Logo
Accueil > Reviews > L'origine du Monde

L'origine du Monde

  • L'origine du Monde
    Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son coeur s'est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d'explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime...

Critique de Mulder

  • « Il y a sept ans environ, j’ai vu la pièce de Sébastien Thiéry. Moi qui ris rarement au spectacle, je riais aux éclats. Une fois sorti du théâtre, un deuxième niveau de lecture, plus grave, a commencé à faire son chemin dans mon esprit : le poids du secret dans la famille, comment on s’émancipe quand on a grandi dans le mensonge… Ces thèmes me touchent intimement. Cette histoire m’a tellement habité, j’ai tellement rêvé autour que je n’avais pas envie d’écrire autre chose pour mon premier film. J’ai proposé à Sébastien Thiéry d’acheter les droits, il a accepté, puis je suis passé à autre chose pendant presque deux ans car je travaillais beaucoup et je n’avais pas le temps de me pencher sur l’adaptation. En fait, le film mûrissait tranquillement dans ma tête : quand je me suis mis à écrire, tout est allé très vite. » - Laurent Lafitte

    Le théâtre et le cinéma sont intrinsèquement lié dans le sens que deux racontent une histoire et surtout repose pour leur réussite non seulement sur un excellent scénario (ou texte) mais aussi sur une interprétation de qualité. De nombreux films ont tenté avec plus ou moins de succès de retrouver toute la force et symbolique de certaines pièces de théâtre en les adaptant au cinéma et souvent en tombant dans le piège d’une mise en scène statique et guère originale. De ce fait le charme qui entourait la dite pièce de théâtre disparaissait et laissait place à des films guère réussis. Pourtant comme ce fut notamment le cas pour les films Cyrano de Bergerac (1990), Le diner de cons (1998) ou plus récemment Le prénom (2012), des films réussissaient à trouver la parfaite approche pour capter l’essence de la pièce de théâtre et en faire un film vivant, prenant et réussi. A cette liste, il faudra dorénavant ajouter l’excellent premier film réalisé et interprété notamment par Laurent Lafitte. En reprenant le texte la pièce de Sébastien Thiéry et en lui apportant une réelle plus-value par une réalisation investie et un casting parfait, L’Origine du Monde s’impose aisément comme une des meilleures comédies de cette année.

    Nous découvrons donc Jean-Louis Bordier (Laurent Lafitte) qui vit avec sa femme Valérie Bordier (Karine Viard) et dont la vie a semble t’il réussit, un bel appartement, un poste important mais sa vie devenue trop routinière fait qu’une certaine lassitude s’est installée. Pourtant lorsqu’un soir après être passé par sa salle de sport, il se rend compte que son cœur ne bat plus, il lui faudra plus que l’aide de son meilleur ami vétérinaire Michel Verdoux (Vincent Macaigne) et de sa femme pour trouver l’origine véritable de son mal. L’intervention du coach de vie de sa femme, Margaux (Nicole Garcia) va alors lui expliquer que pour faire rebattre son cœur, il lui faut braver l’interdit et obtenir une photo assez particulière liée à sa mère. Il s’en suivra de nombreux rebondissements et scènes qui risquent de devenir cultes tant elles provoquent avec réussite l’interpellation des spectateurs et de nombreux rires.

    On savait depuis longtemps que Laurent Lafitte était un excellent comédien aussi à l’aise dans les comédies que les films dramatiques. On pourra citer par exemple Ne le dis à personne (2006), Les Petits Mouchoirs (2010), Papa ou maman (2015) ou encore Au revoir là-haut (2017). Par contre, on ne savait pas encore qu’il était aussi bon réalisateur que comédien et son premier film l’atteste aisément. Son sens du rythme, du cadrage, de la direction des comédiens et surtout son approche d’une pièce qui l’a à première vue impressionnée fait de son premier film un des films incontournables de cette fin d’année. Non seulement il revisite la pièce de théâtre à l’origine du film mais aussi y ajoute un préambule, une dimension sociale dans laquelle son personnage s’est coupé de sa mère pour réussir sa vie professionnelle. Laurent Lafitte apporte à chacun de ses personnages une réelle dimension dramatique et psychologique. On appréciera ainsi de retrouver l’excellent Vincent Macaigne qui ne cesse de nous surprendre et d’être présent dans des films différents et souvent guère grand public mais avec toujours le même investissement pour rester parfait même dans des films qui ne le sont pas. Son personnage digne des héros tragiques de la littérature donne à ce film une valeur ajoutée indéniable. Il en est de même pour les comédiennes Karin Viard, Hélène Vincent et Nicole Garcia qui semblent prendre un véritable plaisir communicatif pour donner vi à leurs personnages.

    Alors que la plupart des comédiens françaises restent dans le politiquement correct, L’Origine du Monde n’hésite à aucun moment à sortir des dialogues assez crus dignes des films de Michel Audiard. En montrant les travers de notre société et surtout en montrant que les apparences sont souvent trompeuses, L’Origine du Monde sort du carcan d’une simple comédie dramatique populaire pour laisser place à un vrai film d’auteur. Le seul véritable et léger du film est sa fin trop précipitée et qui aurait gagné à être légèrement difficile. Malgré tout L’Origine du Monde s’impose comme un des films français incontournables de cette année et nous ne pouvons que vous conseiller de découvrir ce film au cinéma.

    L’Origine du Monde
    Un film de Laurent Lafitte
    Produit par Alain Attal
    Basé sur la pièce de Sébastien Thiéry
    Avec Laurent Lafitte, Karin Viard, Vincent Macaigne, Hélène Vincent, Nicole Garcia, Pauline Clément, Grégory Gaule
    Directeur de la photographie : Axel COSNEFROY
    Montage : Stephan Couturier
    Production : Trésor Films, 2L Productions
    Distribution : StudioCanal (France)
    Date de sortie : 10 février 2021 (France)
    Durée : 90 minutes

    Vu le 30 septembre 2020 au Gaumont Disney Village, Salle 3 place A18

  • 4

Critique de Fox

  • "About seven years ago, I saw Sébastien Thiéry's play. I rarely laughed at the show, but I laughed out loud. Once out of the theater, a second, more serious level of reading began to make its way into my mind: the weight of secrecy in the family, how one emancipates oneself when one has grown up in a lie... These themes touch me intimately. This story has been so ingrained in me, I dreamed about it so much that I didn't want to write anything else for my first film. I proposed to Sébastien Thiéry to buy the rights, he accepted, then I moved on to something else for almost two years because I was working a lot and I didn't have time to think about the adaptation. In fact, the film was slowly maturing in my head: when I started writing, everything went very fast. » - Laurent Lafitte

    Theater and cinema are intrinsically linked in the sense that both tell a story and above all rely for their success not only on an excellent script (or text) but also on a quality interpretation. Many films have tried, with varying degrees of success, to regain the full force and symbolism of certain plays by adapting them to the cinema and often falling into the trap of a static and hardly original staging. As a result, the charm that surrounded the play disappeared and gave way to less successful films. However, as was the case with the films Cyrano de Bergerac (1990), Le diner de cons (1998) or more recently Le prénom (2012), films managed to find the perfect approach to capture the essence of the play and make it a lively, compelling and successful film. To this list, we must now add the excellent first film directed and performed by Laurent Lafitte, among others. By taking up the text of the play by Sébastien Thiéry and by bringing it a real added value through an invested direction and a perfect casting, L'Origine du Monde easily imposes itself as one of the best comedies of this year.

    We thus discover Jean-Louis Bordier (Laurent Lafitte) who lives with his wife Valérie Bordier (Karine Viard) and whose life seems to have been successful, a beautiful apartment, an important job but his life has become too routine and a certain weariness has set in. Yet when one evening after passing by his gym, he realizes that his heart is no longer beating, it will take more than the help of his best veterinary friend Michel Verdoux (Vincent Macaigne) and his wife to find the true origin of his illness. The intervention of his wife's life coach, Margaux (Nicole Garcia) will then explain to him that in order to make his heart beat again, he must brave the forbidden and obtain a rather special photo related to his mother. Many twists and turns will follow, scenes that are likely to become a cult, as they successfully provoke the audience's attention and much laughter.

    It has long been known that Laurent Lafitte was an excellent actor who was as comfortable in comedy as he was in dramatic films. Examples include Ne le dis à personne (2006), Les Petits Mouchoirs (2010), Papa ou maman (2015) and Au revoir là-haut (2017). However, we didn't yet know that he was as good a director as he was an actor, and his first film easily attests to this. His sense of rhythm, framing, direction of the actors and especially his approach to a play that at first sight impressed her makes his first film one of the must-see films of this end of year. Not only does he revisit the play at the origin of the film but also adds a preamble, a social dimension in which his character has cut himself off from his mother to succeed in his professional life. Laurent Lafitte brings to each of his characters a real dramatic and psychological dimension. We will thus appreciate to find the excellent Vincent Macaigne who never ceases to surprise us and to be present in different films and often not very popular but always with the same investment to remain perfect even in films that are not. His character worthy of the tragic heroes of literature gives this film an undeniable added value. The same goes for the actresses Karin Viard, Hélène Vincent and Nicole Garcia who seem to take a real communicative pleasure in giving life to their characters.

    While most French actors remain in the politically correct, L'Origine du Monde does not hesitate at any time to release dialogues quite raw worthy of Michel Audiard's films. By showing the shortcomings of our society and above all by showing that appearances are often misleading, L'Origine du Monde breaks free from the straitjacket of a simple popular dramatic comedy and gives way to a true auteur film. The only real and light feature of the film is its overly hasty ending, which would have benefited from being slightly difficult. Despite everything, L'Origine du Monde is one of the must-see French films of this year and we can only advise you to discover this film at the cinema.

    The Origin of the World
    Directed by Laurent Lafitte
    Produced by Alain Attal
    Based on the play by Sébastien Thiéry
    Starring Laurent Lafitte, Karin Viard, Vincent Macaigne, Hélène Vincent, Nicole Garcia, Pauline Clément, Grégory Gaule
    Cinematography : Axel COSNEFROY
    Edited by Stephan Couturier
    Production companies : Trésor Films, 2L Productions
    Distributed by StudioCanal (France)
    Release date: February 10,2021 (France)
    Running time: 90 minutes

    Seen on September 30, 2020 at Gaumont Disney Village, Room 3 seatA18

  • 4