Logo
Accueil > Reviews > The Mortuary collection

The Mortuary collection

  • The Mortuary collection
    Sam entre dans une société de pompes funèbres, s’enquérir de l’annonce d’emploi affichée à l’extérieur. Elle est accueillie par l’imposant Montgomery Dark, croque-mort de son état. L’entretien d’embauche prend la forme de récits macabres racontés par le taulier, pour le plaisir grand plaisir de la candidate.

Critique de Mulder

  • Le cinéma de genre a souvent été un excellent tremplin pour de jeunes réalisateurs pour montrer non seulement leurs qualités de conteur et de metteur en scène mais aussi est un terrain de jeu parfait pour les révéler au grand public. Des réalisateurs comme George A Romero, Sam Raimi, John Carpenter, Wes Craven ont ainsi pu livrer des films qui continuent à inspirer toute une génération de nouveaux réalisateurs. Il devient de plus en plus rare de trouver des réalisateurs capables d’égaler ces maitres de l’horreur mais pourtant le premier film écrit et réalisé par Ryan Spindell est assurément l’un des meilleurs films à sketchs actuels. La plupart des films d’horreur à sketchs récents sont assez décevants car ils se composent de plusieurs courts métrages de plusieurs réalisateurs et présentent donc une qualité variable en fonction du scénario, de la réalisation, des effets spéciaux et de l’interprétation.

    A côtés des excellents Creepshow (1982), Darkside, les contes de la nuit noire (Tales from the Darkside: The Movie) (1990), Trick ‘r’Treat (2009), on compte malheureusement trop de films inégaux et guères mémorables. The Mortuary collection s’impose dès sa découverte comme l’un des meilleurs car il réussit non seulement à créer une véritable ambiance rappelant par son introduction la série culte Les contes de la Crypte (Tales from The Crypt) avec son gardien de la crypte à l’apparence inquiétante. Le grand soin porté à la photographie ainsi qu’à la mise en place de l’histoire témoigne du don inné de conteur de Ryan Spindell.

    Comme dans tout bon film à sketchs qui se respecte, chacune des quatre histoires est parfaitement introduite et montre non seulement que le réalisateur et scénariste maitrise parfaitement son sujet mais témoigne d’une culture cinématographique et littéraire importante ne serait-ce pour donner vie aux différents personnages mais rendez hommage à des auteurs comme H.P Lovecraft, Stephen King et autres maitres de l’horreur. La première histoire la plus courte nous renvoie aisément au mythe de Cthulhu et montre une voleuse se faire avoir par une créature géante et dangereuse. On appréciera au passage les nombreuses touches sarcastiques du scénariste pour clôturer cette première histoire et les suivantes. Les autres histoires qui suivent de longueur plus ou moins courtes se révèlent aussi prenantes, qu’effrayantes et passionnantes. Non seulement le réalisateur a un sens parfait du rythme. Que cela soit un monstre maléfique, une naissance hors norme, une vengeance d’outre-tombe ou le fait que les apparences sont souvent trompeuses, le réalisateur sait non seulement ciseler ses récits à la perfection mais surtout réussit à nous faire rire autant que nous faire peur.

    La présence dans le rôle du propriétaire d’une société de pompe funèbre du comédien Clancy Brown (séries The Mandalorian (2019), Daredevil (2016), Flash (2014-2015) et films Homefront (2013), Highlander (1986)..) apporte au film une base suffisamment forte pour asseoir non seulement l’intrigue principale mais aussi livrer une composition mémorable. De la même manière le personnage du médecin qui est présent dans différents récits renforcent l’aspect immersif de ce film à sketchs. Impossible de ne pas penser à Trick’n’Treat en découvrant ce film tant The Mortuary collection repose sur un casting parfait mais aussi sait réellement faire peur sans avoir à recourir à des flux massifs de sang. Le réalisateur Ryan Spindell fait autant preuve d’inventivité au niveau des plans proposés et surtout cisèle à la perfection son récit jusqu’à la dernière minute et livre une scène finale anthologique et rappelant que ce n’est pas forcément les bons qui gagnent à la fin.

    The Mortuary Collection s’impose assurément comme l’une des meilleures surprises de cette année et on ne peut que vous encourager à découvrir ce film qui on l’espère sera bientôt proposé en France.

    The Mortuary Collection
    Un film écrit et réalisé par Ryan Spindell
    Produit par Allison Friedman, T. Justin Ross
    Avec Clancy Brown, Caitlin Custer, Christine Kilmer, Jacob Elordi, Barak Hardley, Sarah Hay, Mike C. Nelson
    Musique de Mondo Boys
    Directeur de la photographie: Elie Smolkin, Caleb Heymann
    Montage : Erik Ekman, Joseph Shahood
    Production : Trapdoor Pictures, Glass Eye Pix
    Date sortie : 22 septembre 2019 (Fantastic Fest)
    Durée : 108 minutes

    Vu le 24 août 2020 en VO

  • 5

Critique de Fox

  • Genre cinema has often been an excellent springboard for young directors to show not only their storytelling and directing skills, but is also a perfect playground to reveal them to the general public. Directors such as George A Romero, Sam Raimi, John Carpenter, Wes Craven have delivered films that continue to inspire a whole generation of new directors. It is becoming increasingly rare to find directors able to match these masters of horror, yet the first film written and directed by Ryan Spindell is undoubtedly one of the best sketch films ever made. Most of the recent horror sketch films are quite disappointing because they are composed of several short films by several directors and thus present a variable quality depending on the script, the direction, the special effects and the interpretation.

    Besides the excellent Creepshow (1982), Darkside, Tales from the Darkside: The Movie (1990), Trick 'r' Treat (2009), there are unfortunately too many uneven films and memorable guerrilla movies. The Mortuary collection has been one of the best since its discovery because it not only succeeds in creating an atmosphere reminiscent of the cult series Tales from The Crypt with its ominous looking crypt keeper, but also in creating a real atmosphere with its introduction. The great care given to the photography and the setting of the story is a testament to Ryan Spindell's innate gift as a storyteller.

    As in any good sketch film, each of the four stories is perfectly introduced and shows not only that the director and screenwriter has a perfect command of his subject matter but also testifies to an important cinematic and literary culture, if only to give life to the different characters. Pay tribute to authors such as H.P Lovecraft, Stephen King and other masters of horror. The first and shortest story easily refers us to the myth of Cthulhu and shows a thief being fooled by a giant and dangerous creature. We will appreciate the numerous sarcastic touches of the screenwriter to close this first story and the following ones. The other stories that follow, of varying lengths, are as engaging as they are frightening and exciting. Not only does the director have a perfect sense of rhythm. Whether it's an evil monster, an unusual birth, revenge from beyond the grave, or the fact that appearances are often deceptive, the director not only knows how to chisel his stories to perfection but above all succeeds in making us laugh as much as he does in scaring us.

    The presence in the role of the owner of a funeral home of actor Clancy Brown (series The Mandalorian (2019), Daredevil (2016), Flash (2014-2015) and films such as Homefront (2013), Highlander (1986)...) gives the film a strong enough basis to not only establish the main plot but also deliver a memorable composition. In the same way, the character of the doctor who is present in various stories reinforces the immersive aspect of this sketch film. Impossible not to think of Trick'n'Treat when discovering this film as The Mortuary collection is based on a perfect casting but also really knows how to scare without having to resort to massive blood flows. Director Ryan Spindell is just as inventive in the proposed shots and above all chisels his story to perfection until the last minute and delivers an anthological final scene reminding us that it is not necessarily the good guys who win in the end.

    The Mortuary Collection is undoubtedly one of the best surprises of this year and we can only encourage you to discover this film which we hope will soon be offered in France.

    The Mortuary Collection
    Written and directed by Ryan Spindell
    Produced by Allison Friedman, T. Justin Ross
    Starring Clancy Brown, Caitlin Custer, Christine Kilmer, Jacob Elordi, Barak Hardley, Sarah Hay, Mike C. Nelson
    Music by Mondo Boys
    Cinematography : Elie Smolkin, Caleb Heymann
    Edited by Erik Ekman, Joseph Shahood
    Production companies : Trapdoor Pictures, Glass Eye Pix
    Release date : September 22, 2019 (Fantastic Fest)
    Running time : 108 minutes

    Vu le 24 août 2020 en VO

  • 5