Logo
Accueil > Tests BR/DVD/VOD > Rambo : Last Blood

Test de Rambo : Last Blood

  • Onze ans après les évènements en Birmanie, John Rambo vit dans l'ancien ranch de son père à Bowie, dans le comté de Cochise dans l'Arizona. Il gère les lieux avec sa vieille amie Maria Beltran et sa petite-fille, Gabrielle. Cette dernière se rend au Mexique, pensant y rencontrer son père biologique, mais kidnappée par un Cartel de la drogue mexicain. Rambo va alors tenter de la sauver.

    • 25 janvier 2020
    • Support : Blu-Ray
    • Durée sur BR/DVD/VOD : 101 minutes
    • Adrian Grunberg
    • Format : Couleur
    • Langue : Anglais, Français
    • Sous-titres : Français
    • Région : 2
    • Ratio : 1.33:1 (4:3)
    • Disques : 1
    • Studio : Metropolitan Vidéo
    • Rambo : Last Blood

Résumé du test

  • Rambo : Last Blood
    • Test effectué le 24 janvier 2020

    • Film: 5
    • Image: 4.5
    • Son: 4.5
    • Interactivité: 3.5
    • Bonus: 4.5
    • Note Générale: 4,4

Test

  • Rambo est désormais installé dans l'Arizona où il mène une vie tranquille dans son immense ranch. Il partage sa vie avec la famille qu'il s'est choisie, Maria et sa petite-fille Gabriela, auprès de qui il se sent entouré et apaisé. Mais Maria part en secret au Mexique sur les traces de son père biologique. Là-bas, elle est kidnappée par un gang de narco-trafiquants pratiquant aussi la prostitution. Rambo part à sa recherche.

    Nous avons pu découvrir la version Blu-ray de l’éditeur Metropolitan Vidéo quelques jours avant sa sortie officielle ce samedi 25 janvier. Il faut reconnaitre que ce film avec John Wick Parabellum fut l’un de nos préférés de l’année 2019 car non seulement ils bénéficiaient d’un excellent scénario, d’une réalisation irréprochable et surtout sur la présence d’un comédien iconique que nous apprécions que cela soit Sylvester Stallone (ici) ou Keanu Reeves dans la saga John Wick. Une nouvelle fois, nous ne pouvons que saluer le grand soin porté par l’éditeur que cela soit son transfert de qualité (format de forme 2.40 :1), ses deux pistes son (français et anglais) mais aussi du long documentaire sur le tournage de ce film.

    Certaines sagas restent à jamais ancrées dans notre mémoire de passionnés de cinéma. Celle de Rambo occupe une place importante comme celle de Rocky car elle véhicule des idées de courage, de réussite en donnant le meilleur de soi de certains rejetés par note société. Que cela soit un ancien béret vert américain, le dernier survivant d'un commando d'élite formé durant la guerre du Viêt Nam et dirigé par le colonel Samuel Trautman ou un Rocky Balboa boxeur issu des mauvais quartiers de Philadelphie, Sylvester Stallone a su leur donner une réelle existence non seulement en participant à l’écriture de ces films mais aussi en étant ces deux personnages cultes.

    La saga Rambo s’est imposée en cinq films comme une réussite indéniable même si Rambo III est le plus faible des quatre. John Rambo réalisé par Sylvester Stallone, le précédent film de la saga s’est imposé comme une réussite et un film culte à voir et revoir toujours avec le même plaisir intact. Co-écrit par Sylvester Stallone et Matt Cirulnick, Rambo : Last blood est réalisé par Adrian Grunberg (Kill the Gringo (2012)). On retrouve au casting dans le rôle-titre Sylvester Stallone mais aussi Paz Vega, Adriana Barraza, Yvette Monreal et Sergio Peris-Mencheta.

    Cette édition de qualité irréprochable se doit d’être possédée par tous les fans de cette saga culte qui trouve ici son apothéose dans les dernières minutes du film parmi les plus marquantes de l’année 2019.

Bonus

  • Making of (1080p; 50mns20)
    Alors que de nombreux éditeurs proposent soit aucun bonus soit de trop nombreux sans réelle valeur, l’éditeur accompagne ce film d’un long documentaire sur la construction du film. Sylvester Stallone et le réalisateur Adrian Grunberg s’expriment longuement sur l’évolution du personnage, sur les différents enjeux et difficultés rencontrées. Les cinquantes minutes de cet excellent documentaire méritent amplement le détour car cela nous permet de voir le film sous un angle nouveau. On en apprend ainsi plus sur le choix des décors, du réalisateur et de l’importance de Sylvester Stallone non seulement devant la caméra mais aussi derrière afin par exemple de maximiser l’effet des prises de vues.

    La musique (1080p; 17mns22)
    L’autre bonus proposé se consacre à la musique de ce film et son importance dans le récit non seulement pour appuyer les effets dramatiques mais aussi pour créer une véritable ambiance. Le compositeur Brian Tyler revient ainsi sur le challenge d’incorporer la musique inoubliable de Jerry Goldsmith dans sa création musicale.

    Bande annonce (1080p; 1mn01)