Logo
Accueil > Reviews > Américain (L')

Américain (L')

  • Américain (L')
    Francis Farge, alias “L'Américain”, n'est géographiquement parlant pas né au bon endroit. En effet, bien que français, il pense, il mange, il vit américain... bref, il est américain, ce que se refusent à admettre les employés de l'ambassade américaine à Paris. Aidé par un avocat, Maître Edouard Barnier, dit “Eddy”, il va tenter de convaincre les Américains en transformant son lotissement de Sarcelles en 51ème Etat des Etats-Unis. (Source Allociné)

Critique de tootpadu

  • Quand est-ce que Patrick Timsit va enfin se rendre compte qu'il n'est pas drôle, voire qu'il dispose au mieux d'une déformation humoristique blessante et idiote ? Alors que son pote Richard Berry, ici présent dans une apparition de prof d'anglais, a pu se racheter avec son Moi, César ... sympathique, Timsit persévère contre tout bon sens - parlons même pas de goût - dans ses histoires lourdingues, complètement à côté de la plaque. On se demande encore comment il a pu s'imaginer réussir un film d'idolâtrie de l'Amérique en ces temps les plus anti-US depuis très longtemps. Son sujet est alors à l'opposé complet de l'air du temps (serait-ce sa seule qualité ?) et n'essaye même pas de se sauver par un second degré.
    Le scénario truffé de blagues racistes, xénophobes et toutes sortes d'autres conneries n'a strictement rien à espérer de la mise en scène dont la seule idée, loin d'être neuve, est de changer l'image de format une fois que le délire de Francis prend vie. Pour le reste, c'est une séquence mal finie après l'autre, aucun sens du rythme et une citation de West Side Story qui nous a fortement fait grincer des dents. (Un désagrément d'ailleurs répété lors de la séquence au Wild West Show de Disneyland à la fin.)
    Enfin, l'interprétation est consternante : Lorànt Deutsch toujours à la chasse du titre du "Plus mauvais acteur français" et Thierry Lhermitte qui semble faire exprès de tourner dans une bouse après l'autre, alors qu'il peut être tout à fait correct dans ses meilleurs films (dernièrement Une affaire privée) !
    A éviter absolument !

    Vu le 26 juillet 2004, à l'UGC Forum Orient Express, Salle 3

  • 1.5

Critique de Mulder

  • L'histoire de L'Américain est née de l'imagination de Patrick Timsit à l'époque où celui-ci faisait de la scène. Il souhaitait à l'origine faire un sketch basé sur ce personnage désirant à tout prix acquérir la nationalité américaine, mais le projet ne se concrétisa pas. Et bien, il aurait du se retenir et foutre sa semence d’idée à la poubelle

    L'Américain est une comédie qui patauge dans la caricature outrancière. Timsit pratique la surenchère et se laisse submerger par son entreprise. Les personnages sont aussi mal brossés que les situations comiques sont mal amenées. C'est un ratage complet, une vraie merde cinématographique et je n’ai jamais vu dans une salle, un film aussi nul

    C ertes, certaines scènes sont un peu marrantes mais elles sont trop rares comme celle où le président des Etats-Unis et ses conseillers cherchent désespérément la France sur une carte du monde. Ces éléments ne sont hélas qu’un aperçu de ce qu’aurait pu être un film décidément trop brouillon pour rester dans nos mémoires. Il n’y a donc pas que les ricains qui font des navets.

    De plus, ce film est une insulte à l'intelligence des gens. Le film peine en longueur, et l'écriture s'enlise au fur et à mesure que le montage dévoile des séries de gags aussi débiles qu'inintéressants. Reste la beauté particulière et envoûtante d'Emilie Dequenne, mais on aurait préféré davantage de consistance à ce qui va être, et soyons en sûr, la pire bouse cinématographique française jamais réalisée. A noter quelques scènes presque gênantes tant elles frisent la débilitée absolue.

    Vu le 09 juillet à la séance de 18h40 salle 02 au Gaumont de Disney Village

  • 0.5