Logo
Accueil > Reviews > The rental

The rental

  • The rental
    Deux couples louent une sublime maison face à l’océan pour un week-end de fête. Les quatre amis comprennent très vite que derrière la beauté de l’endroit, un danger les guette : une présence mystérieuse semble les espionner et révèle des secrets inavouables sur chacun d’eux. La tension monte et le week-end de rêve va virer au cauchemar absolu…

Critique de Mulder

  • “ The Rental a été inspiré par ma propre paranoïa à propos du concept de partage de la maison, et je pense que la meilleure façon de contextualiser le film est de citer le fondateur d'AirBNB : "Nous voulons construire un site web où les gens affichent publiquement des photos de leurs espaces les plus intimes : leurs chambres, les salles de bain - le genre de pièces que vous gardez habituellement fermées quand les gens viennent. Et ensuite, sur Internet, ils vont inviter de parfaits inconnus à venir dormir chez eux. Ça va être énorme !" - Dave Franco

    On comprend l’importance pour certains comédiens d’avoir un meilleur contrôle non seulement sur leur image mais également la volonté de proposer des films qui correspondent plus à leurs goûts. Le fait que plusieurs d’entre-eux souhaitent passer un jour à la réalisation montre bien cette volonté de proposer des films plus personnels et dans lesquels ils peuvent dévoiler une plus grande part de leur personnalité. Avec The Rental, le comédien Dave Franco (Insaisissables 1&2 (2013-2016), The Disaster Artist (2017), Six Underground (2019)) nous livre son premier film qu’il co-écrit avec Joe Swanberg. L’idée originale selon laquelle louer une maison ou un appartement qui devrait être un lieu d’évasion paradisiaque peut se révéler être un véritable enfer aurait pu donner entre les mains d’un réalisateur aguerri comme Eli Roth (on pensera notamment au réussi Knock Knock (2015)) , David Koepp (Fenêtre secrète (Secret Window) (2004), You should have left (2020)) ou encore Marcus Dunstan (The Collector (2009), The nighbour (2016)..), un thriller envoutant et inquiétant dans la lignée des thrillers horrifiques des années 80 ayant mis en avant des tueurs psychopathes comme Jason Voorghes, Michael Myers et consorts. Dans le cas présent à cause d’un rythme défaillant, d’une musique d’ambiance assez mal utilisée, The Rental s’apparente à un thriller horrifique manquant sacrément de piquant malgré la présence d’un casting intéressant.

    Dès les premières minutes du film nous découvrons les quatre personnages principaux, Charlie (Dan Stevens), son frère Josh (Jeremy Allen White) et leurs deux amies respectivement Michelle (Alison Brie) et Mina (Sheila Vand). Pour se changer les idées et ressouder leurs liens, ils décident de partir dans une belle maison face à l’océan suite à une réservation sur un site de location. Pourtant ce qui devait être un week-end de rêve va révéler des secrets du passé notamment une liaison secrète entre Charlie et Mina et surtout les confronter à un dangereux psychopathe calculateur qui souhaite non seulement contrôler leurs agissements mais aussi vouloir leur nuire et leur faire payer leurs erreurs. L’action du film se déroule ainsi pratiquement en huis clos dans cette maison de location et dans ces environs proches. Certes, ce sujet n’est pas nouveau et on devine malheureusement trop facilement que ces personnages principaux sont destinés à une fin tragique.

    La vraie question que l’on se pose en découvrant ce film est de savoir quels sont les clés indispensables pour réussir un excellent thriller horrifique et malheureusement celui-ci semble les avoir totalement oublié. Comme le rappelait si bien la saga cinématographique Scream, il y a des règles indispensables pour réussir non seulement à survivre dans un film d’horreur mais surtout pour ne pas décevoir les spectateurs. Dans le cas présent, il aurait convenu de commencer le film par une scène marquante et non une envolée sur cette magnifique maison proche de la mer ni par une recherche sur un site internet des personnages Charlie et Mina. De la même manière, dans ce type de thriller horrifique, il convient non seulement de savoir parfaitement faire usage de la musique pour créer une ambiance inquiétante mais aussi de faire preuve d’une réelle inventivité pour trucider les personnages principaux (des coups de marteaux répétés semblent montrer un manque total de recherche visuelle).  Après une bonne demi- heure qui semble longue et dont la présence semble uniquement justifiée pour gonfler artificiellement la durée du film, l’action commence enfin après un premier meurtre qui fera enfin apparaitre le réel méchant du film et sa manière de régler ses problèmes.

    Pourtant The Rental a également des atouts réels à commencer par la présence du duo principal Dan Stevens (rôle principal de la série Legion (2017-2019) mai aussi vu dans La belle et la bête (2017), Lucy in the sky (2019)..) et la trop rare et talentueuse Alison Brie (les séries Community, Mad men, Glow..). Malheureusement les nombreuses défaillances du scénario ne les aident guère à donner une épaisseur nécessaire à leurs personnages. On ne parlera même pas de certaines de leurs scènes qui auraient méritées un meilleur traitement. Dans le cas présent, The rental semble avoir manqué autant de temps d’élaboration que d’un budget confortable pour livrer une histoire qui aurait mérité une sortie au cinéma et non comme aux Etatys-Unis en VOD et dans un circuit réduit de salles (la fermeture aux Etats-Unis de nombreuses salles due au cornavirus expliquant cela).

    De la même manière The Rental repose la même question de savoir si la distribution d’un film doit se faire de manière homogène mondiale dans tous les cinémas et ensuite en VOD pour finir par une sortie en vidéo ou dans le cas présent alors que ce film sortira en France exclusivement au cinéma si comme aux Etats-Unis une sortie en VOD n’aurait pas été un meilleur choix. On comprend aisément que certains films méritent d’être découverts au cinéma mais ce n’est pas le cas de The Rental qui n’est qu’un thriller horrifique minimaliste. Certes les dernières minutes du film viennent remonter le niveau de ce film mais globalement nous en sortons déçus…

    The Rental
    Réalisé par Dave Franco
    Produit par Dave Franco, Elizabeth Haggard, Teddy Schwarzman, Ben Stillman, Joe Swanberg, Christopher Storer
    Écrit par Dave Franco, Joe Swanberg
    Sur une histoire de Dave Franco, Joe Swanberg, Mike Demski
    Avec Dan Stevens, Alison Brie, Sheila Vand, Jeremy Allen White, Toby Huss
    Musique de Danny Bensi, Saunder Jurriaans
    Directeur de la photographie : Christian Sprenger
    Montage : Kyle Reiter
    Production : Black Bear Pictures
    Distribution : IFC Films (Etats-Unis), Metropolitan FilmExport (France)
    Date de sortie : 24 juillet 2020 (États-Unis), 19 août 2020 (France)

    Vu le 24 juillet en VOD et en VO

  • 2.5

Critique de Fox

  • “ The Rental was inspired by my own paranoia about the concept of home-sharing, and I think the best way to contextualize the film is with a quote from the founder of AirBNB: “We want to build a website where people publicly post pictures of their most intimate spaces: their bedrooms, the bathrooms— the kinds of rooms you usually keep closed when people come over. And then, over the internet, they’re going to invite complete strangers to come sleep in their homes. It’s going to be huge!” - Dave Franco

    We understand the importance for some actors to have more control not only over their image but also the desire to offer films that correspond more to their tastes. The fact that many of them want to one day move on to directing shows this desire to offer films that are more personal and in which they can reveal a greater part of their personality. With The Rental, actor Dave Franco (Now you see me1&2 (2013-2016), The Disaster Artist (2017), Six Underground (2019)) gives us his first film, which he co-wrote with Joe Swanberg. The original idea that renting a house or an apartment that should be a heavenly place to escape can turn out to be a real hell could have been put in the hands of a seasoned director like Eli Roth (think of the successful Knock Knock (2015)). The film also features David Koepp (Secret Window (2004), You should have left (2020)) and Marcus Dunstan (The Collector (2009), The neighbour (2016)...), a spellbinding and disturbing thriller in the tradition of the horrible thrillers of the 80s that put forward psychopathic killers like Jason Voorghes, Michael Myers and others. In this case, because of a faulty rhythm and a rather badly used background music, The Rental looks like a horrific thriller that lacks a lot of spice despite the presence of an interesting cast.

    From the very first minutes of the film we discover the four main characters, Charlie (Dan Stevens), his brother Josh (Jeremy Allen White) and their two friends respectively Michelle (Alison Brie) and Mina (Sheila Vand). To take their minds off things and strengthen their bonds, they decide to move to a beautiful house facing the ocean following a reservation on a rental site. Yet what was to be a dream weekend will reveal secrets of the past, including a secret affair between Charlie and Mina and above all confront them with a dangerous calculating psychopath who not only wants to control their actions but also wants to harm them and make them pay for their mistakes. The action of the film thus takes place practically behind closed doors in this rented house and in its close surroundings. Admittedly, this subject is not new and one unfortunately guesses too easily that these main characters are destined to a tragic end.

    The real question that one asks oneself when discovering this film is to know what are the indispensable keys to succeed in an excellent horror thriller and unfortunately this one seems to have completely forgotten them. As the movie saga Scream reminded us so well, there are rules that are essential to succeed not only to survive in a horror movie but also not to disappoint the viewers. In this case, it would have been better to start the movie with a memorable scene and not a flight over this beautiful house near the sea or a search on a website of the characters Charlie and Mina. In the same way, in this type of horrific thriller, one should not only know how to make perfect use of music to create a disturbing atmosphere, but also be really inventive in order to trick the main characters (repeated hammer blows seem to show a total lack of visual research).  After a good half hour that seems long and whose presence seems only justified to artificially inflate the duration of the film, the action finally starts after a first murder that will finally bring out the real villain of the film and his way of solving his problems.

    Yet The Rental also has some real assets starting with the presence of the main duo Dan Stevens (lead role in the Legion series (2017-2019) may also be seen in The Beauty and the Beast (2017), Lucy in the sky (2019)). and the all too rare and talented Alison Brie (the Community, Mad men, Glow series...). Unfortunately, the numerous flaws in the script don't help them to give the necessary depth to their characters. We won't even talk about some of their scenes that would have deserved a better treatment. In this case, The rental seems to have lacked as much development time as a comfortable budget to deliver a story that would have deserved a cinema release and not as in the United States in VOD and in a reduced circuit of theaters (the closure in the United States of many theaters due to the cornavirus explaining this).

    In the same way The Rental raises the same question of whether the distribution of a film should be done in a homogeneous way worldwide in all cinemas and then in VOD to end up with a video release or in this case while this film will be released in France exclusively in cinemas if, as in the United States, a VOD release would not have been a better choice. It's easy to understand that some films deserve to be discovered in theaters but this is not the case of The Rental which is only a minimalist horror thriller. Certainly the last minutes of the film raise the level of this movie but overall we come out of it disappointed...

    The Rental
    Directed by Dave Franco
    Produced by Dave Franco, Elizabeth Haggard, Teddy Schwarzman, Ben Stillman, Joe Swanberg, Christopher Storer
    Written by Dave Franco, Joe Swanberg
    Story by Dave Franco, Joe Swanberg, Mike Demski
    Starring Dan Stevens, Alison Brie, Sheila Vand, Jeremy Allen White, Toby Huss
    Music by Danny Bensi, Saunder Jurriaans
    Cinematography : Christian Sprenger
    Edited by Kyle Reiter
    Production companies : Black Bear Pictures
    Distributed by IFC Films
    Release date : July 24, 2020 (United States)

    Seen on July 24th in VOD

  • 2.5