Logo
Accueil > News > Prix > Oscars : Trivia des nominations

News

Prix - Oscars : Trivia des nominations

  • 24.01.2012

    Les nominations pour la 84ème cérémonie des Oscars, qui viennent d’être annoncées, n’étaient point dépourvues de surprises, à la fois de bonnes et de mauvaises. Elles contenaient également leur lot de faits historiques, de records et de bizarreries anecdotiques, dont vous trouvez une sélection ici :

    Meryl Streep continue sa route semée d’étoiles de l’actrice le plus souvent nommée aux Oscars. Avec sa 17ème nomination pour La Dame de fer ce matin, elle accentue encore la distance qui la sépare plus ou moins définitivement de Katharine Hepburn et de Jack Nicholson, qui ont eu douze nominations chacun. Pourtant, Meryl Streep n’est une fois de plus pas la favorite incontestée pour remporter, enfin, son troisième Oscar, puisque Viola Davis et Michelle Williams auraient des raisons aussi valables pour sortir triomphante de la cérémonie dans moins de cinq semaines.

    En parlant de Michelle Williams, elle est la seule actrice cette année qui avait également été nommée l’année précédente, en l’occurrence pour Blue Valentine.

    Et puis, Viola Davis n’est que la deuxième actrice afro-américaine nommée plus qu’une fois aux Oscars, après Whoopi Goldberg qui avait été nommée pour La Couleur pourpre et Ghost, remportant l’Oscar pour ce dernier. Si Davis faisait de même, elle ne serait que la deuxième actrice afro-américaine sacrée de l’Oscar de la Meilleure actrice, après Halle Berry dans A l’ombre de la haine en 2002.

    Avec sa cinquième nomination cette année, Kenneth Branagh a accompli l’exploit d’avoir été sélectionné dans cinq catégories différentes : Meilleur acteur et Meilleur réalisateur pour Henry V, Meilleur court-métrage de fiction pour Swan song, Meilleur scénario adapté pour Hamlet, et enfin Meilleur acteur dans un second rôle pour My Week with Marilyn.

    A bientôt 83 ans, Max von Sydow est le deuxième plus vieil acteur nommé dans la catégorie du Meilleur second rôle masculin, puisqu’il n’est que de quelques semaines plus jeune que Hal Holbrook par rapport au jour où ce dernier avait reçu sa nomination pour Into the wild il y a quatre ans. Quant à son concurrent Christopher Plummer, il se dépasse lui-même pour rester à quelques jours près en quatrième position, derrière Ralph Richardson – qui était cependant décédé plus d’un an avant sa nomination posthume –, von Sydow et Holbrook.

    Glenn Close et Max von Sydow ont dû attendre le plus longtemps depuis leur dernière nomination, puisqu’ils étaient tous les deux dans la course aux Oscars il y a 23 ans, pour Les Liaisons dangereuses et Pelle le conquérant respectivement.

    Jean Dujardin n’est que le quatrième acteur français, après Maurice Chevalier, Charles Boyer, et Gérard Depardieu à être nommé dans la catégorie du Meilleur acteur. Seul Depardieu l’avait été pour un rôle en français.

    De même, Bérénice Bejo est la troisième actrice française, après Colette Marchand et Juliette Binoche, à être nommée dans la catégorie du Meilleur second rôle féminin. Elles l’étaient toutes dans des films anglophones et Binoche avait remporté l’Oscar pour Le Patient anglais.

    Seulement cinq autres réalisateurs français ont été nommés dans la catégorie du Meilleur réalisateur avant Michel Hazanavicius : Jean Renoir, Claude Lelouch, François Truffaut, Edouard Molinaro, et Louis Malle. Le réalisateur de The Artist est le premier à pouvoir sérieusement prétendre à remporter l’Oscar, puisque son film est donné favoris dans la catégorie suprême du Meilleur Film.

    Les réalisateurs ont souvent leur mot à dire dans le montage de leurs films. Il arrive par contre rarement qu’un réalisateur soit nommé à l’Oscar du Meilleur montage pour un de ses films. Alors que les monteurs Robert Wise et Hal Ashby sont devenus des réalisateurs à part entière, seuls David Lean, James Cameron et Alfonso Cuaron ont été nommés pour le montage de leur propre film avant Michel Hazanavicius. Les frères Coen figureraient sur cette liste, s’ils ne se cachaient pas derrière le pseudonyme Roderick Jaynes pour monter leurs films.

    The Artist est le premier film en noir et blanc à être nommé dans la catégorie du Meilleur Film depuis Good night and good luck. de George Clooney il y a six ans. Alors que des films en noir et blanc sont excessivement rares de nos jours, désormais quatre d’entre eux ont été nommés dans la catégorie de la Meilleure photo depuis une dizaine d’années.

    La scénariste Bridget O’Connor a reçu la seule nomination posthume de cette année, pour La Taupe.

