Logo
Accueil > Reviews > La princesse de Chicago : dans la peau d'une reine

La princesse de Chicago : dans la peau d'une reine

  • La princesse de Chicago : dans la peau d'une reine
    Quand Margaret s'apprête à monter sur le trône, mais traverse une mauvaise passe avec Kevin, Stacy lui vient en aide avant qu'un nouveau sosie ne compromette leur plan.

Critique de Mulder

  • La période des fêtes de Noel s’approche à grand pas et de nombreux films et émissions commencent déjà à nous mettre dans l’ambiance de cette période que nous apprécions tant. Cette période où nous pouvions nous rassembler en famille ou entre amis autour d’un bon repas et célébrer ensemble autour de nombreux présents l’esprit de Noël. Cette année Netflix nous propose ainsi trois films incontournables dès novembre pour célébrer la magie de Noel, Jingle Jangle : un noël enchanté (Jingle Jangle : A christmas Jouney) (2020) et deux suites de leur succès Les Chroniques de Noël 2 (The Christmas Chronicles 2) (2020) et La princesse de Chicago, dans la peau d’une reine (The Princess Switch: Switched Again) qui sera disponible dès ce vendredi. Toujours à l’écoute de ses abonnés, Netflix nous livre ici un programme festif pour patienter jusqu’au 25 décembre.

    La princesse de Chicago, dans la peau d’une reine (The Princess Switch: Switched Again) est donc la suite du film La Princesse de Chicago (The Princess Switch) et on retrouve non seulement les mêmes scénaristes (Robin Bernheim, Megan Metzger), le même réalisateur (Mike Rohl) et surtout le même casting c’est-à-dire notamment Vanessa Hudgens, Sam Palladio, Suanne Braun, Nick Sagar. Dans ce second volet, entre son accession inattendue au trône de Montenaro et sa relation avec Kevin qui se dégrade, la duchesse Margaret se sent perdue. Stacy doit se hâter pour la tirer de ce mauvais pas, d'autant qu'un autre sosie apparaît qui semble avoir un plan pour devenir la prochaine reine. Le premier volet nous avait totalement convaincu non seulement par son scénario digne d’un conte moderne mais surtout pour la présence dans un double rôle de Vanessa Hudgens. Dans ce second volet afin de compliquer encore plus les choses, elle interprète trois rôles distincts et il faut reconnaitre qu’elle maitrise à la perfection chacun d’eux. Entre les soucis personnels et ceux liés à l’accès au trône, la duchesse Margaret pourra compter une nouvelle fois sur Stacy pour se sortir d’une situation difficile.

    La princesse de Chicago, dans la peau d’une reine se révèle être non seulement une suite réussie voire supérieure au précédent film non seulement par un scénario prétexte à de nombreux rebondissements mais aussi peut aller directement à l’essentiel étant donné que les personnages ont déjà été présentés dans le premier film. Il en ressort une comédie romantique qui évite constamment de tomber dans la facilité et qui met une nouvelle fois en valeur la famille, le fait de trouver un juste équilibre entre sa vie privée et ses responsabilités professionnelles liées à son poste. Une nouvelle fois tout le charme de ce film repose sur la présence de la superbe Vanessa Hudgens qui trouve dans les trois personnages qu’elle doit interpréter moyen de nous étonner et de montrer qu’elle n’est pas que la comédienne d’une saga culte qu’est High School Musical. Aussi à l’aise dans une comédie musicale, qu’un film d’action (Machete Kills (2013), Polar (2019), Bad Boys for Life (2020)) elle se révèle ici une nouvelle fois parfaite et donne à ce film toute son énergie débordante et son sourire ravageur.

    Loin d’être un simple divertissement de Noël, La princesse de Chicago, dans la peau d’une reine est avant tout une comédie romantique réussie pour nous faire oublier le temps d’un film que nous sommes toujours en pleine pandémie mondiale. On sourit, on est ému mais surtout on passe un excellent moment et on espère un troisième volet pour clore en beauté cette saga réussie.

