Wedding Nightmare (Ready or not)

Wedding Nightmare (Ready or not)
Durée:95 minutes
Réalisateur:Tyler Gillett, Matt Bettinelli-Olpin
Sortie:Cinéma
Date:28 août 2019
Note:

La nuit de noces d’une jeune mariée tourne au cauchemar quand sa riche et excentrique belle-famille lui demande d’honorer une tradition qui va se révéler meurtrière et où chacun luttera pour sa survie.

Critique de Marianne Velma

La nuit de noces d’une jeune mariée tourne au cauchemar quand sa riche et excentrique belle-famille lui demande d’honorer une tradition qui va se révéler meurtrière et où chacun luttera pour sa survie. Un bon film d’horreur se doit de posséder un pitch attractif. Celui de Wedding Nightmare (Ready or not en V.O.) rempli sa tâche aisément. Imaginez… Vous venez de vous marier avec l’homme de vos rêves et le soir de la nuit de noces votre belle-famille vous demande de respecter une étrange tradition familiale : un jeu en famille. Sauf ce que qui aurait dû être qu’une simple partie de cache-cache va se transformer en partie de chasse sanguinaire pour la jeune mariée. La robe blanche va vite être maculée de sang.

Je vous vois sourire derrière votre écran et vous avez bien raison car Wedding Nightmare est une pure comédie horrifique. De celle qui voit une frêle jeune femme blonde affronter une bande de bras-cassés devenus meurtriers plus par nécessité que par conviction. On est souvent plus mort de rire que terrifié devant ce huis-clos qui ne lésine pas sur l’hémoglobine. Pour autant les cinéastes Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin (spécialistes du genre avec The Baby et V/H/S) manient le suspense morbide avec efficacité, sans trop abuser du jump scare.

Ils déploient même avec dextérité leur caméra dans le cadre limité de ce manoir faussement gothique, transformant vite un monte-plat ou une cuisine en espace de tension meurtrier. Le jardin, les passages-secrets et la grange remplie de chèvres sacrificielles jouent sur l’imagerie de la maison hantée tout en permettant de varier les plaisirs horrifiques façon « Cluedo » grandeur nature.

Mais sous son emballage ludique, Wedding Nightmare se révèle surtout être un manifeste savoureux qui n’a pas peur de tordre le cou aux codes de l’horreur et aux conventions sociales. Il y a quelque chose de profondément jouissif à observer Samara Weaving (nièce de Hugo Weaving et vu dans 3 Billboards et Monster Car) se libérer de sa condition de bru parfaite en rendant coup par coup. Elle n’a vraiment rien de la blonde classique et victime idéale que le genre s’amuse à trucider depuis plusieurs décennies. L’horreur n’est jamais aussi réjouissante que quand elle ose être cathartique et insolente envers les normes de la société.

Dommage que les auteurs du scénario (ou les financiers qui les contrôlent) n’aient pas tenté de porter le message encore plus loin, notamment via le personnage de tante Hélène. Ils ont choisi de la cantonner à son rôle de parfaite méchante délectable, alors qu’en l’utilisant comme twist scénaristique ils seraient venu nourrir leur thématique autour de la libération de la femme. Il n’empêche, on s’est bien amusé quand même…

Wedding Nightmare (Ready or not)
Un film de Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin
Produit par James Vanderbilt, Tripp Vinson, Bradley J. Fischer, William Sherak
Sur un scenario de Guy Busik, Ryan Murphy IV
Avec Samara Weaving, Adam Brody, Mark O’Brien, Andy Macdowell, Henry Czerni, Melanie Scofrano, Kristian Bruun, Elyse Levesque
Directeur de la photographie : Brett Jutkiewitz
Production : Vison Films, Mythology Entertainment,
Distribué par : Twentieth Century Fox France (France)
Date de sortie : 27 juillet 2019 (Etats-Unis), 28 août 2019 (France),
Durée : 95 minutes

Vu le 21 août 2019 à la salle Fox en VO

Note de Marianne Velma:

Critique de Mulder

Alors que la société Blumhouse productions s’est spécialisée dans le thriller horrifique à petit budget, il est intéressant de voir que d’autres studios semblent vouloir suivre le même modèle et trouver des scénarios certes tout autant simplistes mais d’une efficacité redoutable. Il serait trop simple en effet de voir en Wedding Nightmare qu’un simple thriller horrifique en huis-clos mettant en scène une chasse à l’homme (plutôt ici à la mariée). En effet, les scénaristes Guy Busik et Ryan Murphy n’oublient à aucun moment de brocarder le comportement d’une certaine classe sociale prête à tout pour garder leur niveau de vie et à continuer à s’enrichir.

Réalisé par Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin, Wedding Nightmare plante rapidement le décor et se déroule en une seule nuit dans laquelle une jeune mariée va devoir tout faire pour rester en vie alors que la famille de son riche époux doit impérativement et selon les règles d’un jeu maléfique la tuer pour éviter de mourir à leur tour sous l’emprise d’une force maléfique. Jouant tout autant sur l’aspect thriller du film se déroulant essentiellement dans une grande maison digne des familles aristocratiques, les réalisateurs parsèment leur film d’une ambiance proche du fantastique dans laquelle une force maléfique semble prendre plaisir à voir des innocents se faire tuer tout au long des années et ainsi tenir sous son jouc toute une famille ayant bâti leur réussite sociale en créant de nombreux jeux de sociétés.

Wedding Nightmare malgré son scénario très simpliste réussit aisément à nous conquérir par la présence de la comédienne Samara Weaving (The Babysitter (2017), Monsters cars (2017) et prochainement Bill & Ted Face the music (2020)) mais aussi par la présence d’Adam Brody (Scream 4 (2011), Shazam (2019)..) , Henry Czemy et Andie MacDowell (4 mariages et un enterrement). Loin d’être uniquement un film d’horreur quelconque, Wedding Nightmare réussit à nous faire rire à plusieurs reprises et vise plutôt juste dans la présentation d’une classe aisée prête à tout et que rien ne peut réellement choquer ou émouvoir.

Certes ce film reste un thriller horrifique mineur et n’apportera rien véritablement au genre. Il applique à la lettre ce que le public attend d’une telle œuvre ni plus ni moins mais il bénéficie de la présence d’une jeune comédienne dont on n’a pas fini d’entendre parler, Samara Weaving. Elle crève littéralement l’écran et s’impose comme une héroïne culte digne de Ellen L Ripley dans Alien, le huitième passager. Elle donne à ce film ses lettres de noblesse et en fait un divertissement incontournable de cette fin d’été.

Wedding Nightmare (Ready or not)
Un film de Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin
Produit par James Vanderbilt, Tripp Vinson, Bradley J. Fischer, William Sherak
Sur un scenario de Guy Busik, Ryan Murphy
Avec Samara Weaving, Adam Brody, Mark O’Brien, Andy Macdowell, Henry Czerni, Melanie Scofrano, Kristian Bruun, Elyse Levesque
Directeur de la photographie : Brett Jutkiewitz
Production : Vison Films, Mythology Entertainment,
Distribué par : Twentieth Century Fox France (France)
Date de sortie : 27 juillet 2019 (Etats-Unis), 28 août 2019 (France),
Durée : 95 minutes
Vu le 21 août 2019 à la salle Fox en VO
Ma note : 4

Vu le 29 août 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 3 place A19 , en VF

Note de Mulder: