Logo
Accueil > Events > Entretiens > Willy's Wonderland : Notre interview de David Sheftell

Events

Entretiens - Willy's Wonderland : Notre interview de David Sheftell

  • Par Nicole, Los Angeles, le 12.02.2021

    Willy's Wonderland est une comédie horrifique réalisée par Kevin Lewis sur un scénario de G. O. Parsons et produite par Nicolas Cage, Jeremy Davis, David Ozer, Mike Nilon et l'acteur/producteur chevronné Grant Cramer. Le film met en scène Nicolas Cage, Emily Tosta, Ric Reitz, Chris Warner, Kai Kadlec, Christian Delgrosso, Caylee Cowan, Terayle Hill, Jonathan Mercedes, David Sheftell et Beth Grant. Nous avons une excellente occasion de parler avec David Sheftell - acteur, artiste de la voix off, écrivain et producteur - de son travail sur ce film et de sa carrière.

    Q : Aujourd'hui, j'ai attendu jusqu'à minuit la sortie du film pour pouvoir le regarder avant notre interview.

    David Sheftell : Et qu'en avez-vous pensé ?

    Q : Je dois dire que j'ai apprécié le film malgré le genre parce que j'ai un peu de mal avec les … (cris de chien)

    David Sheftell : j'ai un shih-tzu, il s'appelle Chewy, little chewy

    Q : mignon oui c'est une taille très gérable

    David Sheftell : oui, j'ai grandi avec des Goldens toute ma vie, c'était de gros chiens et c'était toujours difficile, mais les Chewy, si quelque chose tourne mal, tu les prends et tu les emmènes là où tu dois aller, alors...

    Q : Bien, merci beaucoup. Donc, comme nous le disions, vous savez, j'ai trouvé que c'était très bien fait dans le genre

    David Sheftell : merci.

    Q : Vous savez, j'ai quelques questions à vous poser. C'est un film tellement minimaliste en termes de dialogue, je me demandais donc si vous trouviez que le style de réalisation était aussi très différent ?

    David Sheftell : Vous savez, d'une certaine manière, Kevin Lewis, qui est le réalisateur est phénoménal. Nous avons adoré travailler ensemble et il est tout simplement génial. Vous savez, Nicolas Cage n'a pas beaucoup de dialogue dans ce film, mais il fait des choix tellement incroyables dans ce qu'il fait et cela vous donne des arguments pour jouer parce que tout est une réaction et cela donne vraiment un ton et une ambiance. À un moment donné, comme vous l'avez vu, j'ai dû attacher Nic Cage et vous savez que c'est effrayant de l'attacher parce que vous ne savez pas ce qu'il va faire en tant que personnage ; en tant qu'acteur, vous savez exactement ce qu'il va faire parce qu'il est tellement professionnel, mais c'est vous savez - votre personnage est tendu à ce moment-là parce que ce type bat toutes sortes d'animatroniques, et puis vous devez l'attacher, donc vous ne voulez pas vous faire euh battre

    Q : Avez-vous trouvé qu'il y avait beaucoup d'improvisation ?

    David Sheftell : Vous savez donc que nous avons bien respecté le script, et après plusieurs prises - comme j'ai dit Kevin Lewis pour la mise en scène - nous avons dit que nous avions tout ce qu'il fallait pour improviser la scène, que nous savions où il fallait aller et que nous pouvions essayer de nouvelles choses. Une nuit, il est venu nous voir le lendemain et nous a dit que j'avais rêvé toute la nuit et que j'avais pensé à cette scène entre Emily Tosta et moi, essayons de la faire comme elle est écrite et ensuite, s'il vous plaît, essayez de la faire comme ça. Il y avait beaucoup de marge de manœuvre, beaucoup de choix. Il y a eu un moment où j'ai ennuyé le personnage de Beth Grant qui est mon shérif et Kevin Lewis et j'ai dit que j'avais l'impression d'avoir attendu toute ma vie pour faire ça ; j'ai une soeur plus jeune - je sais exactement comment ennuyer quelqu'un, alors...

    Q : Oh, c'est vraiment amusant - il y avait donc beaucoup d'occasions de faire des choses qui étaient en dehors du scénario à l'époque ?

    David Sheftell : Oui, c'est sûr, mais nous nous sommes tellement amusés à faire ce film

    Q : Vous savez, je vous regardais votre dernière scène où la créature s'approche et comment, d'un point de vue logistique, certaines choses spéciales ont été impliquées. Par exemple, pour certaines scènes, vous savez grâce à vos ordinateurs, ou est-ce que c'était ou est-ce que nous voyons exactement comment cela a été filmé ?

    David Sheftell : Nous avons donc utilisé des techniques de tournage traditionnelles, des films classiques, des films d'horreur classiques, et si je ne me trompe pas, je ne crois pas qu'il y ait beaucoup d'images de synthèse dans ce film. Nous avions donc quelqu'un sur le toit de la voiture, un excellent interprète qui faisait tout le travail et nous faisions tous nos cascades.

