Logo
Accueil > Reviews > The Stylist

The Stylist

  • The Stylist
    Claire semble mener une vie normale de coiffeuse le jour, prêtant une oreille compatissante aux femmes qui visitent son fauteuil et les encourageant à se décharger de leur fardeau pendant qu'elle exerce sa magie. Mais pour quelques malchanceux, l'intérêt de Claire devient plus sinistre, et elle commence à convoiter leur style de vie... et parfois même leur vie même. Sa cliente Olivia a tout ce que Claire veut : un fiancé dévoué, un groupe d'amis solide, une carrière réussie et un comportement confiant. Lorsqu'Olivia commet l'erreur bien intentionnée de demander à Claire de lui coiffer les cheveux pour son mariage, Claire devient obsédée et son comportement modeste et doux cède lentement la place à ses démons intérieurs.

Critique de Mulder

  • Cette année le festival Fantastic Fest nous aura permis de découvrir des films de genre aussi divers que réussis. Pratiquement un sans-faute pour les films proposés et une mise en avant de la thématique du film de loup-garou avec pas moins de trois films : Teddy, Bloodthirsty et le très attendu The Wolf of Snow Hollow de Jim Cummings Pourtant cette année, d’autres thématiques ont été mises en avant avec un véritable succès comme les serial-killers et celui du premier film de Jill Gevargizian mérite amplement le détour et nous renverra à ces tueurs qui ont hanté de leur présence de nombreux films dans les années 80.

    Le premier film de Jill Gevargizian tire son inspiration principale de l’excellent court métrage au titre homonyme qui fut diffusé sur plusieurs festivals en 2016. Nous retrouvons ainsi le même personnage féminin incarné par la même comédienne Najarra Townsend. Cette coiffeuse dans un salon qui n’a rien en soi de particulier se révèle être une psychopathe qui scalpe certaines de ses clientes et ainsi s’imagine à leur place en portant une partie de leurs têtes. En découvrant ce film, on pense immédiatement au film Maniac (1980) de William Lustig mais avec une touche féminine qui fait toute la différence. Violent mais également fascinant, The Stylist bénéficie non seulement d’un grand soin porté à la réalisation mais aussi de la présence dans un rôle secondaire de la comédienne Brea Grant (Halloween II (2009), A ghost story (2017), After midnight (2019)..).

    L’approche de la réalisatrice se veut particulièrement intéressante dans le sens qu’elle montre les failles émotionnelles d’une véritable psychopathe qui ne sait plus discerner le bon du mauvais, le moral de l’immoral. Claire ainsi en rentrant en contact avec sa cliente Olivia (Brea Grant, parfaite une nouvelle fois) va tout faire pour devenir sa première amie amie mais aussi pour devenir elle. La structure du film qui épouse le portrait de ces deux femmes évite le schéma classique des films d’horreurs pour devenir peu à peu un thriller psychologique ponctué par des scènes ultra violentes et réalistes.

    The Stylist montre également qu’avec un budget réduit, des réalisatrices talentueuses arrivent à donner vie à des films de genre parfaitement maitrisé qui sauront retenir votre souffle jusqu’à la dernière scène. Celle-ci particulièrement marquante saura vous hanter longtemps après la fin de ce premier film réussi qui ont l’espère saura trouver public. Dans tous les cas, il a retenu amplement notre attention.

    The Stylist
    Un film de Jill Gevargizian
    Produit par Najarra Townsend
    Scénario de Jill Gevargizian, Eric Havens
    Avec Brea Grant, Najarra Townsend, Sarah McGuire, Laura Kirk, Timothy English, Millie Milan, Jennifer Seward, Davis DeRock
    Musique de Nicholas Elert
    Directeur de la photographie : Robert Patrick Stern
    Montage: John Pata
    Date de sortie : 26 septembre 2020 (Fantastic Fest)
    Durée : 105 minutes

    Vu le 20 septembre (screener presse)

  • 4

Critique de Fox

  • This year's Fantastic Fest will have allowed us to discover genre films as diverse as they are successful. Practically flawless for the proposed films and a focus on the theme of the werewolf film with no less than three films: Teddy, Bloodthirsty and the much awaited The Wolf of Snow Hollow by Jim Cummings. However, this year, other themes have been highlighted with a real success such as serial-killers and that of Jill Gevargizian's first film is well worth the detour and will send us back to these killers who haunted many films in the 80s.

    Jill Gevargizian's first film draws its main inspiration from the excellent short film with the homonymous title that was shown on several festivals in 2016. We thus find the same female character played by the same actress Najarra Townsend. This hairdresser in a salon that has nothing special in itself turns out to be a psychopath who scalps some of her clients and thus imagines herself in their place by wearing part of their heads. When discovering this film, one immediately thinks of William Lustig's Maniac (1980) but with a feminine touch that makes all the difference. Violent but also fascinating, The Stylist benefits not only from a great care taken in the direction but also from the presence in a secondary role of the actress Brea Grant (Halloween II (2009), A ghost story (2017), After midnight (2019)...).

    The director's approach is particularly interesting in the sense that it shows the emotional flaws of a true psychopath who can no longer discern the good from the bad, the moral from the immoral. Claire thus by getting in touch with her client Olivia (Brea Grant, perfect once again) will do everything to become her first friend but also to become her. The structure of the film, which follows the portrait of these two women, avoids the classic horror movie scheme to become little by little a psychological thriller punctuated by ultra violent and realistic scenes.

    The Stylist also shows that, with a reduced budget, talented directors are able to bring to life perfectly mastered genre films that will hold your breath until the last scene. The Stylist also shows that with a reduced budget, talented directors can bring to life perfectly mastered genre films that will hold your breath until the last scene, which will haunt you long after the end of this first successful film that will hopefully find an audience. In any case, it has caught our attention amply.

    The Stylist
    Directed by Jill Gevargizian,
    Produced by Najarra Townsend
    Written by Jill Gevargizian, Eric Havens
    Starring Brea Grant, Najarra Townsend, Sarah McGuire, Laura Kirk, Timothy English, Millie Milan, Jennifer Seward, Davis DeRock
    Music by Nicholas Elert
    Cinematography: Robert Patrick Stern
    Edited by John Pata
    Release date: September 26, 2020 (Fantastic Fest)
    Running time: 105 minutes

    Seen on September 20th (press screener)

  • 4