Logo
Accueil > Reviews > Le discours

Le discours

  • Le discours
    Coincé à un repas de famille qui lui donne des envies de meurtre, Adrien attend. Il attend que Sonia réponde à son sms et mette fin à la « pause » qu’elle lui fait subir depuis un mois. Et voilà que Ludo, son futur beau-frère, lui demande de faire un « petit » discours pour le mariage ! Adrien panique. Mais si ce discours était finalement la meilleure chose qui puisse lui arriver ?

Critique de Mulder

  • « Cela faisait un moment que je cherchais à faire un deuxième premier film : un film où je remettais les compteurs à zéro, où j’allais essayer des choses, prendre des risques, et dans une économie raisonnable de production, contrairement à des films énormes comme Astérix et Obélix : Au service de sa majesté. D’ailleurs, les gros distributeurs avec lesquels j’ai l’habitude de travailler sont restés perplexes devant le scénario du Discours. » - Laurent Tirard

    A la base du nouveau film écrit et réalisé par Laurent Tirard, il y a le roman au titre homonyme de Fabrice Caro publié en 2018 aux éditions Gallimard. Le personnage principal, Adrien (Benjamin Laverhne) vient de se faire larguer par sa petite amie Sonia (Sara Giraudeau) et se retrouve dans un repas de famille avec ses parents (interprété par François Morel et Guilaine Londez), sa sœur Sophie (Julia Piaton) et son petit ami Ludo (Kyan Khojandi) avec laquelle elle va se marier. Alors que le repas s’éternise, Ludo demande à Adrien d’écrire un discours lors du mariage avec sa sœur. Le roman était jugé inadaptable étant donné que tout reposait sur les pensées d’Adrien autour de son enfance, sa relation avec sa famille et sa rencontre avec Sonia et de leur vie ensemble. Il fallait donc trouver comment rendre cinématographique les pensées du personnage principal et ses réactions diverses lors d’un repas en famille.

    Le discours s’avère être un véritable événement cinématographique de la même manière que la comédie Les bronzés a marqué à jamais la fin des années 70 et s’est imposé comme un film générationnel. Pourtant après de nombreuses comédies populaires calibrées pour plaire à un large public comme deux films sur Le petit Nicolas (Le petit Nicolas (2010) et Les vacances du petit Nicolas), Astérix et Obélix : au service de sa majesté (2012) et deux comédies taillées sur mesure pour Jean Dujardin (Un homme à la hauteur (2016) et Le retour du héros (2018)), rien ne pouvait laisser devenir que le réalisateur et scénariste Laurent Tirard allait revenir à l’essence même du cinéma d’auteur.

    Même si son film Le retour du héros laissait deviner que ce réalisateur avait le potentiel de changer de ton et de vouloir sortir du carcan dans lequel le cinéma français l’avait placé. Le discours est mené avec un vrai sens du timing, Ce film vous fera passer du rire aux larmes et vous donnera envie d’applaudir à la fin. Il s’impose comme l’exemple parfait de ce que devrait être le cinéma français, un cinéma inventif incarné par des comédiens investis et des dialogues aussi croustillants que percutants.

    Dans ce film mettant en perpétuel opposition ce que dit et pense le personnage principal et ponctué par quelques flashbacks, le scénario laissé éclater le talent brut du comédien Benjamin Lavernhe. Déjà remarqué dans de nombreux seconds rôles (Radiostars (2012), La marche (2013), Le sens de la fête (2017), Mon inconnue (2019), Antoinette dans les cévennes (2020)), Le discours lui permet enfin de trouver un rôle parfait montrant qu’il est l’un des plus doués comédiens français actuels. Son personnage au centre du film devait être joué à la perfection pour créer un véritable lien psychologique avec les spectateurs. Les nombreuses versions de son discours nous font autant rire qu’elles nous touchent personnellement.

    De la même manière, le grand soin porté aux seconds rôles que cela soit Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Piaton, François Morel ou encore Sarah Suco, le scénario habilement construit leur laisse une place suffisante pour développer leurs personnages. Assurément, le côté trop théâtral du repas est évité et le réalisateur et scénariste Laurent Tirard nous propose ainsi une comédie dramatique qui fustige autant les œuvres caritatives (un stylo pour l’Afrique), les premières rencontres et déceptions amoureuses mais aussi les relations familiales et les choses énervantes de notre quotidien que nous tolérons à force.

    Assurément, nous ne pouvons que défendre un tel film aussi original que parfaitement mené ne laissant aucune fausse note et imposant Benjamin Lavernhe, comme comédien de premier plan. Vivement le 16 décembre pour le revoir au cinéma.

    Le Discours
    Un film écrit et réalisé par Laurent Tirard
    Produit par Olivia Lagache
    D'après le roman de Fabrice Caro
    Avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Piaton, François Morel, Guilaine Londez, Sébastien Chassagne, Christophe Montenez, Laurent Bateau, Sarah Suco, Jean-Michel Lahmi, Adeline d'Hermy, Sébastien Pouderoux
    Musique : Mathieu Lamboley
    Directeur de la photographie : Emmanuel Soyer
    Montage : Valérie Deseine
    Production : Les Films sur mesure
    Distribution : Le Pacte (France)
    Date de sortie : 16 décembre 2020 (France)
    Durée : 87 minutes

    Vu le 1 octobre 2020 au Gaumont Disney Village, Salle 3 place A18

  • 5

Critique de Fox

  • "It had been a while since I had been looking to make a second first film: a film where I would reset the counters to zero, where I would try things, take risks, and in a reasonable economy of production, unlike huge films like Asterix and Obelix: In the Service of His Majesty. Moreover, the big distributors I'm used to working with were perplexed by the script of The Speech. "Laurent Tirard

    At the basis of the new film written and directed by Laurent Tirard, there is the novel with the homonymous title by Fabrice Caro published in 2018 by Gallimard. The main character, Adrien (Benjamin Laverhne) has just been dumped by his girlfriend Sonia (Sara Giraudeau) and finds himself at a family dinner with his parents (played by François Morel and Guilaine Londez), his sister Sophie (Julia Piaton) and her boyfriend Ludo (Kyan Khojandi) with whom she is going to marry. As the meal drags on, Ludo asks Adrien to write a speech at the wedding with his sister. The novel was deemed unsuitable as it was all based on Adrien's thoughts about his childhood, his relationship with his family and his encounter with Sonia and their life together. It was therefore necessary to find a way to make the main character's thoughts and various reactions during a family meal into a movie.

    The speech turns out to be a true cinematic event in the same way that the comedy Les bronzés forever marked the end of the 70s and established itself as a generational film. Yet after numerous popular comedies calibrated to appeal to a wide audience, such as two films about Le petit Nicolas (Le petit Nicolas (2010) and Les vacances du petit Nicolas), Asterix et Obélix : au service de sa majesté (2012) and two comedies tailored to Jean Dujardin (Un homme à la hauteur (2016) and Le retour du héros (2018)), nothing could let it be that director and screenwriter Laurent Tirard would return to the very essence of auteur cinema.

    Even if his film The Return of the Heroes hinted that this director had the potential to change his tone and to want to get out of the straitjacket in which French cinema had placed him. The speech is conducted with a true sense of timing, this film will make you go from laughter to tears and will make you want to applaud at the end. It stands out as the perfect example of what French cinema should be, an inventive cinema embodied by invested actors and dialogues as crisp as they are punchy.

    In this film, where what the main character says and thinks is in perpetual opposition and punctuated by a few flashbacks, the script lets the raw talent of actor Benjamin Lavernhe shine through. Already noticed in many supporting roles (Radiostars (2012), La marche (2013), Le sens de la fête (2017), Mon inconnue (2019), Antoinette dans les cévennes (2020)), The Speech finally allows him to find a perfect role showing that he is one of the most gifted French actors today. His character at the center of the film had to be played to perfection in order to create a real psychological bond with the spectators. The many versions of his speech make us laugh as much as they touch us personally.

    In the same way, the great care given to the supporting roles whether Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Piaton, François Morel or Sarah Suco, the skillfully constructed script leaves them enough room to develop their characters. Certainly, the overly theatrical side of the meal is avoided and the director and screenwriter Laurent Tirard thus offer us a dramatic comedy that castigates charities (a pen for Africa), first encounters and disappointments in love, but also family relationships and the irritating things of our daily life that we tolerate by force.

    Certainly, we can only defend such a film as original as it is perfectly directed, leaving no false notes and imposing Benjamin Lavernhe as a leading actor. We look forward to seeing him again in the cinema on December 16th.

    The Speech (Le discours)
    Written and Directed by Laurent Tirard
    Produced by Olivia Lagache
    Starring Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Piaton, François Morel, Guilaine Londez, Sébastien Chassagne, Christophe Montenez, Laurent Bateau, Sarah Suco, Jean-Michel Lahmi, Adeline d'Hermy, Sébastien Pouderoux
    Music by Mathieu Lamboley
    Cinematography: Emmanuel Soyer
    Edited by Valérie Deseine
    Production companies :
    Distributed by Les Films sur mesure
    Release date: December 16, 2020 (France)
    Running time: 87 minutes

    Seen on October 1, 2020 at Gaumont Disney Village, Room 3 place A18

  • 5