Logo
Accueil > Reviews > Bill & Ted Face the Music

Bill & Ted Face the Music

  • Bill & Ted Face the Music
    Alors que la monotonie de la vie d'âge moyen s'installe, William "Bill" S. Preston, Esq. et Theodore "Ted" Logan sont avertis par un visiteur du futur de la nécessité pour eux de créer une chanson en 78 minutes qui sauvera toute vie sur Terre et dans l'univers entier. Les deux hommes travaillent avec leurs familles, leurs vieux amis, des musiciens célèbres et entre eux pour mener à bien cette tâche.

Critique de Mulder

  • Certaines comédies fantastiques ont sur devenir des films culte pour toute une génération de spectateurs nourris aux vidéoclips de MTV, aux comics et aux films de genre. C’est le cas de Bill & Ted's Excellent Adventure (1989) et Bill & Ted's Bogus Journey (1991), deux films survitaminés écrits par Chris Matheson et Ed Solomon.

    Dans le premier volet, Bill et Ted rencontraient Rufus, une personne de l'année 2688, qui pour les aider à réussir un examen d’histoire leur proposait de voyager dans le temps à l’aide d’une cabine de téléphone et ainsi de rencontrer des personnages historiques afin de mieux comprendre des événements historiques importants. Ces voyages dans le temps mâtinés de musique rock imposaient un duo iconique composé des comédiens Alex Winter et Keanu Reeves.

    Dans le second volet, Chuck De Nomolos, envoie dans le passé des robots à l’effigie de Bill & Ted pour tuer Bill et Ted et construire un avenir basé sur ses idéaux. Bill & Ted sont ainsi tués et doivent faire face à la mort (la Faucheuse interprétée par William Sadler). Pourtant, ils parviennent à battre la mort à plusieurs reprises et ainsi peuvent trouver des alliés inattendus pour faire face à ces robots et les affronter durant une bataille homérique de groupes de rock. Ils parviennent par la même occasion à récupérer leurs petites amies auxquelles ils sont fiancés. On attendait alors un troisième volet pour clore cette saga cinématographique et malgré des fans qui n’arrêtaient pas de réclamer un troisième volet, il aura fallu attendre plus de vingt neuf années pour enfin déguster sans modération l’excellent Bill & Ted Face the Music.

    On sent que les scénaristes des deux précédents films Chris Matheson, Ed Solomon et les deux comédiens principaux Alex Winter et Keanu Reeves ont voulu non seulement garder le même état d’esprit festif des deux films précédents mais surtout redonner vie à leurs personnages. Keanu Reeve qui a été pendant une dizaine d’année le bassiste du groupe de rock californien Dogstar est un passionné de musique et son retour dans l’un de ses rôles mythiques comme celui de Neo dans la saga Matrix et John Wick plus récemment dans la saga culte au titre homonyme n’est pas un pu rhasard. On sent que ce film a pu se faire grâce à son regain de popularité. En interprétant son personnage à travers différents temps spatiaux temporels notre plaisir ne s’en retrouve que plus fort.

    L’intrigue plutôt sommaire fait que Bill et Ted vont devoir de nouveau voyager dans le temps pour accomplir leur destin de rock and roll et sauver le monde. En effet, une visiteuse du futur les approche plusieurs années après que la gloire les ayant propulsés au-devant de la scène soit passée et qu’ils aient tous les deux donné vie à une fille (Billie logan et Thea Preston) et retombés dans le plus total des anonymats. Elle leur annonce que la terre connait ses dernières heures avant la fin de toute vie sur terre et que la seule chance de sauver la planète est de crééer une chanson de 78 minutes. Toujours aussi prêt à en faire le moins possible et vivant toujours pour leur musique, ils décident de se voler à eux-mêmes cette chanson sans se douter que leurs voyages va de nouveau modifier tout le cours normal de l’histoire. Seules leurs filles Billie logan et Thea Preston semblent avoir compris qu’il faut comme ce fut le cas dans l’épisode précédent créer un nouveau groupe musical (on ne dira rien sur les membres de celui-ci).

    Quel plaisir aussi de retrourer aux côtés de d’Alex Winter et Keanu Reeves, des seconds rôles tout aussi réussis à commencer par les comédiennes Samara Weaving, Brigette Lundy-Paine mais aussi William Sadler qui reprend son rôle de la mort et bénéficie de bons dialogues et de quelques scènes réussies.

    Entre scènes musicales, dialogues percutants et des effets spéciaux réussis, Bill & Ted Face the Music retrouve toute la force des deux premiers volets. Bill & Ted ont pris comme les spectateurs de l’âge mais ils gardent la même énergie même s’ils ont inversé leur petite amie et n’arrivent pas à trouver un travail autre qu’être musicien. Pour trouver la parfaite tonalité à donner à ce film, on ne pouvait pas trouver mieux comme réalisateurs que Dean Parisot (Galaxy Quest (1999), Braqueurs amateurs (Fun with Dick and Jane) (2005), Red 2 (2013)). Bill & Ted Face the Music tient toutes ses promesses et s’impose comme l’un des meilleurs sortties VOD aux Etats-Unis alors qu’on aura certes préféré découvrir ce film au cinéma.

    Bill & Ted Face the music
    Réalisé par Dean Parisot
    Produit par Scott Kroopf, Steven Soderbergh
    Écrit par Chris Matheson, Ed Solomon
    Avec Keanu Reeves, Alex Winter, William Sadler, Samara Weaving, Brigette Lundy-Paine, Scott Mescudi, Kristen Schaal, Anthony Carrigan , Erinn Hayes, Jayma Mays, Jillian Bell, Holland Taylor
    Musique de Mark Isham
    Directeur de la photographie : Shelly Johnson
    Montage : Don Zimmerman
    Production : Orion Pictures, Hammerstone Studios, Dial 9, Dugan Entertainment, TinRes Entertainment, Endeavor Content
    Distribué par United Artists Releasing (États-Unis), Warner Bros. Pictures (Royaume-Uni), Metro-Goldwyn-Mayer Pictures (International)
    Date de sortie : 28 août 2020 (États-Unis) (VOD)

    Vu le 26 aout 2020 (screener presse)

  • 4

Critique de Fox

  • Some fantasy comedies are sure to become cult movies for a whole generation of viewers fed on MTV music videos, comic books and genre films. Such is the case with Bill & Ted's Excellent Adventure (1989) and Bill & Ted's Bogus Journey (1991), two supercharged films written by Chris Matheson and Ed Solomon.

    In the first movie, Bill and Ted met Rufus, a person from the year 2688, who, to help them pass a history exam, suggested that they travel back in time using a telephone booth and meet historical figures in order to better understand important historical events. This time travel mixed with rock music required an iconic duo of actors Alex Winter and Keanu Reeves.

    In the second movie, a bad guy, Chuck De Nomolos, sends robots in the effigy of Bill & Ted into the past to kill Bill and Ted and build a future based on his ideals. Bill & Ted are thus killed and must face death (the Grim Reaper played by William Sadler). However, they manage to beat death several times and thus can find unexpected allies to face these robots and confront them during a Homeric battle of rock bands. At the same time, they manage to get back their girlfriends they are engaged to. We were waiting for a third installment to close this film saga and despite fans who kept asking for a third installment, we had to wait more than twenty-nine years to finally enjoy the excellent Bill & Ted Face the Music without moderation.

    We can easily feel that the screenwriters of the two previous films Chris Matheson, Ed Solomon and the two main actors Alex Winter and Keanu Reeves not only wanted to keep the same festive state of mind of the two previous films but above all to bring their characters back to life. Keanu Reeve, who was the bassist of the Californian rock band Dogstar for about ten years, is a music lover and his return in one of his mythical roles like Neo in the Matrix saga and John Wick more recently in the cult saga with the homonymous title is not a pu rhasard. We feel that this film was made possible thanks to his renewed popularity. By interpreting his character through different spatial and temporal times, our pleasure is all the stronger.

    The rather sketchy plot means that Bill and Ted will have to travel back in time to fulfill their rock and roll destiny and save the world. Indeed, a visitor from the future approaches them several years after the glory that propelled them to the forefront of the stage has passed and they both gave birth to a daughter (Billie Logan and Thea Preston) and have fallen into total anonymity. She tells them that the earth is in its final hours before the end of all life on earth and that the only chance to save the planet is to create a 78-minute song. Always ready to do as little as possible and still living for their music, they decide to steal this song from themselves without suspecting that their travels will once again change the whole course of history. Only their daughters Billie Logan and Thea Preston seem to have understood that, as was the case in the previous episode, they must create a new musical group (nothing will be said about the members of this one).

    What a pleasure also to be back with Alex Winter and Keanu Reeves, second roles just as successful starting with the actresses Samara Weaving, Brigette Lundy-Paine but also William Sadler who takes again his role of death and benefits from good dialogues and some successful scenes.

    Between musical scenes, punchy dialogues and successful special effects, Bill & Ted Face the Music regains all the strength of the first two parts. Bill & Ted have taken like the spectators of the age but they keep the same energy even if they have reversed their girlfriend and can't find a job other than being a musician. To find the perfect tone to give to this film, we couldn't find better directors than Dean Parisot (Galaxy Quest (1999), Braqueurs amateurs (Fun with Dick and Jane) (2005), Red 2 (2013)). Bill & Ted Face the Music keeps all its promises and stands out as one of the best VOD releases in the United States even though we certainly preferred to discover this film in the cinema.

    Bill & Ted Face the Music
    Directed by Dean Parisot
    Produced by Scott Kroopf, Steven Soderbergh
    Written by Chris Matheson, Ed Solomon
    Starring Keanu Reeves, Alex Winter, William Sadler, Samara Weaving, Brigette Lundy-Paine, Scott Mescudi, Kristen Schaal, Anthony Carrigan, Erinn Hayes, Jayma Mays, Jillian Bell, Holland Taylor
    Music by Mark Isham
    Cinematography: Shelly Johnson
    Edited by Don Zimmerman
    Production companies: Orion Pictures, Hammerstone Studios, Dial 9, Dugan Entertainment, TinRes Entertainment, Endeavor Content
    Distributed by United Artists Releasing (United States), Warner Bros. Pictures (United Kingdom), Metro-Goldwyn-Mayer Pictures (International)
    Release date: August 21, 2020 (United States)

    Viewed on August 26, 2020 (screener press)

  • 4