    Pour la deuxième fois après les Oscars d’il y a six ans, George Clooney a réussi d’être nommé la même année pour deux films différents comme acteur (The Descendants) et comme scénariste (Les Marches du pouvoir).

    Grâce à sa nomination pour Hugo Cabret, la monteuse Thelma Schoonmaker compte désormais parmi le carré suprême de sa profession avec sept nominations à son nom. Le seul autre de ces monteurs encore en activité, Michael Kahn, n’avait pas réussi à se faire sélectionner cette année pour Cheval de guerre. Par ailleurs, six des sept nominations de Schoonmaker et de Kahn ont été obtenues grâce à leur fidèle collaboration avec Martin Scorsese et Steven Spielberg respectivement. Enfin, avec trois Oscars chacun, ces deux monteurs appartiennent également au carré des gagnants dans leur catégorie.

    Woody Allen est toujours le roi des scénaristes, puisque sa quinzième nomination dans la catégorie pour Minuit à Paris lui a permis d’accroître la différence par rapport à feu Billy Wilder, qui en a douze. S’il gagnait cette année son troisième Oscar pour un scénario, il accéderait au peloton de tête dans cette catégorie, où figurent entre autres Francis Ford Coppola et Billy Wilder. On pourrait considérer Allen comme le favoris, puisqu’il a jusqu’à présent gagné chaque fois quand son film a également été nommé comme Meilleur Film.

    Martin Scorsese et Woody Allen ont simultanément atteint la troisième place des réalisateurs les plus souvent nommés dans la catégorie du Meilleur réalisateur, grâce à leur septième nomination. Ils y rejoignent David Lean et Fred Zinnemann, tandis que Steven Spielberg – nommé comme producteur de Cheval de guerre – devra encore attendre un peu, puisqu’il stagne actuellement à six nominations dans cette catégorie.

    Pour la première fois depuis l’inauguration de la catégorie du Meilleur film d’animation, la production Pixar de l’année, Cars 2, n’a pas été nommée. Pire encore pour la maison de Mickey, aucun film produit par Disney ne figure parmi les cinq nominations.

    Il ne manque plus qu’une nomination à John Williams, nommé deux fois cette année pour ses collaborations avec Steven Spielberg, avant d’égaliser le record pour le plus de bandes originales nommées, tenu depuis plus de quarante ans par Alfred Newman qui en avait pas moins de 43. Grâce à un nombre légèrement supérieur de nominations pour la Meilleure chanson comparé à Newman, John Williams devient cependant la deuxième personne le plus souvent nommée dans l’Histoire des Oscars, avec un total de 47, moins de dix derrière le roi des Oscars : Walt Disney et ses 20 Oscars pour 56 nominations.

    Pour la première fois, seulement deux nominations ont été retenues dans la catégorie de la Meilleure chanson. Ce n’est en plus que la deuxième fois, après les cinq nominations issues de trois films en 2007, que les films honorés de la sorte ne figurent dans aucune autre catégorie.

    Après avoir écrit, produit ou réalisé depuis près de trente ans quelques uns des plus grands succès de Hollywood, comme Gremlins, Maman j’ai raté l’avion ! et les deux premiers Harry Potter, Chris Columbus obtient sa première nomination à l’Oscar en tant que producteur de La Couleur des sentiments.

    The Tree of life de Terrence Malick est la quatorzième Palme d’or cannoise nommée dans la catégorie du Meilleur Film et la première depuis Le Pianiste de Roman Polanski. Parmi elles, seul Marty de Delbert Mann avait su remporter la plus haute récompense du cinéma hollywoodien. L’Ours d’or berlinois de l’année dernière figure également parmi les films sélectionnés, puisque Une séparation de Asghar Farhadi a été nommé dans les catégories du Meilleur film étranger et du Meilleur scénario.

    La productrice Letty Aronson, nommée pour Minuit à Paris, est la petite sœur de Woody Allen. Bérénice Bejo est la compagne et la mère des enfants de Michel Hazanavicius. Et le père du producteur Thomas Langmann, Claude Berri, avait goûté aux joies d’une nomination à l’Oscar du Meilleur Film plus de trente ans avant son fils, grâce à Tess de Roman Polanski.

    Enfin, parmi ceux qui sont partis bredouille ce jour, outre Albert Brooks et Michael Fassbender, citons surtout Tilda Swinton, qui avait fait un sans faute pendant la saison des prix précurseurs dans We need to talk about Kevin de Lynne Ramsay, juste pour devenir la première actrice ignorée par les Oscars, alors qu’elle avait été nommée auparavant aux Critics Choice Awards, aux Golden Globes, aux BAFTAs, et aux Screen Actors Guild Awards. Seul Leonardo DiCaprio avait connu un sort presque aussi cruel pour son second rôle dans Les Infiltrés de Martin Scorsese, à la différence cruciale près qu’il avait été nommé la même année pour son rôle principal dans Blood diamond de Edward Zwick.