Storia di vacanze

Storia di vacanze
Durée:100 minutes
Réalisateur:Fabio D’Innocenzo, Damiano D’Innocenzo
Sortie:Cinéma
Date:Non communiquée
Note:
La chaleur de l’été annonce les vacances prochaines pour les familles de cette paisible banlieue pavillonnaire des environs de Rome. Des familles joyeuses, qui parviennent à créer l’illusion de vraies vacances malgré leurs faibles moyens. Des familles normales. Enfin presque. Car leurs enfants vont bientôt pulvériser le fragile vernis des apparences…

Critique de Mulder

"Ce qui suit est inspiré d'une histoire vraie. 
L'histoire vraie a été inspirée par un mensonge. 
Le mensonge est assez peu inspiré".

Le cinéma italien semble capable du meilleur avec notamment des films dramatiques, des westerns et des films d’horreur qui semblent perdre rien de l’impact face au temps passé. On comprend donc mieux la présence au sein du festival du film policier la présence du second film de Fabio & Damiano D’Innocenzo après Frères de sang (2018). Dans Storia di vacanze. 

L’action de Storia di vacanze se déroule dans une banlieue de Rome, la chaleur camoufle une atmosphère étouffante d'aliénation. Alors que les familles semblent normales, ce n’est qu’une simple illusion : dans les maisons, les cours et les jardins, le silence enveloppe le sadisme subtil des pères, la passivité des mères et l'indifférence coupable des adultes. Le désespoir et la rage refoulée des enfants vont exploser et percer cette façade grotesque, avec des conséquences dévastatrices pour toute la communauté.

Storia di vacanze se veut original et prenant mais ne réussit pas totalement malgré sa belle photographie à retenir notre attention.  Malgré sa volonté de proposer une sorte de conte urbain moderne, le film manque cruellement de rythme et porte un regard plutôt pessimiste sur la jeunesse actuelle. On peut comprendre la volonté des scénaristes et réalisateurs Fabio et Damiano D’Innocenzo. Alors que l’étude des relations humaines dans une ville comme celle montrée dans le film The Virgin Suicides (200) de Sofia Coppola reposait sur un excellent casting et une réalisatrice investie, Storia di vacanze semble que les réalisateurs n’arrivent pas totalement à maitriser leur film et donc à créer une réelle immersion pour les spectateurs.

Il y avait pourtant de bonnes idées dans le scénario comme montrer les relations entre voisins et une certaine jalousie entre eux et surtout le comportement violent de certains adultes n’arrivant pas à expliquer leurs frustrations autrement. De la même manière, la voix off du film aurait mérité à être mieux utilisée. Très présente au début du film, elle disparait peu à peu comme si les réalisateurs ne savaient plus quoi en faire. De la simple chronique, le film devient un thriller qui paralyse tout le rythme du film et montre que les réalisateurs ne savaient plus trop dans quelle direction se rendre. Cette frustration se ressent tout au long du récit et fait que ce film ne nous a pas convaincus.

Storia di vacanze
Un film écrit et réalisé par Fabio D’Innocenzo, Damiano D’Innocenzo
Produit par Agostino & Giuseppe Saccà
Avec Elio Germano, Barbara Chichiarelli, Lino Musella, Gabriel Montesi, Max Malatesta, Tommaso Di Cola, Giuletta Rebeggiani, Justin Korovkin, Giulia Melillo, Laura Borgioli
Musique de Paolo Carnera
Directeur de la photographie : Paolo Carnera
Montage : Esmeralda Calabria
Production : Pepito Produzioni, Amka Films Productions, QMI Interactive, Rai Cinema, Vision Distribution
Distribution : Le Pacte (France)
Date de sortie : Non communiqué
Durée : 100 minutes

Vu le 29 mai 2021 (Reims polar)

Note de Mulder: