Logo
Accueil > News > Serie > Deutsch-Les-Landes : Notre opinion

News

Serie - Deutsch-Les-Landes : Notre opinion

  • 29 novembre 2018

    La nouvelle série Amazon Prime Video Deutsch-Les-Landes sera disponible dès demain. Nous avons pu découvrir les cinq premiers épisodes quelques jours avant leur diffusion. On comprend aisément la volonté de proposer une série européenne (franco-allemande) et ainsi se servir des relations plus ou moins difficiles entre deux pays qui ont été en guerre et dont l’occupation laisse de très mauvais souvenirs. Pourtant ces deux pays ont réappris à se connaitre et à être des piliers pour une Europe plus grande et forte que cela soit au niveau culturel et économique. En mettant en scène cette confrontation entre une société allemande qui décide de s’implanter en France et les mentalités d’un petit village typique français il y a avait de quoi nourrir une courte série de nombreuses situations comiques. Pourtant le résultat final malgré de nombreuses qualités manque de piquant et d’un scénario ambitieux.

    Devant et derrière la caméra, on retrouve un casting français et allemand, dont Marie-Anne Chazel (Le tueur du Lac, Les Visiteurs, Les Bronzés), Roxane Duran (La famille Bélier, Paula) et Sylvie Testud (Tamara, Sagan), ainsi que l’acteur allemand Christoph Maria Herbst (Stromberg – la version allemande The Office). On aurait aimé que la série garde ce contraste culturel par le fait de laisser s’exprimer les allemands dans leur langue natale et non un doublage plus ou moins réussi mais en décalage avec les dialogues des comédiens français. De nombreuses scènes ainsi perdent en efficacité alors qu’elles auraient pu être fonctionnelles et irrésistibles. Malgré ce casting réussi et l’excellente interprétation de Marie-Anne Chazel et Roxane Duran la série à l’image de beaucoup d’autres semblables n’arrive pas à innover et se contente d’appliquer des recettes fonctionnelles et pouvant plaire au plus grand nombre

    En découvrant le début de cette série, on reconnait aisément la patte de Alexandre Charlot et Franck Magnier ayant de longues années travaillé sur l’émission culte Les guignols de l’info mais aussi sur Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon. Malgré un côté très orienté années 80, le scénario bénéficie de dialogues réussis et surtout parfaitement amenés. Les différentes confrontations entre les allemands et les français que cela soit sur la création d’une route reliant le village à l’entreprise allemande installée dans un château ou d’autres thématiques rendent la série attachante .Co-réalisé par Denis Dercourt (En équilibre, La tourneuse de pages) et Annette Ernst Deutsch-Les-Landes puise allègrement sur l’héritage passée entre deux pays pour livrer deux visions différentes de sociétés actuelles. Le côté méticuleux et organisé allemand représenté ici par des défilés de Mercedes dans des routes de campagne laissées à l’abandon contraste avec les habitants de ce petit village désorganisé et dont la mairie en faillite trouve ici un moyen de renflouer ses caisses.

    Dans ce village imaginaire des Landes, Jiscalosse, on se prend d’affection pour ces personnages principaux surtout pour le personnage interprété par Roxane Duran, Chloé, contraint de revenir vivre dans son village natal après en avoir vanté les mérites à son pdg loufoque et féru d’adrénaline. Certes la série aurait gagné à être plus courte (format mini-série) et à s’éloigner d’un format soap opéra chère aux nombreux spectateurs de séries comme Plus belle la vie. Cette série reposant sur un clash culturel n’est certes pas le naufrage que certains confrères annoncent mais aurait mérité à oser être irrévérencieuse quitte à choquer un certain public et surtout à faire preuve d’une véritable audace scénaristique. Après des séries très réussies comme Homecoming, Mozart in the Jungle et Jack Ryan on aurait pu s’attendre à une série plus ambitieuse.

    Synopsis :
    Jiscalosse, un village des Landes, est au bord de la faillite. Pour sauver les meubles, la maire Martine décide de vendre toute une partie de la commune à Gerhard Jäger, le PDG bavarois excentrique d’une entreprise de conception automobile, tombé amoureux des Landes. Il décide alors de délocaliser tout un département et ses salariés dans le sud de la France. Cette arrivée massive déclenche un choc des cultures, ouvrant la voie à quelques situations cocasses.

    Deutsch-les-Landes
    Réalisation : Denis Dercourt
    Scénario : Alexandre Charlot, Camille Couasse, Peter Güde, Marine Lachenaud, Franck Magnier, Thomas Rogel
    Casting : Brigitte Maisière
    Avec Marie-Anne Chazel (Martine), Christoph Maria Herbst (Manfred), Roxane Duran (Chloé), Rufus Beck (Jäger), Sylvie Testud (Odile), Sebastian Schwarz (Karsten), Jasmin Schwiers (Marion), Sophie Mounicot (Ghyslaine), Philippe Lelièvre (Guillaume), Héloïse Martin, Éric Métayer (Jean-Michel), Gauthier Battoue (Matthieu), Julianne Binard, Niklas Post (Dominik), Manon Allender, Steve Windolf (Andreas), Clarissa Mitchell, Léa François et Camille Razat
    Production : Yorick Kalbache, Sandra Ouaiss, Moritz Polter, Alexandre Charlot, Peter Güde, Franck Magnier, Thomas Rogel
    Sociétés de production : Amazon Studios, Bavaria Fiction, Deutsche Telekom, Telfrance
    Sociétés de distribution : Amazon Prime Video (France, Allemagne), Deutsche Telekom (Allemagne), Newen (France)
    Durée : 10 × 26 minutes (260 minutes)
    Date de sortie : 30 novembre 2018 sur Amazon Prime Video