Logo
Accueil > Événements > Serie > OCS cree l’evenement en juillet avec The Art of television

Événements

Serie - OCS cree l’evenement en juillet avec The Art of television

  • Par Mulder, France, le 1 juillet 2017

    OCS, le bouquet 100% cinéma séries continue d’explorer les coulisses des séries américaines avec The Art of Television : les réalisateurs de séries, une collection écrite par Charlotte Blum et co-réalisée avec Vincent Gonon, produite par Empreinte Digitale (les séries Lazy Company, Les Grands, Missions).

    Cette première saison composée de six courts documentaires nous a complètement conquis et nous avons eu la chance de rencontrer une véritable passionnée et connaisseuse du monde des séries US Charlotte Blum et aussi Joachim Landau (Empreinte Digitale).

    Les documentaires The Art of Television : les réalisateurs de séries (6x26’) explorent le quotidien et les méthodes de travail des réalisateurs de séries, ces artisans intérimaires vivant dans l’ombre des showrunners et des auteurs. Si l’on parle si peu d’eux, leur rôle est pourtant primordial. Sans eux, pas de rythme, pas d’identité visuelle, pas d’émotion ni de vie… Plutôt qu’un long documentaire, la série met un visage, mais aussi une parole, une âme, des rêves et des peurs sur les noms de réalisateurs de séries cultes à travers six portraits inédits. Chacun inscrit ainsi sa propre histoire dans celle de la télévision américaine.

    A quelques jours de repartir à Los Angeles le 7 juillet prochain, revoir certains des épisodes de cette série de documentaires est une véritable plaisir car ces nombreuses interviews qui sont présentes sont très complètes et nous captivent, enrichissent notre culture série et cinéma et surtout dressent des portraits de personnalités se retrouvant souvent dans l’ombre … On attend avec impatience le seconde saison et on espère y trouver une interview de Chris Carter (X-files)..

    Tim Van Patten (The Sopranos, The pacific, Boardwalk Empire..)
    Avant de travailler sur les plus belles séries de HBO, Tim Van Patten était acteur, notamment sur la série The White Shadow. Sous la houlette protectrice du producteur Bruce Paltrow, il apprend le métier de réalisateur de séries à la dure, en se plaçant en observateur silencieux et assidu sur les plateaux de tournage qui veulent bien l’accueillir. Il est ensuite recruté par David Chase sur The Sopranos, devenant progressivement un des réalisateurs favoris de la chaine câblée. De The Wire à The Pacific, Sex & the City ou encore Boardwalk Empire, dont il est également producteur exécutif aux cotés de Terence Winter, Tim Van Patten raconte l’histoire de l’Amérique sur petit écran depuis près de deux décennies. Avec les témoignages de : David Chase le show runner de The Sopranos et le chef opérateur Jonathan Freeman (Boardwalk Empire).

    Alan Poul (Six Feet Under, Rome, The Newsroom
    Alan Poul a commencé sa carrière comme parolier pour des comédies musicales, avant d’être repéré par Paul Schrader qui l’embauche en tant que conseiller, spécialiste du cinéma japonais, pour son film Mishima. C’est le déclic : Alan ne veut plus faire que des films. Après des années à la production de films et de séries (Candyman, Armistead Maupin’s Tales of the City, My So-Called Life), il s’impose comme réalisateur sur la seconde saison de Six Feet Under, qu’il produit également. Depuis, il s’est illustré derrière la caméra sur Big Love, Rome ou encore The Newsroom (dont il est producteur exécutif). Avec les témoignages de : Ron Rosen le monteur de My So-Called Life, The Newsroom ; le scénariste et producteur Scott Buck (Rome, Six Feet Under) et le premier assistant réalisateur Kenneth Roth (The Newsroom, Big Love).

    Jennifer Getzinger (Mad men, masters of sex, The Big C…)
    Après une quinzaine d’années à écumer les plateaux de tournage en tant que script (notamment sur Sex & the City), Jennifer Getzinger émet le souhait de passer à la réalisation. C’est Matthew Weiner qui lui donne sa chance sur Mad Men, dans la seconde saison. Mais officier sur cette série luxueuse et ultra respectée ne lui garantit pas un lancement de carrière aisé. La route sera tortueuse avant d’être embauchée hors de sa famille de travail. Jennifer Getzinger devient progressivement une réalisatrice fétiche pour les séries d’époque comme Masters of Sex ou Manhattan et pour les dramédies comme The Big C et Hung. En 2016, elle est la seule femme à réaliser un pilote de série dramatique, celui de Miranda’s Rights. Avec les témoignages de : Scott Hornbacher, producteur exécutif de Mad Men, ainsi que l’actrice inoubliable dans le rôle de Megan Draper, Jessica Paré et les scénaristes et producteurs de Miranda’s Rights, Katie Lovejoy et John Glenn.

    Alan Taylor (Homicide, Deadwood, Game of Thrones…)
    Alan Taylor est un cinéphile averti, arrivé dans le monde de la télévision très tôt grâce à son premier court-métrage, repéré par Tom Fontana et Barry Levinson. Les deux hommes le recrutent sur Homicide puis Oz, deux séries qui ont aidé à exploser les codes de la télévision. Il rejoint ensuite David Chase sur The Sopranos, puis devient un habitué de HBO, de Deadwood à Sex & the City, Game of Thrones et Bored to Death, dont il réalise le pilote. Il a également réalisé celui de Mad Men. Son travail sur Game of Thrones lui ouvre les portes des grands studios américains pour lesquels il réalise deux blockbusters : Thor 2 et Terminator : Genisys. Une expérience dont il ne conserve pas le meilleur souvenir. En grand admirateur de Andreï Tarkovski, il a récemment acheté les droits du roman des frères Strougatski, Roadside Picnic, que le réalisateur Russe avait adapté en 1979 (Stalker). Alan Taylor en prépare une nouvelle adaptation, en série. Avec les témoignages de : Tom Fontana, producteur, scénariste et showrunner (Homicide, Oz)

    Rosemary Rodriguez (The Walking dead, The Good wife, Jessica Jones..)
    Rosemary Rodriguez est un véritable personnage de série. Après des années passées dans les rues de New-York à se battre contre son addiction à l’héroïne, c’est grâce à son amour pour le cinéma qu’elle est parvenue à s’en sortir. Son premier film, Acts of Worship raconte son histoire et lui permet d’obtenir une place au programme développé par le producteur John Wells où elle apprend les spécificités de la réalisation de série. Ses choix s’orientent vers des drames musclés et parfois sombres comme Low Winter Sun, Outsiders et The Walking Dead, ou d’autres mettant en scène des femmes en lutte comme The Good Wife et Jessica Jones. Impressionnés par ce parcours de vie incroyable et la force de cette femme que rien n’arrête, nous ne pouvions pas faire cette série sans elle. Avec les témoignages de : Peter Tolan, le producteur (Rescue Me dont elle fut la première femme à passer derrière la caméra, Outsiders), l’acteur Mike Colter (The Good Wife, Jessica Jones, Luke Cage) mais aussi son époux, acteur et producteur, à ses côtés depuis son premier film, Nestor Rodriguez.

    Matthew Penn (Law & order, Damages, Royal Pains…)
    Comédien de formation, Matthew Penn a commencé à pratiquer la mise en scène au théâtre, avant d’être embauché sur un soap dont il a réalisé une centaine d’épisodes. Il intègre ensuite l’équipe de Law & Order et se spécialise en séries policières, avec NYPD Blue et Blue Bloods. Il réalise également Damages ou encore Royal Pains, séries auxquelles il apporte une pointe de luminosité sur la première et de la profondeur dramatique sur la seconde. Nous avions besoin d’un profil comme celui de Matthew Penn, qui a travaillé à la fois sur des séries ultra calibrées de networks et d’autres plus libres et complexes du câble, pour donner un regard complet sur ce métier. Avec les témoignages de : l’acteur Campbell Scott (Damages, Royal Pains) et le producteur Michael Rauch (Royal Pains).

    Photos et vidéos : Mulder (Boris Colletier)

    (Source : Dossier de presse Art of Television)