Logo
Accueil > Reviews > Good

Good

  • Good
    Payton est un jeune homme afro-américain qui doit se marier dans les hautes sphères de la société afro-américaine mais il doit faire face à un secret lié à son passé, un enfant à naître avec une ex-petite amie. Il a désespérément besoin d'argent sa fiancée ne sait rien du bébé. Il trouve une solution en la personne de Gregory Devereaux (Keith David), riche et têtu. Engagé par la fille de Devereaux, Payton devient rapidement le confident de Gregory, et les problèmes de Payton semblent disparaître. Mais alors que Devereaux s'approche de la mort - le mariage et la naissance du bébé approchent à grands pas - les péchés passés de Gregory obligent Payton à prendre ses propres décisions en tant qu'homme. Il doit enfin choisir : se marier avec un homme riche ou faire ce qui est juste.

Critique de Mulder

  • Dans le cadre de notre couverture presse du Austin Film Festival (AFF) nous avons pu découvrir plusieurs films dont le premier film co-écrit et réalisé par Justin Etheredge. Il est intéressant de voir que le cinéma américain indépendant continue à trouver une véritable inspiration pour décrire certes des histoires simples mais donnant à des comédiens des rôles intéressants et surtout comme le montre si bien Good pouvoir donner à des comédiens de seconds rôles des rôles plus importants permettant de découvrir de nouvelles facettes de leur composition.

    Dans le cas du film Good nous découvrons le personnage de Payton qui se voit confier la tâche de devenir le gardien de Grégory Devereaux (Keith David), un homme riche qui n’a plus que quelques mois à vivre. Alors qu'ils deviennent de plus en plus proches, le passé de Payton l’amène à choisir entre ses rêves et une grossesse qui pourrait remettre en cause son mariage. La première qualité marquante de ce film est de mettre en avant le comédien Keith David (Invasion Los Angeles (They live) (1988), Mary à tout prix (There's Something About Mary) (1998), Le Transporteur 2 (The Transporter 2) : (2005), The Nice Guys (2016), Manhattan Lockdown (21 Bridges) (2019)) qui trouve ici un rôle sur mesure lui permettant de montrer qu’il n’est pas qu’un éternel second rôle et qu’il possède les qualités nécessaires pour interpréter des personnages marquants.

    De la même manière le réalisateur, scénariste Justin Etheredge partage aux côtés du comédien Keith David l’un des deux rôles principaux. Son premier film lui permet ainsi de montrer qu’il n’est pas uniquement un réalisateur à suivre mais aussi un comédien émérite capable autant de nous émouvoir que faire rire. Tout au long de son premier film, Justin Etheredge soigne aussi bien la réalisation, que la direction de ses comédiens. Certes Good reste un film indépendant et cela se ressent par une certaine économie de moyens mais cela ne gâche en rien le plaisir pris à suivre cette histoire universelle montrant que nous sommes souvent confrontés dans notre vie à des choix difficiles.

    Good
    Un film de Justin Etheredge
    Produit par Justin Etheredge, Stephen Heleker
    Scénario de Justin Etheredge, Nathan Allen
    Avec Keith David, Justin Etheredge, Nefetari Spencer, Kali Racquel, Christen Sharice, Sarah Scott Davis
    Directeur de la photographie : Justin Richards
    Montage : Gary Friedman
    Durée : 80 minutes

    Vu le 25 octobre 2020 (accès online Austin Film Festival)

  • 4

Critique de Fox

  • As part of our press coverage of the Austin Film Festival (AFF) we were able to see several films including the first film co-written and directed by Justin Etheredge. It's interesting to see that independent American cinema continues to find real inspiration in telling simple stories but giving actors interesting roles and especially as Good shows so well being able to give supporting actors more important roles allowing them to discover new facets of their composition.

    In the case of the film Good we discover the character of Payton who is given the task of becoming the janitor of Gregory Devereaux (Keith David), a rich man with only a few months to live. As they become closer and closer, Payton's past leads him to choose between his dreams and a pregnancy that could jeopardize his marriage. The first outstanding quality of this film is to feature actor Keith David (Invasion Los Angeles (They live) (1988), Mary at all costs (There's Something About Mary) (1998), The Transporter 2 (The Transporter 2) : (2005), The Nice Guys (2016), Manhattan Lockdown (21 Bridges) (2019)) who finds here a tailor-made role allowing him to show that he is not only an eternal supporting actor and that he has the necessary qualities to play outstanding characters.

    In the same way the director, screenwriter Justin Etheredge shares with actor Keith David one of the two main roles. His first film thus allows him to show that he is not only a director to watch but also an outstanding actor capable of moving us as well as making us laugh. Throughout his first film, Justin Etheredge takes care of both the directing and the direction of his actors. Although Good remains an independent film and this is felt through a certain economy of means, this does not spoil the pleasure taken in following this universal story showing that we are often confronted in our lives with difficult choices.

    Good
    Directed by Justin Etheredge
    Produced by Justin Etheredge, Stephen Heleker
    Written by Justin Etheredge, Nathan Allen
    Starring Keith David, Justin Etheredge, Nefetari Spencer, Kali Racquel, Christen Sharice, Sarah Scott Davis
    Cinematography: Justin Richards
    Edited by Gary Friedman
    Running time: 80 minutes

    Seen on October 25th 2020 (online access Austin Film Festival)

  • 4