Catch the Fair One

Catch the Fair One
Durée:85 minutes
Réalisateur:Josef Kubota Wladyka
Sortie:Cinéma
Date:Non communiquée
Note:
Dans ce thriller de vengeance passionnant produit par Darren Aronofsky, une femme amérindienne se lance dans le combat de sa vie en partant à la recherche de sa sœur disparue. L'ancienne boxeuse se retrouve intentionnellement mêlée à une opération de trafic d'êtres humains afin de retracer les pas de sa petite sœur et de remonter la chaîne de commandement pour trouver l'homme responsable.

Critique de Mulder

"Personne ne la cherche parce que personne ne s'en soucie"

Dans le cadre de notre première couverture du festival Tribeca, nous avons eu la chance de découvrir une quarantaine de films et certains films sont réellement sortis du lot tant il témoigne de l’émergence de nouveaux réalisateurs comme c’est le cas de Josef Kubota Wladyka avec le film Catch the Fair One. Après avoir réalisé plusieurs courts-métrages et épisodes de séries (Outcast, Animal Kingdom, Narcos, Fear the walking dead, The terror), ce film est son second long métrage et l’impose assurément comme un réalisateur à suivre.

Une ancienne championne de boxe, Kaylee (Kali Reis) se lance dans le combat de sa vie lorsqu'elle part à la recherche de sa jeune sœur disparue, Weeta (Mainaku Borrero). Après avoir lancé les carrières plus ou moins réussies de Gina Carano et Ronda Rousey, le monde du WBA semble être un véritable vivier de comédiennes endurcies capables de s’imposer au cinéma dans des films d’action ou des thrillers comme celui-ci. Pour son premier film au cinéma, la boxeuse professionnelle américaine Kali Reis s’impose comme la révélation importante de ce film. Championne du monde dans deux catégories de poids, détenant le titre WBA féminin des super-légers depuis novembre 2020 et le titre WBC féminin des poids moyens en 2016, Kali Reis était un choix évident pour incarner le personnage de Kaylee car si même ce film n’est pas un Rocky au féminin, le monde de la boxe reste en permanence en toile de fond. Le vrai sujet du film est l’important trafic mondial d’êtres humains. Ces personnes enlevées servent en effet de banque d’organes à un trafic juteux de personnes malfaisantes prêtes à tout pour remplir leur compte en banque.

Kaylee est prête à tout pour retrouver sa sœur et ce film suit son parcours dans un monde violent dans lequel plusieurs jeunes femmes innocentes sont enlevées et sous le jouc de tortionnaires violents. Certes ce film n’est pas un dérivé de la saga cinématographique Taken dans laquelle le comédien Liam Neeson interprète avec brio Bryan Mills, un ancien agent des services secrets américain. Kaylee au contraire n’est qu’une boxeuse au tempérament fort capable de se battre jusqu’à son dernier souffle.  Le réalisateur Josef Kubota Wladyka a su parfaitement diriger la jeune comédienne Kali Reis qui se révèle ici aussi impeccable dans les scènes d’action du film que dans les moments plus dramatiques. On suit donc le parcours de Kaylee qui infiltre un réseau de traite d’humains afin de le démanteler de l’intérieur au propre risque de sa vie.

L’intrigue du film nous tient parfaitement en haleine et nous pose la question de savoir jusqu’où nous sommes prêts à aller pour découvrir la vérité et de savoir si malgré les coups, notre corps est aussi capable de tenir. La force émotionnelle et rugueuse qui se dégage du caractère de Kaylee cimente totalement notre adhésion à ce film qui se veut autant un thriller affiné qu’un drame humain profond. En recherchant sa sœur, Kaylee semble vouloir expier ses propres fautes et Catch the Fair One devient ainsi une véritable expédience cinématographique.

Certes, on pourra reprocher au film sa fin inattendue et le fait d’éviter un happy end comme dans de trop nombreux films américains, pourtant on ne peut que saluer la réalisation inspirée de Josef Kubota Wladyka notamment marquée par la photographie de Ross Giardina qui renforce assurément notre adhésion à ce film et qui devrait lui permettre de connaitre un véritable succès lors de sa diffusion au cinéma ou sur une plateforme de streaming comme Netflix.

Catch the Fair One
Écrit et réalisé par Josef Kubota Wladyka
Produit par Mollye Asher, Kimberly Parker, Josef Kubota Wladyka
Avec Kali Reis, Daniel Henshall, Tiffany Chu, Michael Drayer, Kimberly Guerrero, Lisa Emery, Kevin Dunn
Musique : Nathan Halpern
Directeur de la photographie : Ross Giardina
Montage : Benjamin Rodriguez Jr.
Sociétés de production : Protozoa Pictures, The Population
Date de sortie : 12 juin 2021 (Tribeca)
Durée du film : 85 minutes

Vu le 14 juin 2021 (Accès presse Tribeca Festival Online)
Revu le 8 septembre au CID de Deauville (Festival du cinéma américain de Deauville)

 

Note de Mulder: