Logo
Accueil > News > Prix > Oscars : Quatre prix d'honneur variés et mérités

News

Prix - Oscars : Quatre prix d'honneur variés et mérités

  • 28.08.2014

    Le comité de direction de l’Académie du cinéma américain a annoncé ce jour les quatre lauréats des Oscars d’honneur et autres prix honorifiques. Il s’agit de l’actrice Maureen O’Hara, du réalisateur Hayao Miyazaki et du scénariste Jean-Claude Carrière. Le chanteur et acteur Harry Belafonte recevra le prix Jean Hersholt pour son engagement humanitaire. La cérémonie de ces prix honorifiques aura lieu pour la sixième année consécutive en dehors de celle des Oscars. Elle se tiendra le 8 novembre au Centre Hollywood & Highland.

     

    Une véritable légende de l’âge d’or du cinéma hollywoodien, l’actrice irlandaise Maureen O’Hara (94 ans) est surtout connue pour sa collaboration avec le réalisateur John Ford dans cinq films :  Qu’elle était verte ma vallée, Rio Grande, L’Homme tranquille, Ce n’est qu’un au revoir et L’Aigle vole au soleil. Elle avait également tourné pour Alfred Hitchcock (L’Auberge de la Jamaïque), William Dieterle (Quasimodo), Henry King (Le Cygne noir), Jean Renoir (Vivre libre), George Seaton (Le Miracle de la 34ème rue), Carol Reed (Notre agent à La Havane), Sam Peckinpah (New Mexico) et Chris Columbus (Ta mère ou moi).

     

    Le réalisateur japonais Hayao Miyazaki (73 ans) est l’un des maîtres de l’animation de son pays. Parmi ses chefs-d’œuvre, souvent produits par le célèbre studio Ghibli, on peut citer Le Château de Cagliostro, Nausicaa de la vallée du vent, Le Château dans le ciel, Mon voisin Totoro, Kiki la petite sorcière, Porco Rosso et Princesse Mononoke. Il a été nommé à trois reprises à l’Oscar du Meilleur Film d’animation pour Le Voyage de Chihiro, Le Château ambulant et Le Vent se lève. Il a gagné l’Oscar pour le premier, tout comme l’Ours d’or au festival de Berlin en 2002.

     

    Le scénariste français Jean-Claude Carrière (82 ans) a écrit plus d’une centaine de scénarios pour le cinéma. Parmi les classiques dont il est directement responsable figurent Viva Maria !, Le Voleur et Milou en mai de Louis Malle, La Piscine et Borsalino de Jacques Deray, Taking off de Milos Forman, La Chair de l’orchidée de Patrice Chéreau, Le Tambour et Un amour de Swann de Volker Schlöndorff, Sauve qui peut (la vie) de Jean-Luc Godard, Danton de Andrzej Wajda, Max mon amour de Nagisa Oshima, L’Insoutenable légèreté de l’être de Philip Kaufman, Cyrano de Bergerac et Le Hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau, Birth de Jonathan Glazer et L’Artiste et son modèle de Fernando Trueba. Carrière avait également collaboré étroitement avec le réalisateur Luis Buñuel, sur Le Journal d’une femme de chambre, Belle de jour, La Voie lactée, Le Charme discret de la bourgeoisie, Le Fantôme de la liberté et Cet obscur objet du désir. Il a été nommé à trois reprises à l’Oscar du Meilleur scénario et avait gagné en 1963 l’Oscar du Meilleur Court-métrage pour Heureux anniversaire de Pierre Etaix. Il a gagné un César en 1983 pour le scénario du Retour de Martin Guerre de Daniel Vigne.

     

    Enfin le chanteur et acteur américain Harry Belafonte (87 ans) sera récompensé pour son engagement humanitaire, depuis le Civil Rights Movement, aux côtés de Martin Luther King Jr., en passant par son rôle d’ambassadeur pour UNICEF, jusqu’à son investissement dans des causes aussi variées que la protection de l’enfance, l’éducation, l’aide humanitaire, le sida et les droits civiques. Assez discret au cinéma, on a néanmoins pu le voir au fil des ans dans Carmen Jones de Otto Preminger, Le Coup de l’escalier de Robert Wise et Kansas City de Robert Altman.