Logo
Accueil > Reviews > Mortal

Mortal

  • Mortal
    Eric, un jeune américano-norvégien, s'est réfugié, seul, au coeur de la forêt, après avoir causé l'incendie d'une ferme, tuant 5 personnes, puis provoqué la mort accidentelle d’une sixième personne. Arrêté par la police, il rencontre une psychologue, Christine, qui semble pouvoir l'aider. Ensemble, ils découvrent vite qu’Eric a en réalité des pouvoirs surnaturels, qu'il ne maîtrise pas…

Critique de Mulder

  • Alors que Marvel Studios et DC Entertainment mènent la danse en termes de films de super-héros en s’appuyant sur des budgets colossaux leur permettant de bénéficier de réalisateurs reconnus, de casting alléchants et d’effets spéciaux spectaculaires, il est toujours rafraichissant de découvrir de plus modestes productions qui essayent à leur tour de faire preuve d’originalité et d’approcher l’univers des superhéros autrement. Mortal (Torden) marque le retour en Norvège après deux films d’horreur américains très réussis (The Jane Doe Identity (2016) et Scary stories (2019)) du réalisateur de The Troll Hunter.

    De son passage aux Etats-Unis, le réalisateur et scénariste André Øvredal bénéficie dans le rôle principal de la présence du comédien Nat Wolff (Nos étoiles contraires (The Fault in Our Stars (2014), La Face cachée de Margo (Paper Towns) (2015), Death Note (2017)) mais aussi d’une volonté d’avoir un meilleur contrôle de son œuvre. Cette liberté et sa maitrise en qualité de conteur se ressent non seulement par le soin porté autant à la photographie qu’à l’utilisation à l’économe d’effets spéciaux. Après une scène d’ouverture qui rappellera par son approche la même que celle prônée par la saga X-men, on découvre Eric, un jeune américano-norvégien qui s’est réfugié loin de la société après avoir malheureusement causé un incendie ayant coûté la vie à plusieurs personnes. Il possède un donc et d’étranges pouvoir et ne sait malheureusement pas comment les contrôler. Il se retrouve ainsi pourchassé par des forces de l’ordre et n’a comme solution que de fuir.

    Une nouvelle fois, le réalisateur André Øvredal révèle qu’il est non seulement un conteur hors pair mais sait parfaitement créer une véritable ambiance. Son film bénéficie non seulement d’un scénario aux multiples rebondissements mais d’effets spéciaux parfaitement dosés et amenés. Le film revisite surtout l’ancienne mythologie nordique et plus particulièrement la mythologie nordique. Son film rappellera pour certains ainsi un héros Marvel tout en restant proche du folklore des pays scandinacdes. On imagine à peine ce que pourrait donner après avoir vu ce film un film de Marvel studios d’ André Øvredal. Alors que le film les Nouveaux mutants est une déception totale, Mortal s’impose aisément comme une approche intelligente des mutants. A cela rajouter la beauté des paysages naturels et vous obtiendrez une des meilleures sorties vidéos du moment.

    Mortal (Torden)
    Ecrit et réalisé par André Øvredal
    Produit par Rory Aitken, John Einar Hagen, Brian Kavanaugh-Jones, Ben Pugh
    Avec Nat Wolff, Priyanka Bose, Iben Akerlie, Arthur Hakalahti
    Musique de Marcus Paus
    Directeur de la photographie: Roman Osin
    Montage : Patrick Larsgaard
    Distributeur : Wild Side (France)
    Date de sortie: 28 Février 2020 (Norvège), 2 septembre 2020 (France)
    Durée : 100mns

    Vu le 23 aout 2020 (screener presse)

  • 3.5

Critique de Fox

  • While Marvel Studios and DC Entertainment lead the way in terms of superhero movies, relying on huge budgets that allow them to benefit from renowned directors, enticing cast and spectacular special effects, it is always refreshing to discover smaller productions that try to be original and approach the superhero world in a different way. Mortal (Torden) marks the return to Norway after two very successful American horror films (The Jane Doe Identity (2016) and Scary stories (2019)) by the director of The Troll Hunter.

    During his stay in the United States, director and screenwriter André Øvredal benefits in the lead role from the presence of actor Nat Wolff (The Fault in Our Stars (2014), The Fault in Our Stars (Paper Towns) (2015), Death Note (2017)) but also from a desire to have better control of his work. This freedom and his mastery as a storyteller is felt not only in the care he takes in photography but also in his thrifty use of special effects. After an opening scene that will recall by its approach the same one advocated by the X-men saga, we discover Eric, a young Norwegian-American who has taken refuge far from society after having unfortunately caused a fire that cost the lives of several people. He possesses strange powers and does not know how to control them. He finds himself being chased by the police and has no other solution than to flee.

    Once again, director André Øvredal reveals that he is not only an outstanding storyteller but also knows how to create a real atmosphere. His film benefits not only from a scenario with multiple twists and turns, but also from special effects that are perfectly balanced and brought to life. Above all, the film revisits ancient Nordic mythology. His film will remind some people of a Marvel hero while remaining close to the folklore of the Scandinavian countries. One can hardly imagine what a Marvel studios film by André Øvredal could give after seeing this film. While the film The New Mutants is a total disappointment, Mortal easily imposes itself as an intelligent approach to mutants. Add to this the beauty of the natural landscapes and you will get one of the best video releases of the moment..

    Mortal (Torden)
    Written and directed by André Øvredal
    Produced by Rory Aitken, John Einar Hagen, Brian Kavanaugh-Jones, Ben Pugh
    With Nat Wolff, Priyanka Bose, Iben Akerlie, Arthur Hakalahti
    Music by Marcus Paus
    Director of photography: Roman Osin
    Editing : Patrick Larsgaard
    Distributor : Wild Side (France)
    Release date: February 28, 2020 (Norway), September 2, 2020 (France)
    Duration : 100mns

    Viewed on August 23, 2020 (screener press)

  • 3.5