Logo
Accueil > News > Business > Fermetures de salles en série

News

Business - Fermetures de salles en série

  • 19 juillet 2007

    C'est un été triste pour les cinéphiles parisiens, qui ont vu ces dernières semaines deux complexes plus ou moins emblématiques de la capitale fermer leurs portes. Après la fermeture définitive de l'UGC Triomphe sur les Champs-Elysées le mois passé, c'est maintenant au tour du Grand Pavois dans le 15ème arrondissement de cesser son activité d'exploitation.

    L'UGC Triomphe, avec ses quatre salles pas vraiment aux normes actuelles de confort, était l'endroit pour regarder des films pas assez "grand public" pour ses grandes consoeurs, le George V et le Normandie, ou des films en fin d'exclusivité. Il s'agit là de la troisième fermeture d'une salle de cinéma sur la plus belle avenue du monde en quelques années, après celles de l'UGC Champs-Elysées et d'une salle Gaumont. Dans tous ces cas, le montant exorbitant des loyers est en cause, puisque les bailleurs préfèrent des enseignes de prêt-à-porter lucratives plutôt que des salles de cinéma. En attendant la reprise de l'exploitation intégrale, tous les jours de la semaine, de l'UGC Normandie, en capacité réduite à cause d'importants travaux dans son immeuble, et avec des salles Gaumont artificiellement regroupés sous l'enseigne Gaumont Champs-Elysées il y a quelques années déjà, l'avenir du 7ème Art sur les Champs paraît de plus en plus précaire, en dehors des nombreuses salles de projection privée, bien sûr.

    Le Grand Pavois, une institution de quartier qui projetait des dizaines de films par semaine des mois après leur sortie dans ses quatre petites salles, doit sa disparition à un différent familial. Le gérant depuis plus de trente ans n'a ainsi pas pu se mettre d'accord avec son ex-femme, et voit donc l'exploitation des lieux transmis à une société de son, par décision de justice. Des élus locaux sont intervenus auprès du procureur général pour faire appel du jugement.

    Enfin, sur le front des cartes d'abonnement, les nouvelles se font rares depuis la sortie de MK2 du groupement le Pass. Alors que la société de Marin Karmitz attend toujours un accord du CNC pour sa nouvelle formule, dont les détails restent toujours complètement inconnus, UGC a annoncé le lancement de la carte UGC Illimité 2 pour la rentrée, sous réserve de l'accord du CNC. Avec cette petite soeur de la légendaire carte UGC Illimité, le détenteur pourra aller voir tous les films des salles l'acceptant accompagné d'une personne de son choix, pour 35 €s par mois.