Logo
Accueil > News > Livres > Editions Denoel : Les sorties du mois d’avril

News

Livres - Editions Denoel : Les sorties du mois d’avril

  • 13 mars 2018

    Le 33 e Mariage (Donia Nour Ilmi Hazem)
    Mise en vente le 05/04/2018
    Synopsis : Egypte, 2048. Le pays est sous l'emprise du Nezam, dictature d'un genre nouveau, mariage infernal entre consommation et religion. Avide de liberté et incapable de s'adapter à cette étrange tyrannie, une jeune femme, Donia Nour, n'aspire qu'à une chose : quitter le pays. Malheureusement les frontières sont étroitement surveillées et le passage en Europe coûte un kilo d'or. Elle décide donc de tirer profit du système : elle épouse régulièrement des hommes fortunés et fait annuler le mariage aussitôt le douaire empoché. Mais, le soir de son trente-troisième mariage, la situation dégénère, et elle se trouve contrainte de prendre la fuite. Au cours de sa cavale désespérée, elle prend conscience de l'ampleur des machinations mises en place par les riches et les puissants. Très vite, elle comprend qu'au-delà de sa propre vie, c'est la liberté du pays tout entier qui est en jeu.
    Note sur l’auteur : Hazem Ilmi est un pseudonyme. L'auteur est un neuroscientifique égyptien. Il est né au Caire, ville où il a vécu jusqu'en 2014. Il vit et travaille maintenant à l'étranger. Le 33 e mariage de Donia Nour est son premier roman.

    Bon à tuer (Paola Barbato)
    Mise en vente le 05/04/2018
    Synopsis : Corrado De Angelis et Roberto Palmieri sont deux écrivains que tout oppose. Le premier, neurochirurgien, doit son succès à la qualité de ses textes qui ont su redonner au roman policier ses lettres de noblesse. Palmieri est quant à lui un auteur vedette qui ne rate pas une occasion de faire le buzz et passe son temps sur les plateaux de télévision pour le plus grand plaisir de ses milliers de fans, et ce malgré la piètre qualité de ses romans. Les maisons d'édition de De Angelis et de Palmieri ont passé un accord diabolique : les deux auteurs sortiront leur nouveau polar le même jour à la même heure, et un prix sera décerné à qui vendra le plus de livres. La compétition sera lancée en direct à la télévision. Mais, le grand soir, rien ne se passe comme prévu, et De Angelis disparaît quelques minutes après avoir quitté le plateau. Le mystère s'épaissit lorsque débute une série de meurtres imitant à la lettre les crimes des thrillers de l'écrivain disparu. Une véritable chasse à l'homme commence alors, car tout porte à croire que Palmieri, jaloux et souffrant d'un indéniable complexe d'infériorité, est coupable. Mais la réalité est bien différente et, comme dans chaque roman de Paola Barbato, insoupçonnable.

    J’ai choisi la bienveillance (Lizzie Velasquez)
    Mise en vente le 05/04/2018
    Synopsis : Atteinte d’une maladie orpheline, Lizzie Velasquez a toujours su qu’elle était différente. À dix-sept ans, elle découvre qu’une vidéo d’elle, tournée à son insu, est devenue virale sur Internet. Son titre est sans équivoque : «La femme la plus laide du monde». Loin de s’apitoyer sur son sort, elle décide de devenir la porte-parole de toutes les victimes de harcèlement. Très vite, ses TED talks sont suivis par des millions d’abonnés. Encouragée par ce succès et par les milliers de témoignages de souffrance qu’elle reçoit, Lizzie décide de raconter son histoire dans cet ouvrage courageux et inspirant. Elle y révèle les forces cachées qui engendrent la perte de confiance en soi, la honte et la cruauté, et donne les clés pour transformer ces sentiments en énergie positive et ainsi réapprendre la bienveillance envers soi-même, mais aussi envers les autres.
    Note sur l’auteur : À travers le récit de son propre combat, elle démontre qu’il est toujours possible de surmonter les obstacles et d’avancer, offrant la meilleure des réponses au harcèlement sur les réseaux sociaux. De cette épreuve d’une rare violence, Lizzie Velasquez a su tirer une vraie force.

    3 bis, rue Riquet (Frédérique Le Romancer)
    Mise en vente le 12/04/2018
    Synopsis : "Je pense à ma liste de courses, mais le plus souvent, je pense à mon arthrose !" C'est avec cette formule lapidaire que Madeleine, vieille prostituée aux articulations rouillées et à la mémoire défaillante, résume son art à Lucie, jeune trentenaire cherchant l'âme soeur. Les deux femmes habitent le même immeuble à Toulouse, tout comme Cécile. Traductrice de romans, celle-ci souffre d'une agoraphobie extrême qui l'empêche de mettre le pied dehors. Aussi, quand elle ne guette pas les allées et venues dans le hall, elle s'invente de faux profils sur les sites de rencontres puis tchatte avec celles et ceux qui mordent à l'hameçon. Enfin, il y a Marc, le voisin du second, célibataire lui aussi, et obligé de supporter des collègues aussi lourds que vulgaires. Tous ces gens se côtoient sans se voir, jusqu'au jour où la santé vacillante et les dangereuses fantaisies de Madeleine vont les obliger à franchir un palier pour lui prêter main-forte...

    Dans la toile du temps (Adrian Tchaikovsky)
    Mise en vente le 12/04/2018
    Synopsis : La Terre est au plus mal... Ses derniers habitants n'ont plus qu'un seul espoir : coloniser le "Monde de Kern", une planète lointaine, spécialement terraformée pour l'espèce humaine. Mais sur ce " monde vert " paradisiaque, tout ne s'est pas déroulé comme les scientifiques s'y attendaient. Une autre espèce s'est parfaitement adaptée à ce nouvel environnement et elle n'a pas du tout l'intention de laisser sa place. Le choc de deux civilisations aussi différentes que possible est donc inévitable. Qui seront donc les héritiers de l'ancienne Terre ? Qui sortira vainqueur du piège tendu par la toile du temps ?

    Mère toxique (Alexandra Burt)
    Mise en vente le 19/04/2018
    Synopsis : nc

    L’Examen (Julio Cortázar) (réédition)
    Mise en vente le 19/04/2018
    Synopsis : "Journal d'Andres Fava". Un groupe d'amis - un couple d'étudiants à la veille d'un examen, un journaliste à l'humour sarcastique et son amie d'une irrésistible candeur - se promène jour et nuit dans Buenos Aires. Ces déambulations les mènent à un état de lente hallucination. Ils aperçoivent en plein centre ville un épais brouillard, des champignons et des ossements. Et approchent d'une immense maison où des lecteurs lisent sans fin, à voix haute et en langue originale, des chef-d'oeuvre de la littérature universelle... "Le Journal d'Andrés Fava" apparaît comme un jeu de miroirs à l'intérieur de "L'Examen", puisqu'il est l'oeuvre de l'un de ses principaux personnages. Journaliste, grand lecteur et mélomane averti, Andrés Fava - double à peine masqué de Cortzar - livre son carnet de bord. Il y est question de maté, de sports, de cuisine, mais avant tout de musique et de littérature.
    Note sur l’auteur : Écrit en 1950 à Buenos Aires, L'Examen est le premier grand roman de Julio Cortázar. Cette œuvre resta inédite pendant plus de trente ans. L'auteur n'en décida sa publication que peu de temps avant sa mort, en 1984. À la veille d'un examen universitaire, deux étudiants, Juan et Clara, accompagnés d'un couple d'amis et d'un personnage appelé le chroniqueur, font une longue promenade dans Buenos Aires. Cette dérive nocturne sur les trottoirs de la ville leur tient lieu de «grand oral» et d'aventure. Ils sont témoins de scènes étranges, croisent des foules reccueillies devant des ossements, évoluent dans un épais brouillard au milieu de champignons inexplicables. Le régime de Perón, avec son climat de violence et de répression, est le cadre de ce roman, dont certaines scènes apparaîtront quelques années plus tard comme de surprenantes prémonitions.
    On retrouve dans L'Examen tout l'univers de Cortázar, son humour, son angoisse, son sens de l'insolite. Au fil des dialogues surgit cette puissance de transformation du langage qui atteindra sa maturité avec Marelle et Les Armes secrètes.