    Q : Vous avez donc fait vos propres cascades pour cela ?

    David Sheftell : Je n'ai pas fait beaucoup de cascades, mais j'ai fait mes trucs d'action et mes trucs de meurtre, c'est sûr.

    Q : C'est génial. Y a-t-il un moment du tournage qui vous a particulièrement marqué ou dans lequel vous avez trouvé quelque chose de surprenant ?

    David Sheftell : Eh bien, toute l'expérience a été mémorable juste parce que j'ai pu travailler avec des co-stars si merveilleuses : Nicolas Cage était merveilleux, Beth Grant et moi avions une telle alchimie ensemble que nous sommes devenus de très bons amis hors écran juste en travaillant ensemble, alors je suis allé déjeuner chez elle entre les scènes. J'ai rencontré son mari, sa fille et Mary, nous avons joué avec ses chiens et ils m'ont préparé le déjeuner. Depuis, nous avons travaillé ensemble sur des lectures de jeux de zoom, Emily Tosa et moi. Après une journée, nous étions les deux seuls à avoir terminé nos scènes, nous avons dîné ensemble et nous avons passé des heures à faire connaissance et à bavarder, alors c'est une chose de jouer pendant des heures à côté l'un de l'autre et de passer du temps ensemble.

    Q : Absolument, vous savez, j'ai aussi remarqué en regardant votre IMDB que vous avez fait beaucoup de voix de séries animées ?

    David Sheftell : J'en ai fait pas mal, donc je suis en train de voter avec Will Wheaton. C'est une émission en voix off sur facebook qui s'appelle Rival Peak et c'est un jeu mélangé à une émission pour qu'on puisse y jouer. C'est un peu comme un jeu de style mélangé à une émission perdue dans la série survivor donc tous nos personnages essaient de survivre à la folie de cette montagne appelée Rival Peak et puis Will Wheaton anime l'émission suivante et parle à nos personnages donc nous sommes environ neuf semaines dans notre série de 12 semaines et mon personnage qui est un Larikan australien, Il s'appelle Christopher Saabun et Saabun est son nom spirituel dont il n'a réalisé qu'après l'avoir reçu qu'il signifiait soap, donc c'est très drôle, il essaie de gagner 10 millions de dollars et un de mes personnages fait partie des quatre derniers, donc qui est en lice pour le grand prix ? Donc si les gens veulent aller jouer sur facebook, allez à Rival Peak et ils peuvent jouer mon personnage ou n'importe quel personnage qu'ils veulent et ensuite voter pour moi

    Q : c'est donc en direct en ce moment

    David Sheftell : c'est un événement interactif qui a lieu en ce moment, donc les émissions suivantes sortent tous les mercredis, je pense, à 18 heures, heure du Pacifique, et à 21 heures, heure de l'Est, et Will Wheaton anime ces émissions et interagit avec nos personnages, donc c'est excitant.

    Q : et y a-t-il euh... y a-t-il un vrai gagnant à la toute fin ?

    David Sheftell : Je crois qu'il y aura un vrai gagnant, nous verrons donc ce qui se passera, mais vous devez regarder Rival Peak et Rival Speak.

    Q : Je ne sais pas combien de temps il nous reste, je pense qu'on nous a accordé 10 minutes, je ne suis pas sûr.

    David Sheftell : Oh, nous pouvons continuer, c'est bon.

    Q : Y a-t-il d'autres choses à venir que vous aimeriez faire connaître aux gens et dont vous avez déjà beaucoup entendu parler ?

    David Sheftell : J'ai certainement un autre film qui va sortir aujourd'hui, il s'appelle "Show me what you got", donc c'est sur vod aussi, c'est une histoire intéressante. La réalisatrice Svetlana Cvetko est une directrice de la photographie très connue et c'est son premier long métrage en tant que réalisatrice, qui parle d'un magasin. C'est l'histoire d'un jeune Italien qui essaie de devenir acteur et qui cherche à améliorer son jeu sur les médias sociaux. C'est là qu'il rencontre un personnage qui a essayé de l'aider à s'orienter dans une sorte d'agence, puis il finit par tomber amoureux d'un couple et ils commencent à former un couple en quelque sorte et à découvrir ce que c'est que d'être dans ce type de relation. Après Willy’s Wolderland, regardez "Show Me What You Got"…

    Q : c'est génial, et où peut-on le voir ?

    David Sheftell : Je pense que c'est par le biais de la vod, donc n'importe quel endroit où vous pouvez trouver de la vod est un bon point de départ.

