les années qui ont suivi son arrestation, il a accepté de divulguer les détails de ses crimes, mais seulement à un seul homme. No Man of God est basé sur l'histoire vraie de la relation qui s'est développée entre l'agent du FBI Bill Hagmaier (un profiler brillant) et celui-ci incarcéré dans les années qui ont précédé l'exécution de ce dernier.

No man of God bénéficie non seulement d’un scénario prenant écrit par Kit Lesser mais surtout d’une excellente approche mettant en avant une nouvelle manière de percer les tueurs en série, le profilage. Les nombreuses discussions entre Bill Hagmaier et Ted Bundy ont permis de mieux comprendre la manière de penser de ces dangereux individus mais aussi de percer de nombreux points d’interrogations. Les entretiens donnés entre 1984 et 1989 dans la prison d’Etat de Floride ont non changement changé la donne sur d’autres enquêtes à venir mais aussi permis de mieux comprendre la psychologie de Ted Bundy. Le comportement de Bill Hagmaier s’est retrouvé affecté en voulant rentrer dans la tête de Ted Bundy, son approche du mal s’est retrouvée différente mais aussi fascinante à ses yeux. La plus grande qualité du film revient sur ces longs échanges entre ces deux hommes et surtout l’excellente interprétation de Elijah Wood et de Luke Kirby.

Le personnage de Ted Bundy a été une thématique important du cinéma américain avec notamment Ted Bundy (2002) de Matthew Bright, Ann Rule Presents: The Stranger Beside Me (2003) de Paul Shapiro, Bundy: An American Icon (2008) de Corin Nemec et plus récemment Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile (2019) de Joe Berlinger avec le comédien Zac Efron dans le rôle principal de ce tueur en série. Ce film se veut différent car il ne se base que sur une période précise et principalement sur les longues conversations. Celles-ci sont inspirées de véritables enregistrements audio et de ce jeu du chat et de la souris entre ces deux hommes. Certes les dialogues sont romancés mais ils gardent un fond véritable aussi inquiétant que fascinant.

On retrouve également dans un second rôle important Robert Patrick qui reste l’un des meilleurs seconds rôles actuels du cinéma américain avec de nombreux films marquants comme 58 minutes pour vivre (Die Hard 2) (1990), Terminator 2 : Le Jugement dernier (Terminator 2: Judgment Day) (1991), Spy kids (2001), Sécurité rapprochée (Safe House) (2012) et plus récemment The Good Criminal (Honest Thief) (2020). Le soin porté autant au casting, qu’à la photographie de ce film en a fait l’un des temps forts du festival de Tribeca et nous pouvons que vous conseiller de découvrir ce film lors de sa sortie prochaine.

No Man of God
Réalisé par Amber Sealey
Produit par Daniel Noah, Lisa Whalen, Elijah Wood, Kim Sherman
Écrit par Kit Lesser
Avec Elijah Wood, Luke Kirby, Aleksa Palladino, Robert Patrick
Image : Karina Silva
Montage : Patrick Nelson Barnes
Distribution : RLJE films
Date de sortie : Juin 2021 (Tribeca), 27 août 2021 (États-Unis)
Durée du film : 100 minutes

Vu le 12 juin 2021 (Accès presse Tribeca Festival Online)

Note de Mulder: