Logo
Accueil > Reviews > Bleed with me

Bleed with me

  • Bleed with me
    Lors d’une escapade avec sa meilleure amie Emily (Lauren Beatty) et son hostile copain Brendan (Aris Tyros), Rowan (Lee Marshall), une jeune femme réservée et maladroite, sent qu’elle est de trop. Pour calmer ses nerfs, elle boit et pousse son corps et son esprit dans une profonde transe, où elle commence à avoir de terribles visions nocturnes qui lui font se sentir davantage comme une intruse, peu sûre d’elle-même et instable.

Critique de Mulder

  • Couvrir un festival permet souvent de découvrir de nombreux films avant leurs sorties mais surtout de nouveaux talents. Après un premier court métrage Undress Me (2017), la réalisatrice et scénariste Amelia Moses propose un thriller en huis clos étouffant avec Bleed with me. Nous découvrons ainsi Emily (Lauren Beatty, son copain Brendan (Aris Tyros), et son amie Rowan (Lee Marshall) qui ont décidé de passer le temps d’une escapade quelques jours dans un chalet isolé. Le fait que la scénariste et réalisatrice témoigne d’une véritable maitrise pour créer une atmosphère inquiétante fait que nous nous laissons facilement immerger dans ce film sans réellement savoir ce qui va se passer. Peu à peu ce qui aurait dû être des vacances de rêve en pleine nature va laisser place à un climat angoissant dans lequel les apparences sont souvent trompeuses.

    La réalisatrice réussit à travers son premier film non seulement à capter toute notre attention mais surtout témoigne qu’elle sait parfaitement planter un décor, donner vie à ses personnages. Par l’utilisation d’une musique pour renforcer les scènes fortes du film, une photographie soignée et surtout une direction de comédiens convaincantes, Bleed with me réussit aisément à s’extirper du cadre d’un film à petit budget pour laisser place à un thriller nettement plus convaincant que The Rental sorti récemment au cinéma dans les salles françaises. Comme ce film le montre si bien, c’est souvent en bénéficiant que d’un budget étriqué que de jeunes réalisateurs/réalisatrices doivent redoubler d’efforts et faire preuve d’une inventivité permanente.

    Pour créer cette ambiance inquiétante et mettre en avant les nombreuses hallucinations et le déclin psychologique et physique de Rowan, la réalisatrice a parfaitement compris l’importance du travail sur le son et la musique pour renforcer la force émotionnelle de son récit. Comme le montre si bien ce film, le cinéma de genre canadien n’a rien à envier à celui américain.

    La mise en scène particulièrement soignée ici et le jeu convaincant des trois comédiens principaux Lauren Beatty, Lee Marshall, Aris Tyros permettent de passer un bon moment devant ce premier film réussi, original et qui saura vous faire sursauter sur votre fauteuil au fur et à mesure que l’intrigue se déroule. La première mondiale de Bleed with me se tiendra le 27 aout pendant le festival Fantasia 2020 qui bénéficie d’une excellente programmation avec plusieurs Premières mondiales.

    Bleed with me (Canada)
    Ecrit et réalisé par Amelia Moses
    Produit par Lee Marshall, Amelia Moses, Mariel Sharp
    Avec Lauren Beatty, Lee Marshall, Aris Tyros
    Musique de Dominic Caterina
    Directeur de la photographie : Rene Arseneau
    Montage : Mattias Graham
    Date de sortie : 20 août 2020 (Etats-Unis)
    Durée : 79mns

    Vu le 19 aout 2020 (screener presse)

  • 4

Critique de Fox

  • Covering a festival often allows you to discover many films before their release but especially new talents. After her debut short film Undress Me (2017), director and screenwriter Amelia Moses propose a stifling thriller behind closed doors with Bleed with me. We discover Emily (Lauren Beatty), her boyfriend Brendan (Aris Tyros), and her friend Rowan (Lee Marshall) who have decided to spend a few days in a remote cabin. The fact that the writer and director have a real mastery of creating a disturbing atmosphere makes it easy for us to get immersed in this film without really knowing what's going to happen. Little by little, what should have been a dream holiday in the middle of nature will give way to an agonizing climate in which appearances are often deceptive.

    Through her first film, the director not only manages to capture our full attention, but above all she shows that she knows how to set the scene and bring her characters to life. By using music to reinforce the film's strong scenes, careful photography and, above all, convincing direction by the actors, Bleed With Me easily manages to get out of the frame of a low-budget film to make way for a thriller that is far more convincing than The Rental, recently released in French theatres. As this film shows so well, it's often with a tight budget that young directors have to redouble their efforts and show constant inventiveness.

    To create this disturbing atmosphere and to highlight Rowan's many hallucinations and psychological and physical decline, the director perfectly understood the importance of working on sound and music to reinforce the emotional strength of her story. As this film shows so well, Canadian genre cinema has nothing to envy the American one.

    The particularly careful staging here and the convincing performance of the three main actors Lauren Beatty, Lee Marshall and Aris Tyros make it possible to have a good time in front of this first successful and original film that will make you jump on your chair as the plot unfolds. The world premiere of Bleed With Me will take place on August 27th during the Fantasia 2020 festival which benefits from an excellent program with several world premieres.

    Bleed with me
    Written and Directed by Amelia Moses
    Produced by Lee Marshall, Amelia Moses, Mariel Sharp
    Starring Lauren Beatty, Lee Marshall, Aris Tyros
    Music by Dominic Caterina
    Cinematography: Rene Arseneau
    Edited by: Mattias Graham
    Release date: August 20, 2020 (USA)
    Running time: 79mns

    Viewed August 19, 2020 (screener press)

  • 4