Logo
Accueil > Reviews > The old guard

The old guard

  • The old guard
    Une petite bande soudée de mercenaires immortels, dirigée par la redoutable Andy, se bat depuis des siècles pour protéger les humains. Mais tandis que le groupe est engagé pour une mission des plus périlleuses, ses pouvoirs hors du commun sont soudain révélés au grand jour. C'est alors qu'Andy et Nile, tout dernier soldat à avoir rejoint l'équipe, doivent tout mettre en œuvre pour neutraliser leurs ennemis. Car ces derniers ne reculeront devant rien pour détourner les pouvoirs des immortels à leur profit.

Critique de Mulder

  • Adapter une série de comics à succès est souvent un art difficile tant il convient non seulement de ne pas trahir la version de l’auteur mais aussi de trouver la bonne approche pour transcrire en langage cinématographique un univers prédéfini et ayant ses propres règles. Le succès mondial des studios Marvel donnant vie à des personnages de l’éditeur Marvel Comics et de la même manière mais souvent moins réussie celui de Warner Bros avec DC Comics fait que de nombreux studios ont aussi voulu adapter à l’écran des comics à leur tour mais pour la plupart du temps sans obtenir le même succès critique et public. Pourtant Netflix semble avoir trouver la bonne approche comme l’a montré en avril dernier l’excellent Tyler Rake (extraction) (2020) de Sam Hargrave. Dans le cas présent The old guard bénéficie non seulement de la présence comme scénariste du créateur de cette série de comics Greg Rucka mais surtout de la présence de la comédienne Charlize Theron (également ici productrice) et d’un casting comprenant KiKi Layne, Marwan Kenzari, Matthias Schoenaerts, Chiwetel Ejiofor.

    Comme dans la série de comics, on retrouve ici un groupe de quatre mercenaires immortels dirigé par Andy (Charlize Theron) comprenant Booker (Matthias Schoenaerts), Joe (Marwan Kenzari) et Nicky (Luca Marinelli). Cette élite met leur pouvoir d’immortalités dans des mission dangereuses pour des causes dans lesquelles ils croient. Lorsqu’une nouvelle jeune immortelle est détectée (Nile Freeman / Kiki Layne), Andy décide de la recruter pour qu’elle rejoigne leur troupe et apprenne à maitriser ses nouveaux pouvoirs d’immortels. Pendant ce temps un puissant groupe pharmaceutique informé de leur existence souhaite les capturer et faire des expérimentations sur eux afin de trouver d’où vient leurs capacités régénératrices et leur immortalité.

    Alignant de nombreuses scènes d’action dignes des blockbusters actuels, le scénario mise d’abord sur des paysages exotiques et sur une volonté de donner de l’épaisseur à ses personnages pour donner vie à une nouvelle franchise à succès. En voulant mettre en place des personnages parfaitement définis et utilisant certains retours dans le passé pour mieux comprendre les motivations de ces immortels, le rythme du film manque par moment d’efficacité et semble s’éterniser inutilement. En cela, le montage du film aurait mérité à être revu et sûrement à raccourcir certaines scènes et surtout à privilégier des moments plus spectaculaires. On reste ainsi loin du rythme parfait de Tyler Rake (extraction) mais ce que le film perd en action, il le gagne en émotions notamment grâce à l’interprétation de Charlize Theron aussi parfaites dans les scènes d’action (on se souvient encore d’Atomic blonde).

    Malgré ce rythme par moment défaillant, le film bénéficie d’une réalisation soignée de Gina Prince-Bythewood (Love & Basktball (2000), Le secret de Lily Owens (2008) et Beyond the lights (2014) et de la photographie convaincante de Barry Ackroyd (Dark places (2015), Jason Boune (2016), Scandale (2019)..). Par ailleurs, impossible en découvrant ce film de ne pas penser à la saga cinématographique de Highlander, plus précisément le premier voler (le seul incontournable) et ses nombreux retours dans le temps et possédant la musique du groupe Queen pour renforcer le climax de ce film. Dans le cas présent, on aurait aimé une meilleure utilisation de la musique et surtout des scènes se déroulant dans le passé mieux élaborées et plus longues afin de renforcer la tristesse d’Andy liée à la perte d’une autre immortelle comptant énormément pour elle et dont la disparition continue à lui peser des centaines d’années plus tard.