    Q : wow, c'est un très grand jour pour vous, un très grand week-end

    David Sheftell : Je viens de rejoindre la Writers Guild of America et je suis animateur sur leur podcast appelé Third and Fairfax où nous interviewons d'autres scénaristes. Ma première interview est diffusée sur toutes les plateformes de podcast et j'ai interviewé Judd Apatow sur son nouveau film The King of Staten Island avec Pete Davidson, donc c'était très bien. Il est incroyablement ouvert sur son processus d'écriture, sur ce que c'est que d'écrire avec quelqu'un d'autre, sur ce que c'est que d'écrire seul, sur comment c'était de travailler avec Pete Davidson sur une histoire aussi personnelle que celle du roi de Staten Island, alors j'aimerais que les gens aillent voir ça aussi et attendent les prochaines interviews que j'ai avec des gens.

    Q : C'est merveilleux, c'est tellement génial de connaître son travail et de pouvoir vraiment s'y plonger ; je pense que vous avez tellement de choses passionnantes en cours, et évidemment vous connaissez votre histoire professionnelle. Vous savez que vous avez une très longue IMDB, mais je pense que ce que je ressens, c'est que vous savez que vous en êtes à un point où j'ai l'impression que vous êtes vraiment en train de vous lancer ; c'est assez excitant pour moi aussi

    David Sheftell : J'apprécie vraiment cela. J'espère qu'il y a beaucoup, beaucoup plus ; parce que c'est le moment le plus amusant que j'ai eu, alors j'en apprécie chaque minute.

    Q : Merci beaucoup David, j'apprécie vraiment votre temps et je vous remercie pour votre patience avec notre petit chiot.

    David Sheftell : J'aime les chiots, donc à tout moment. J'espère que nous discuterons de nouveau - j'espère que le chiot sera un chien à ce moment-là et que nous pourrons l'avoir à nouveau…

    Q : Oui, elle est sur le point d'aller au cours de dressage de chiots la semaine prochaine où je pense qu'ils vont lui apprendre à ne pas aboyer.

    David Sheftell :, j'ai eu un carlin, elle s'appelait Zoé et c'était l'amour de notre vie. Elle est allée à l'entraînement et elle a été le premier chien de cette école à échouer à l'entraînement, donc je ne veux pas te faire de mal, c'est une chose spécifique aux carlins apparemment, mais pendant que tous les autres chiens étaient à l'entraînement, elle était assise sur les genoux de l'entraîneur et recevait des friandises, donc je pense qu'elle a entraîné l'entraîneur.

    Q : si mignon ..

    David Sheftell : Mais elle était l'amour de notre vie. Elle était fantastique.

    Q : Oui, ils sont si merveilleux, c'est juste que je suis habitué aux petits chiens, alors à l'opposé de vous, je suis passé de petits chiens à cette fille géante et c'est comme une toute nouvelle

    David Sheftell : c'est le meilleur des chiens.

    Q : Je vous apprécie beaucoup. Avant de partir, y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager et que vous voulez que nous incluions, vous savez

    David Sheftell : Je suppose que je peux, je suis heureux de partager tous les trucs des médias sociaux si les gens veulent me suivre. Oui, ce serait génial, je suis sur instagram et twitter @DavidSheftell, donc mon nom s'écrit spécifiquement D-a-v-i-d S-h-e-f-t-e-l-l et sur facebook je suis juste DSheftell.

    Q : oh magnifique merci beaucoup

    David Sheftell : vous êtes génial, merci beaucoup

    Synopsis :
    Un solitaire (Nicolas Cage) se retrouve bloqué dans une ville isolée lorsque sa voiture tombe en panne. Incapable de payer les réparations dont il a besoin, il accepte de passer la nuit à nettoyer Willy's Wonderland, un centre de loisirs familial abandonné. Mais ce pays des merveilles a un sombre secret que ce concierge est sur le point de découvrir. Il se retrouve bientôt enfermé dans une bataille épique avec des mascottes animatroniques possédées qui errent dans les couloirs. Pour survivre, il doit se frayer un chemin à travers chacune d'elles.

    Willy's Wonderland
    Un film de Kevin Lewis
    Produit par Nicolas Cage, Grant Cramer, Jeremy Davis, Mike Nilon, David Ozer, Bryan Lord
    Scénario de G. O. Parsons
    Avec Nicolas Cage, Emily Tosta, Ric Reitz, Chris Warner, Kai Kadlec, Christian Delgrosso, Caylee Cowan
    Terayle Hill, Jonathan Mercedes, David Sheftell, Beth Grant
    Musique d’Émoi
    Directeur de la photographie : David Newbert
    Montage Ryan Liebert
    Production : Saturn Films, JD Entertainment, Landafar Entertainment, Landmark Studio Group, Foresight Unlimited
    Distribution : Screen Media Films
    Date de sortie : 12 février 2021 (Etats-Unis)
    Durée : 82 minutes

    Nous tenons à remercier AJ Feuerman pour cette interview et David Sheftell pour avoir répondu à nos questions.

    Traduction : Boris Colletier