Agnes

Agnes
Durée:93 minutes
Réalisateur:Mickey Reece
Sortie:Cinéma
Date:Non communiquée
Note:
Le comportement inquiétant d'une nonne fait naître des rumeurs de possession démoniaque dans un couvent isolé. Lorsqu'un prêtre en devenir et son mentor désabusé sont envoyés pour enquêter, leurs méthodes se retournent contre eux, laissant un sillage de terreur et de traumatisme.

Critique de Mulder

Dans le cadre du festival de Tribeca nous avons pu découvrir le nouveau film de Mickey Reece, Agnès. L’excellente sélection de cette édition de Tribeca a été une source de nombreuses excellentes surprises comme ce film qui s’inscrit dans la lignée de nombreux films traitant de possessions démoniaques. On pensera notamment en découvrant ce film au film culte et incontournable de William Friedkin L’exorciste (1974). Pourtant à bien regarder la réalisateur et co-scénariste Mickey Reece ne se contente pas de proposer un film d’horreur trop classique par son traitement, il préfère porter son attention sur la psychologie des personnages et notamment sur le personnage de Mary incarné par Molly C Quinn (série Castle, Doctor Sleep (2019)). 

Dans un couvent, la jeune sœur Agnès (Hayley McFarland) explose dans un accès de rage et de blasphème, ce qui amène l'église à envoyer le père Donaghue (Ben Hall), un prêtre chevronné, et Benjamin (Jake Horowitz), un jeune prêtre pour enquêter sur l'incident et y voir une potentielle possession démoniaque.  Au couvent, le jeune prêtre se prend d'affection pour la réservée Sœur Mary, l'amie la plus proche d'Agnès qui a particulièrement souffert du mauvais sort. Alors que les deux ecclésiastiques s'enfoncent davantage dans la situation, toutes les personnes impliquées voient leur foi respective mise à l'épreuve, notamment celle de Mary. 

Le film Agnès ne se contente pas de proposer un exorcisme de plus avec ses effets visuels trop nombreux et son intrigue vue et revue. Au contraire, le film préfère rester dans un certain réalisme en évitant tout effet de style et aborde la crise de foi dans la société actuelle. Le scénario de John Selvidge, Mickey Reece porte un véritable regard sur les personnages principaux et sur leur emprise à une force démoniaque dévastatrice capable de faire douter des religieux sur leur véritable foi envers leur croyance.

Même si le titre du film pourrait amener à penser que le personnage principal féminin est la nonne Agnès il n’en est rien. Le scénario donne à sœur Mary toute l’attention nécessaire et surtout sait jouer parfaitement avec les nerfs des spectateurs tout en les surprenant par un film divisé clairement en deux parties. Le tout donne l’impression d’avoir deux histoires reliées par le personnage de Mary. En cela le réalisateur et scénariste Mickey Reece se révèle faire preuve ici d’une véritable audace et avec pas moins de vingt cinq films indépendants au compteur, celui-ci a toujours réussi à faire ses films librement et son dernier film en date Agnès donne réellement envie de découvrir les précédents (pratiquement tous inédits en France).

De la même manière, le film n’est pas uniquement un film d’horreur même si sa première partie s’apparente à un film d’horreur traditionnel. C’est surtout dans la seconde partie que le réalisateur nous surprend le plus même si son film semble décousu par moment, celui-ci est passionnant par sa manière de traiter des traumatismes de la vie et sur ce qui pousse certaines personnes à se tourner vers la religion voir à s’en détourner. Le personnage de Mary est non seulement fascinant mais surtout bénéficie de l’interprétation solide de la comédienne Molly Quinn.

Le film Agnès est d’autant plus intéressant qu’il montre de manière réalisme que nous avons tous des démons à exorciser et que nous devons en permanence avancer dans la vie en faisant des choix. Que cela soit dans le fait de trouver un toit, un travail ou tout simplement faire sa vie, nul ne sait ce qui nous attend au moment de partir vers d’autres cieux. La religion a toujours été un moyen pour certains de se préparer à partir le moment venu. Le personnage de Mary semble déterminer à quitter son appartenance à un couvent pour tenter de fuir son passé, et tenter de se reconstruire psychologiquement, en cela le film Agnès est une réussite indéniable que nous pouvons que vous conseiller de découvrir lors de sa sortie au cinéma, en VOD ou encore sur une plateforme de streaming comme Netflix.

Agnes
Réalisé par Mickey Reece
Produit par : Jensine Carr, Molly Quinn, Elan Gale, Jacob Snovel, Matthew Welty
Producteurs exécutifs : Molly Quinn, Elan Gale, Matthew Welty, Adam Hendricks, Greg Gilreath, Zac Locke
Écrit par John Selvidge, Mickey Reece
Avec Molly Quinn, Jake Horowitz, Sean Gunn, Chris Browning, Ben Hall, Mary Buss, Chris Sullivan
Musique : Nicholas Poss
Cinématographie : Samuel Calvin
Montage : Mickey Reece 
Date de sortie : 12 juin 2021 (Tribeca)
Durée du film : 93 minutes

Vu le 13 juin 2021 (Accès presse Tribeca Festival Online)

Note de Mulder: