Logo
Accueil > Reviews > The Arbors

The Arbors

  • The Arbors
    Dans une petite ville morne, "The Arbors" suit Ethan Daunes, un serrurier reclus qui lutte pour garder des liens avec son jeune frère, Shane. La vie d'Ethan prend une tournure inquiétante après avoir trouvé une étrange petite créature et avoir établi un lien mystérieux. Après une série de meurtres inexpliqués, la véritable nature de la créature est bientôt révélée, et Ethan se retrouve au centre de la panique et de la paranoïa.

Critique de Mulder

  • The arbors marque la première réalisation de Clayton Witmer après deux courts-métrages que sont I Only Smile in Pictures (2015) et That Kinda Night (2016). The Arbors tourné de manière indépendante avec des moyens que l’on pense faibles ne se révèle pas pour autant indigne des films d’horreur actuels émanant des principaux studios de cinéma. Clayton Witmer qui a co-écrit le scénario avec Michael Samilow nous livre un film de monstre plutôt efficace et en même temps une peinture sociale de l’Amérique profonde loin des grandes villes américaines.

    Dans une petite ville morne, Ethan Daunes (Drew Matthews) est un serrurier reclus qui lutte pour garder des liens avec son jeune frère, Shane (Ryan Davenport) . La vie d'Ethan prend pourtant une tournure inquiétante après avoir trouvé une étrange petite créature dans le corps d’un cerf rentré en collision avec sa voiture sur une petite route de campagne. En prenant avec lui cette petite créature et en l’enfermant dans une cage dans son garage, il va établir un lien mystérieux avec celle-ci au fur et à mesure qu’une série de meurtres inexpliqués se déroulent dans sa ville et ses environs. Alors que la véritable nature de la créature est révélée, Ethan va se retrouver au centre de l’action et sa paranoïa va devenir incontrôlable.

    The Arbors jongle avec une certaine dextérité avec le film horrifique et le film social montrant qu’il est encore possible de réussir des films aussi originaux que réussis malgré l’absence d’un budget permettant de donner vie à un film prêt à conquérir les salles de cinémas et aller à l’encontre d’un public passionné de cinéma de genre et de livres de H.P Lovecraft et de Stephen King. Ces deux écrivains ont montré avec succès qu’il faut partir d’une situation réaliste pour peu à peu glisser vers des situations fantastiques ou horrifiques. The Arbors va aisnsi dans le même sens et au fur et à mesure que la créature grandit, la situation devient de plus en plus incontrôlable à notre plus grand plaisir. Seul film fantastique et horrifique présenté dans le cadre du Austin Film Festival, The Arbors mérite d’être au programme de nombreux festivals fantastiques mondiaux comme Fantasia Film Festival, Stitges Film Festival, Gerardmer Film Festival et autres.

    The arbors bénéficie non seulement d’un scénario parfaitement élaboré mais d’effets spéciaux tout aussi réussis et d’une réalisation irréprochable ce qui est plutôt rare pour un premier film. Clayton Witmer donne ainsi vie ici à un film complexe et efficace mettant aussi bien des personnages troubles en avant qu’une créature réussie et réellement inquiétante. Nous ne pouvons donc que vous conseiller de découvrir ce film et on espère que celui-ci connaitra une sortie vidéo à large échelle mondiale lui permettant de rencontrer son public.

    The Arbors
    Un film de Clayton Witmer
    Produit par Clayton Aggeles, Michael Samilow
    Scénario de Clayton Witmer, Chelsey Cummings
    Avec Drew Matthews, Brooks Addis, Ryan Davenport
    Musique de Benjamin Hoff
    Directeur de la photographie : Ayinde Anderson
    Montage : Jeremy Darnell
    Durée : 119 minutes

    Vu le 26 octobre 2020 (accès online Austin Film Festival)

  • 4

Critique de Fox

  • The arbors marks Clayton Witmer's first directorial debut after two short films, I Only Smile in Pictures (2015) and That Kinda Night (2016). The Arbors, shot independently with what is thought to be a low budget, is not unworthy of today's horror films from the major film studios. Clayton Witmer, who co-wrote the script with Michael Samilow, delivers a rather effective monster film and at the same time a social painting of deep America far from the big American cities.

    In a dreary little town, Ethan Daunes (Drew Matthews) is a reclusive locksmith who struggles to keep in touch with his younger brother, Shane (Ryan Davenport) . Ethan's life takes a disturbing turn after finding a strange little creature in the body of a deer that collided with his car on a small country road. By taking this little creature with him and locking it in a cage in his garage, he will establish a mysterious link with it as a series of unexplained murders take place in and around his town. As the true nature of the creature is revealed, Ethan will find himself at the center of the action and his paranoia will become uncontrollable.

    The Arbors skillfully juggles the horror and social film showing that it is still possible to make films that are as original as they are successful despite the lack of a budget to bring a film to life that is ready to conquer movie theaters and go against an audience passionate about genre cinema and books by H.P Lovecraft and Stephen King. These two writers have successfully shown that you have to start from a realistic situation to gradually slide into fantastic or horrific situations. The Arbors goes in the same direction and as the creature grows, the situation becomes more and more uncontrollable to our great pleasure. As the only fantasy and horror film presented at the Austin Film Festival, The Arbors deserves to be on the program of many fantasy festivals around the world such as Fantasia Film Festival, Stitges Film Festival, Gerardmer Film Festival and others.

    The Arbors benefits not only from a perfectly elaborated script, but also from equally successful special effects and impeccable direction, which is quite rare for a first film. Clayton Witmer thus brings to life here a complex and effective film that puts forward both troubled characters and a successful and truly disturbing creature. We can therefore only advise you to discover this film and we hope that it will have a worldwide video release allowing it to meet its audience.

    The Arbors
    Directed by Clayton Witmer
    Produced by Clayton Aggeles, Michael Samilow
    Written by Clayton Witmer, Chelsey Cummings
    Starring Drew Matthews, Brooks Addis, Ryan Davenport
    Music by Benjamin Hoff
    Cinematography: Ayinde Anderson
    Edited by Jeremy Darnell
    Running time: 119 minutes

    Seen on October 26, 2020 (online access Austin Film Festival)

  • 4