Logo
Accueil > Reviews > Sound Of Violence

Sound Of Violence

  • Sound Of Violence
    Une jeune fille recouvre l'ouïe et acquiert des capacités synesthésiques lors du meurtre brutal de sa famille. Trouvant du réconfort dans les bruits de blessures corporelles, à l'âge adulte, elle poursuit une carrière dans la musique en composant son chef-d'œuvre à travers des meurtres horribles.

Critique de Mulder

  • Assurément, Sound of Violence fut l’un des films choc du festival SXSW et impose son réalisateur Alex Noyer par ses débuts très prometteurs. Loin d’être un simple thriller horrifique dans la veine de la saga cinématographique Saw, Sound of violence est d’abord une véritable expérience cinématographique et musicale intense qui ne laissera personne insensible et qui vous restera en tête longtemps après l’avoir vu. Il y a quelque chose de réellement fascinant non seulement par son histoire envoutante mais surtout par sa manière de raconter cette histoire (certaines scènes psychédéliques sont juste inoubliables) mais surtout il y a un véritable travail sur l’aspect sonore du film qui le différencie totalement des autres thrillers horrifiques du moment.

    Alexis Reeves (Jasmin Savoy Brown) a recouvré l'ouïe lors du meurtre brutal de sa famille lorsqu'elle avait dix ans. Cette expérience viscérale a éveillé en elle des capacités synesthésiques et l'a lancée sur un chemin orphelin de découverte de soi à travers la musique de guérison de la violence brutale. Elle poursuit sa carrière en enseignant et en expérimentant pour trouver de nouveaux sons. Elle est soutenue et aimée par sa colocataire Marie Sotker (Lili Simmons), qui ignore les sombres secrets qui se cachent derrière la musique unique d'Alexis et le rôle qu'elle joue sans le savoir. Confrontée à la probabilité de perdre à nouveau l'ouïe, Alexis intensifie sa quête de son chef-d'œuvre par le biais d'expériences sonores macabres et de conceptions dévastatrices. Elle ne laissera rien l'arrêter, pas même l'amour.

    La mise en scène inspirée du réalisateur Alex Noyer évite de faire de Sound of Violence un simple film d’horreur. Loin de vouloir faire de celui-ci une succession de scènes de tortures intenses, le scénario montre que le personnage de Alexis Reeves en assistant à la mort de ses parents ne s’est jamais remis totalement de celle-ci et est contrainte de recourir à des meurtres pour assouvir non seulement sa recherche d’une musique parfaite mais aussi d’avoir sa dose d’adrénaline nécessaire à son expression musicale. Même si son art semble ne pas retenir l’attention des autres étudiants lors d’une scène dans laquelle elle leur propose d’écouter sa création, elle semble à la recherche permanente de la partition parfaite même si cela sous-entend de tuer de nombreuses personnes. Le film est d’autant plus réussi que les nombreux maquillages et effets spéciaux sont parfaitement maitrisés et devrait donc plaire à tous ceux autant passionnés de films d’horreur originaux que de musique.

    Il est intéressant de voir que Sound of Violence maitrise à la perfection les mécaniques d’un bon thriller horrifique au point de proposer une fin ouverte et très efficace dans laquelle on retrouve toute l’âme des grands thrillers horrifiques des années 80 et 90 avec des psychopathes increvables dont les Freddy Krueger, Jason Voorhes et autres Michael Myers sont passés au statut iconique des monstres sacrés du cinéma. On se doute ainsi que si ce film rencontre un succès une suite pourrait sûrement être envisagée..

    En s’appuyant sur deux excellentes comédiennes, Jasmin Savoy Brown (Evangeline Murphy dans la série The Leftovers) et Lili Simmons (séries Ray Donovan (2017), Purge (2018), Gotham (2019)) Sound Of Violence s’impose aisément comme un des événements horrifiques de cette année et devrait rencontrer un véritable succès lors de sa sortie en VOD aux Etats-Unis le 21 mai prochain.

    Sound Of Violence
    Un film écrit et réalisé par Alex Noyer
    Produit par Hannu Aukia, Alex Noyer
    Avec Jasmin Savoy Brown, Lili Simmons, James Jagger, Tessa Munro
    Music by Jaakko Manninen, Alexander Burke, Omar El-Deeb
    Son : Jussi Tegelman
    Directrice de la photographie : Daphne Qin Wu
    Effets spéciaux : Robert Bravo
    Costume Designer: Annette Aispuro
    Montage : Hannu Aukia, Vertti Verkajärvi
    Production : You Know Films, No-Office
    Distribution : Gravitas Ventures (USA)
    Date de sortie : 19 mars 2021 (SXSW), 21 mai 2021 (USA)
    Durée : 94 minutes

    Vu le 20 mars 2021 (SXSW)

  • 5

Critique de Fox

  • Undoubtedly, Sound of Violence was one of the shocking films of the SXSW festival and imposes its director Alex Noyer with its very promising debut. Far from being a simple horrific thriller in the vein of the Saw cinematic saga, Sound of violence is first and foremost a truly intense cinematic and musical experience that will leave no one unaffected and will stay in your head long after you've seen it. There is something really fascinating not only by its bewitching story but especially by the way it tells this story (some psychedelic scenes are just unforgettable) but above all there is a real work on the sound aspect of the film which totally differentiates it from the other horror thrillers of the moment.

    Alexis Reeves (Jasmin Savoy Brown) recovered her hearing during the brutal murder of her family when she was ten years old. This visceral experience awakened synesthetic abilities in her and set her on an orphaned path of self-discovery through music to heal from brutal violence. She continues her career teaching and experimenting to find new sounds. She is supported and loved by her roommate Marie Sotker (Lili Simmons), who is unaware of the dark secrets behind Alexis' unique music and the role she unknowingly plays. Faced with the likelihood of losing her hearing again, Alexis intensifies her quest for her masterpiece through macabre sound experiments and devastating designs. She will let nothing stop her, not even love.

    Director Alex Noyer's inspired direction avoids making Sound of Violence a simple horror film. Far from wanting to make this one a succession of intense torture scenes, the script shows that Alexis Reeves' character, by witnessing the death of her parents, has never fully recovered from it and is forced to resort to murders to satisfy not only her search for perfect music but also to get her adrenaline dose necessary for her musical expression. Even though her art does not seem to hold the attention of the other students during a scene in which she offers them to listen to her creation, she seems to be in constant search of the perfect score even if it means killing many people. The film is all the more successful as the numerous make-up and special effects are perfectly mastered and should therefore please all those who are as much fond of original horror films as of music.

    It is interesting to see that Sound of Violence perfectly masters the mechanics of a good horror thriller to the point of proposing an open and very effective ending in which we find all the soul of the great horror thrillers of the 80's and 90's with unstoppable psychopaths whose Freddy Krueger, Jason Voorhes and other Michael Myers have become iconic monsters of the cinema. One suspects that if this film is a success, a sequel will surely be considered.

    Relying on two excellent actresses, Jasmin Savoy Brown (Evangeline Murphy in The Leftovers series) and Lili Simmons (Ray Donovan (2017), Purge (2018), Gotham (2019) series) Sound Of Violence easily stands out as one of this year's horrific events and should be a real success when it will be released on VOD in the United States on May 21st.

    Sound Of Violence
    Written and directed by Alex Noyer
    Based on Conductor by Alex Noyer
    Produced by Hannu Aukia, Alex Noyer
    Production Designer: Gillian Chance
    Executive Producer: Mike Macari
    Starring Jasmin Savoy Brown, Lili Simmons, James Jagger, Tessa Munro
    Music by Jaakko Manninen, Alexander Burke, Omar El-Deeb
    Sound: Jussi Tegelman
    Cinematography: Daphne Qin Wu
    Special Effects: Robert Bravo
    Edited by Hannu Aukia, Vertti Verkajärvi
    Production companies: You Know Films, No-Office
    Distributed by Gravitas Ventures (USA)
    Running time : 94 minutes

    Seen on March 20, 2021 (SXSW)

  • 5