La troisieme guerre

La troisieme guerre
Durée:90 minutes
Réalisateur:Giovanni Aloi
Sortie:Cinéma
Date:22 septembre 2021
Note:
Léo vient juste de terminer ses classes et pour sa première affectation, il écope d’une mission Sentinelle. Le voilà arpentant les rues de la capitale, sans rien à faire sinon rester à l’affût d’une éventuelle menace…

Critique de Mulder

« J’étais à Paris au moment des attentats en 2015. En deux jours, la ville a complétement changé. Je n’avais jamais perçu un tel silence dans la capitale, une telle terreur. Suite à la déclaration de l’état d’urgence, la présence des militaires en patrouille dans les rues, fusils mitrailleurs à la main, est devenue chose commune. Je les ai beaucoup observés à ne rien faire pendant des heures. Et cette inactivité m’a surpris. Le rapport entre la personnalité d’un individu et le travail qu’il a choisi est une question qui me passionne. Avec ces militaires, j’étais face à un paradoxe : celles et ceux qui deviennent soldats ont choisi ce métier pour se rendre utiles à la société ; or, en tant que sentinelles, ils se retrouvent désœuvrés. » - Giovanni Aloï

Après plusieurs courts métrages, le réalisateur et scénariste Giovanni Aloï livre avec son premier film La troisième guerre et aborde avec une certaine intelligence le déploiement de certains militaires en France dans le cadre de l’opération sentinelle mise sur place pour lutter contre le terrorisme. Faisant suite aux attentats de janvier 2015, le Président de la République française a décidé de renforcer la sécurité sur le territoire et faire en sorte que de jeunes soldats puissent patrouiller et surtout sécuriser de gros événements sportifs et culturels. La troisième guerre se révèle être une des bonnes surprises du festival du film Policier tant le film dresse un portrait sensible des forces armées actuelles et comment de jeunes gens en perte de repère décident d’intégrer celles-ci pour donner un sens à leur vie. L’intégration comme le montre si bien ce film ne se passe pas toujours bien et surtout révèle de profondes blessures personnelles.

Dans le film La troisième guerre, l’action se déroule dans les rues de Paris, et nous suivons trois soldats de l'opération Sentinelle en patrouille. Aux aguets, ils attendent un danger imminent mais invisible et vont finalement devoir prendre des décisions plus ou moins bonnes. Le scénario de Dominique Baumard, Giovanni Aloï réussit à capter parfaitement le renouveau de l’armée en France dans un contexte difficile économiquement et dans une peur palpable que d’autres actes de terrorisme se déroulent. Que cela soit un sac abandonné sur le quai du métro, des personnes ayant des comportements surprenants, le climat oppressant est bien redu à l’écran.

Dès la première scène se déroulant dans une station de métro, un sac abandonné retient l’attention d’une patrouille de l’armée se demandant si celui-ci présente ou non un risque de danger pour la population. Le réalisateur Giovanni Aloï montre qu’il est capable de mettre en scène une scène courante de notre vie et la rendre réellement inquiétante et prenante. Le même soin se ressent à travers le personnage de Yasmine qui est une militaire qui doit cacher le fait qu’elle est enceinte si elle veut pouvoir obtenir le poste qu’elle recherche. Entre ses scènes de patrouille et la vie de ces soldats dans leur garnison, le film tient à dresser un constat réaliste et à chercher à mieux comprendre de ces militaires qui semblent en perte de repère et se demander leur réelle utilité face à un ennemi invisible.

Ce film bénéficie d’un casting intéressant dans lequel on retrouve avec plaisir Leïla Bekhti, dans un rôle à contre-emploi et surtout Anthony Bajon auréolé de l’Ours d'argent du meilleur acteur au cours de la 68e Berlinale, en février 2018 et dont Teddy de Zoran Boukherma et Ludovic Boukherma s’apprêtent à sortir au cinéma en France.

La troisième guerre
Un film réalisé par Giovanni Aloï
Produit par Thierry Lounas
Scénario de Dominique Baumard, Giovanni Aloï
Avec Anthony Bajon, Karim Leklou, Leïla Bekhti, Arthur Verret, Jonas Dinal, Raphaël Quenard, Esdras Registe, Igor Kovalsky, Maxime Cailliau, Jules Dousset
Musique de Frédéric Alvarez & Bruno Bellissimo
Directeur de la photographie : Martin Rit
Montage : Rémi Langlade
Production : Capricci Films, Bien ou Bien productions
Distribution : Capricci Films (France)
Date de sortie : 21 septembre 2021 (France)
Durée : 90 minutes

Vu le 26 mai 2021 (Festival Reims Polar)

Note de Mulder: