Logo
Accueil > Reviews > Sound of Metal

Sound of Metal

  • Sound of Metal
    Ruben et Lou vivent en marge des villes dans leur caravane, sillonnant les États-Unis entre deux concerts. Alors que sa copine hurle dans le micro, Ruben, lui, met le feu à sa batterie. Mais un jour, il n’entend plus qu’un bourdonnement étouffé. Le diagnostic du médecin est sans appel : Ruben souffre d’une perte auditive et sera bientôt sourd. L’anxiété et la dépression le guettent alors que ses addictions passées refont surface. Le couple va devoir prendre une décision difficile, qui mettra en péril leur avenir.

Critique de Mulder

  • Certains films laissent une empreinte indivisible car non seulement ils ont su toucher notre cœur mais aussi montre l’importance fondamentale qu’occupe le cinéma dans notre quotidien. Reparti certes sans aucune récompense du festival du cinéma américain de Deauville, ce qui est une véritable injustice à nos yeux, Sound of métal est non seulement l’un des meilleurs films de cette année mais surtout un film important et réussi sur la communication, le langage des sourds et leur intégration dans notre société et aussi un véritable message d’espoir dans une période difficile marquée par une pandémie qui n’en finit pas et dont un hypothétique vaccin n’arrivera pas avant 2021.

    L’histoire est universelle, celle d’un groupe musical composé de Ruben (Riz Ahmed) et Lou (Olivia Cooke) qui sillonne les Etats-Unis en pleine tournée. Lou est chanteuse et guitariste et Lou est batteur. Vivant simplement pour leur passion qui est la musique, Ruben commence peu à peu à devenir sourd, victime d’une perte auditive progressive. Ses soucis vont amener ce couple à prendre une décision difficile qui mettra fin à leur tournée musicale mais aussi amènera Ruben à intégrer un groupe de sourds et muets et à devoir apprendre le langage des signes pour commencer une nouvelle vie, loin de la musique qui est sa passion dévorante.

    Le scénario écrit par Darius Marder et Abraham Marder commence par une scène virtuose nous rappelant forcément Whiplash de Damien Chazelle (également découvert à Deauville) pour ensuite s’orienter vers une toute autre direction mettant plus en avant les changements importants dans le comportement de Ruben mais aussi sa manière de voir le monde. Les nombreux sacrifices qu’il va devoir faire pour tenter une opération pour lui rendre une partie de ses facultés auditives mais aussi tenter de retrouver Lou qui a quitté les Etats-Unis pour rejoindre son père, Richard Berger (Matthieu Amalric) en France. Sound of Metal parfaitement documenté est aussi interprété par un excellent duo de comédiens composés par Riz Ahmed (Jason Bourne (2016), Rogue One : A Star Wars Story (2016), Venom (2018)..) et Olivia Cooke (Ouija (2014), Golem, le tueur de Londres (2016), Ready player One (2018) et la série Bates motel (2013-2017)).

    Le travail sur le son occupe également une place importante et renforce l’aspect dramatique du film. Que cela soit les numéros musicaux, la perte progressive auditive de Ruben ou les soucis rencontrés avec son équipement suite à une opération chirurgicale, rien n’est laissé ici au hasard et Sound of Metal s’impose non seulement par son originalité, son casting qui sonne juste mais aussi par ce travail sur le son. De la même manière, les nombreuses scènes mettant en avant de véritables comédiens non expérimentés sourds et muets se révèlent être des scènes chargées en émotion. Après un documentaire, Loot (2008), le réalisateur Darius Marder signe un film magistral que nous ne pouvons que vous conseiller de découvrir prochainement sur Amazon Prime Video.

    Sound of Metal
    Un film de Darius Marder
    Produit par Bert Hamelinck, Sacha Ben Harroche, Bill Benz, Cathy Benz
    Sur un scénario de Darius Marder, Abraham Marder
    Avec Riz Ahmed, Olivia Cooke, Mathieu Amalric
    Musique de Nicolas Becker, Abraham Marder
    Directeur de la photographie : Daniël Bouqet
    Montage : Mikkel E.G. Nielsen
    Production : Caviar, Ward Four
    Distribution : Amazon Studios
    Date de sortie : 6 Septembre 2019 (TIFF), 20 novembre 2020 (Etats-Unis)
    Durée : 130mns

    Vu le 5 septembre 2020 au Centre International de Deauville, en VO

  • 5

Critique de Fox

  • Some films leave an indivisible imprint because not only have they touched our hearts, but they also show the fundamental importance of cinema in our daily lives. Certainly left without any award from the Deauville American Film Festival, which is a real injustice in our eyes, Sound of metal is not only one of the best films of this year but above all an important and successful film on communication, the language of the deaf and their integration into our society and also a real message of hope in a difficult period marked by a pandemic that never ends and for which a hypothetical vaccine will not arrive before 2021.

    The story is universal, that of a musical group composed of Ruben (Riz Ahmed) and Lou (Olivia Cooke) who are touring the United States. Lou is a singer and guitarist and Lou is a drummer. Living simply for their passion which is music, Ruben gradually begins to become deaf, victim of a progressive hearing loss. His worries will lead this couple to make a difficult decision that will not only end their musical tour, but will also lead Ruben to join a deaf and dumb band and to have to learn sign language in order to start a new life, far from the music that is his consuming passion.

    The script written by Darius Marder and Abraham Marder begins with a virtuoso scene reminiscent of Damien Chazelle's Whiplash (also discovered in Deauville) and then moves in a completely different direction, highlighting the important changes in Ruben's behavior but also his way of seeing the world. The many sacrifices he will have to make to attempt an operation to restore part of his hearing faculties but also to try to find Lou who has left the United States to join his father, Richard Berger (Matthieu Amalric) in France. Sound of Metal perfectly documented is also performed by an excellent duo of actors composed by Riz Ahmed (Jason Bourne (2016), Rogue One: A Star Wars Story (2016), Venom (2018) ...) and Olivia Cooke (Ouija (2014), Golem, the London Killer (2016), Ready player One (2018) and the series Bates motel (2013-2017)).

    The work on sound also plays an important role and reinforces the dramatic aspect of the film. Whether it is the musical numbers, Ruben's progressive hearing loss or the problems he has with his equipment following surgery, nothing is left to chance here and Sound of Metal stands out not only because of its originality, its casting that sounds right, but also because of this work on sound. In the same way, the numerous scenes featuring real inexperienced actors who are deaf and dumb turn out to be emotionally charged scenes. After a documentary, Loot (2008), the director Darius Marder signs a masterful film that we can only advise you to discover soon on Amazon Prime Video.

    Sound of Metal
    Directed by Darius Marder
    Produced by Bert Hamelinck, Sacha Ben Harroche, Bill Benz, Cathy Benz
    Written by Darius Marder, Abraham Marder
    Starring Rice Ahmed, Olivia Cooke, Mathieu Amalric
    Music by Nicolas Becker, Abraham Marder
    Cinematography : Daniël Bouqet
    Edited by Mikkel E.G. Nielsen
    Production company: Caviar, Ward Four
    Distributed by Amazon Studios
    Release date: September 6, 2019 (TIFF), November 20 2020 (United States)
    Running time : 130mns

    Seen on September 5, 2020 at the Centre International de Deauville

  • 5