    La princesse de Chicago, dans la peau d’une reine (The Princess Switch: Switched Again)
    Un film de Mike Rohl
    Produit par Vanessa Hudgens, Amy Krell, Brad Krevoy, Steven R. McGlothen
    Scénario de Robin Bernheim, Megan Metzger
    Avec Vanessa Hudgens, Sam Palladio, Suanne Braun, Nick Sagar
    Musique d’Alan Ari Lazar
    Directeur de la photographie : Fernando Argüelles
    Montage : Lara Mazur
    Production : Brad Krevoy Television
    Distribution : Netflix
    Date de sortie : 19 novembre 2020
    Durée : 96 minutes

    Vu le 16 novembre 2020 (accès presse Netflix)

  • 4.5

Critique de Fox

  • The Christmas season is fast approaching and many movies and shows are already starting to put us in the mood for this time of year that we enjoy so much. This is a time when we can gather with family or friends around a good meal and celebrate together around many presents the Christmas spirit. This year Netflix is offering us three must-see movies in November to celebrate the magic of Christmas, Jingle Jangle: A Christmas Jouney (2020) and two sequels of their success The Christmas Chronicles 2 (2020) and (The Princess Switch: Switched Again which will be available this Friday. Always listening to its subscribers, Netflix offers us here a festive program to wait until December 25th.

    The Princess Switch: Switched Again is the sequel to the movie The Princess of Chicago (The Princess Switch) and we find not only the same screenwriters (Robin Bernheim, Megan Metzger), the same director (Mike Rohl) and especially the same cast including Vanessa Hudgens, Sam Palladio, Suanne Braun, Nick Sagar. In this second part, between her unexpected accession to the throne of Montenaro and her deteriorating relationship with Kevin, Duchess Margaret feels lost. Stacy must hurry to get her out of this predicament, especially since another lookalike appears, Fiona, who seems to have a plan to become the next queen. The first part had totally convinced us not only by its scenario worthy of a modern tale but especially for the presence in a double role of Vanessa Hudgens. In this second part, to complicate things even more, she plays three distinct roles and it must be acknowledged that she masters each of them perfectly. Between personal concerns and those related to access to the throne, Duchess Margaret will once again be able to count on Stacy to get out of a difficult situation.

    The Princess Switch: Switched Again proves to be not only a successful sequel to the previous film, but also a superior sequel to the previous film, not only because of the many twists and turns in the story, but also because the characters have already been introduced in the first film. The result is a romantic comedy that constantly avoids falling into the easy way out and once again puts the family in the spotlight, finding the right balance between one's private life and the professional responsibilities of one's job. Once again, the charm of this film lies in the presence of the superb Vanessa Hudgens who finds in the three characters she has to play a way to surprise us and show that she is not only the actress of a cult saga that is High School Musical. As comfortable in a musical as in an action film (Machete Kills (2013), Polar (2019), Bad Boys for Life (2020)), she proves to be perfect here once again and gives this film all her overflowing energy and her devastating smile.

    Far from being a simple Christmas entertainment, The Princess Switch: Switched Again is above all a successful romantic comedy to make us forget the time of a film that we are still in the midst of a global pandemic. We smile, we are moved but above all we have a great time and we hope for a third part to end this successful saga in beauty.

    The Princess Switch: Switched Again
    Directed by Mike Rohl
    Produced by Vanessa Hudgens, Amy Krell, Brad Krevoy, Steven R. McGlothen
    Written by Robin Bernheim, Megan Metzger
    Starring Vanessa Hudgens, Sam Palladio, Suanne Braun, Nick Sagar
    Music by Alan Ari Lazar
    Cinematography : Fernando Argüelles
    Edited by Lara Mazur
    Production company : Brad Krevoy Television
    Distributed by Netflix
    Release date : November 19, 2020
    Running time : 96 minutes

    Viewed on November 16, 2020 (Netflix press access)

  • 4.5