Logo
Accueil > Gaming > Killing Floor 2

Test de Killing Floor 2

Résumé du test

  • Killing Floor 2
    • Test effectué le 23 novembre 2016

    • Visuel: 5
    • Qualité: 5
    • Note Générale: 5

Test

  • Killing Floor 2 : Du sang, du gore, des Zeds : du tout bon !

    Synopsis
    Dans KILLING FLOOR 2, les joueurs se retrouvent en Europe où se répand une épidémie déclenchée par une expérience ratée de Horzine Biotech. Son ampleur sans précédent paralyse l’Union européenne. Seulement un mois après les événements du premier KILLING FLOOR, les spécimens sont partout. La civilisation est en déroute : les systèmes de communication sont hors service, les États se sont effondrés et les forces militaires ont été éradiquées. Les populations européennes ont toujours su s’adapter pour survivre et les quelques survivants vivent cachés. Cependant, tout espoir n’est pas perdu... Un groupe de civils et de mercenaires se sont unis pour combattre l’épidémie et ont établi des bases à travers toute l’Europe. Afin d’enrayer l’épidémie des spécimens, les joueurs devront s’aventurer dans les zones infestées de Zeds et les exterminer.

    Notre avis :

    Amateurs de zombies, amoureux des armes en tout genre, aficionados des carnages en groupe ou en solo ; Killing Floor 2 est fait pour vous ! Sanglant, gore à souhait, flippant et explosif, cette suite du premier opus vous permet d’incarner la classe de votre choix : fou furieux, commando, soutien, médecin, démolisseur, pyromane, flingueur, tireur d'élite, survivaliste et, pour finir, SWAT et de démarrer votre aventure avec un package d’armes imposées via votre classe. Rassurez-vous, l’argent se gagne rapidement et, entre chaque vague de Zeds, il vous sera possible « de faire vos courses » et d’améliorer votre équipement de base afin de gagner en puissance et donc, en compétence.

    Personnellement, j’ai tenté l’aventure en mode solo, pour commencer. Grossière erreur ! A moins d’être bien entraîné et de maîtriser un minimum le jeu, les vagues de Zeds vous submergent très rapidement et s’en donnent à cœur joie : je suis visiblement à leur goût ! Mieux vaut, une fois les commandes plus fluides, ce qui est très rapide, se lancer à corps perdu dans une aventure en groupe. Chaque joueur tenant son rôle suivant la classe choisie et les compétences liées, vaincre les Zeds se montre plus aisé et surtout moins flippant !

    Car il faut bien l’avouer, Killing Floor 2 fait peur. NE PAS JOUER DANS LE NOIR. Les Zeds sont imprévisibles, effroyables, visuellement très réussis et donc absolument effrayants, dignes des films de Romero. Tout comme les classes proposées, les Zeds disposent également de leurs propres classes spécifiques et elles font mal ! A vous et votre groupe de vous montrer réactifs et d’agir en bonne intelligence et, surtout, en équipe : à chaque Zed son arme et sa technique !

    Au niveau du gameplay, RAS mon capitaine ! Le jeu est fluide, très intuitif ; viser se montre plus aisé que prévu et exploser du Zed en groupe (voir en solo si maîtrisé) se révèle absolument jouissif : du sang, des tripes, des explosions en tout sens, ce jeu est terriblement gore et ça fait du bien ! L’effet de ralenti qui se met en place lors d’une belle action (comprenez un headshot, par exemple) permet aux joueurs d’apprécier leur œuvre et d’admirer les morceaux de Zeds volant aux 4 vents…

    Visuellement parlant, les graphismes sont superbes et les décors de maps sont somptueux : promenade dans la Forêt Noire ou dans un Paris en proie aux flammes et aux Zeds est un pur délice pour les yeux.

    La bande sonore, métal à souhait, alimentera les joueurs en adrénaline et Dieu sait qu’il en faut pour venir à bout de ces créatures assoiffées de votre sang et impatientes de vous déchiqueter !

    En bref, un merveilleux défouloir, absolument indispensable, visuellement superbe et jouissif à souhait : vive l’hémoglobine et sus aux Zeds ! Ne jouez pas dans le noir et, surtout, jouez en groupe ! Seul, les Zeds auront votre peau. N’en doutez pas…

     testé sur pc via la plateforme Steam