    De la même manière la fin du film semble mettre en place une meilleure organisation de cette troupe d’immortels et surtout la présence d’un nouvel ennemi souhaitant se venger. Reste que le film manque cruellement de scènes fortes et semble se contenter de n’être qu’un blockbuster trop mécanique pour convaincre totalement. Le potentiel pour faire des suites est pourtant là à condition d’avoir un meilleur scénario et un réalisateur plus habitué à tourner des films d’action..

    The Old Guard
    Un film de Gina Prince-Bythewood
    Produit par David Ellison, Dana Goldberg et Don Granger de Skydance ; Charlize Theron, Beth Kono et AJ Dix de Denver and Delilah ; Marc Evans
    Sur un scénario de Greg Rucka
    Producteur exécutif : Stan Wlodkowski
    Adapté de la série de comics The Old Guard de Greg Rucka et Leandro Fernández.
    Avec Charlize Theron, KiKi Layne, Marwan Kenzari, Matthias Schoenaerts, Chiwetel Ejiofor
    Musique de Hauschka, Dustin O'Halloran
    Directeur de la photographie : Barry Ackroyd
    Montage : Terilyn A. Shropshire
    Production : Skydance Media, Denver and Delilah Productions
    Distribution : Netflix (Monde)
    Date de sortie : 10 juillet 2020 (Monde)

    Vu le 07 juillet 2020

  • 3.5

Critique de Fox

  • Adapting a successful comic book series is often a difficult art, so it is important not only not to betray the author's version but also to find the right approach to transcribe into film language a predefined universe with its own rules. The worldwide success of Marvel Studios giving life to characters from the publisher Marvel Comics and in the same but often less successful way that of Warner Bros with DC Comics means that many studios have also wanted to adapt comics to the screen in their turn but for the most part without achieving the same critical and public success. Yet Netflix seems to have found the right approach as shown last April by Sam Hargrave's excellent Tyler Rake (extraction) (2020). In this case The Old Guard benefits not only from the presence as scriptwriter of the creator of this comic book series Greg Rucka but also from the presence of actress Charlize Theron (also here producer) and a cast including KiKi Layne, Marwan Kenzari, Matthias Schoenaerts, Chiwetel Ejiofor.

    As in the comic book series, a group of four immortal mercenaries led by Andy (Charlize Theron), including Booker (Matthias Schoenaerts), Joe (Marwan Kenzari) and Nicky (Luca Marinelli). This elite puts their power of immortality into dangerous missions for causes they believe in. When a new young immortal is detected (Nile Freeman / Kiki Layne), Andy decides to recruit her to join their troupe and learn to master her new immortal powers. Meanwhile, a powerful pharmaceutical company aware of their existence wants to capture them and experiment on them to find out where their regenerative abilities and immortality come from.

    Featuring many action scenes worthy of today's blockbusters, the story begins with exotic landscapes and a willingness to add depth to its characters to bring a successful new franchise to life. By wanting to put in place perfectly defined characters and using some feedback from the past to better understand the motivations of these immortals, the rhythm of the film lacks efficiency at times and seems to drag on unnecessarily. In this respect, the editing of the film would have deserved to be reviewed and surely to shorten some scenes and especially to privilege more spectacular moments. We thus stay far from the perfect rhythm of Tyler Rake (extraction) but what the film loses in action, it gains in emotions notably thanks to the interpretation of Charlize Theron also perfect in the action scenes (we still remember Atomic blonde).

    Despite this rhythm, the film benefits from the careful direction of Gina Prince-Bythewood (Love & Basktball (2000), Lily Owens' The Secret (2008) and Beyond the lights (2014) and the convincing photography of Barry Ackroyd (Dark places (2015), Jason Boune (2016), Scandal (2019). Moreover, when discovering this film, it's impossible not to think of Highlander's cinematic saga, more precisely the first flight (the only one not to be missed) and its numerous flashbacks in time, with the music of the band Queen to reinforce the climax of this film. In this case, we would have liked a better use of the music and above all better and longer scenes from the past in order to reinforce Andy's sadness linked to the loss of another immortal woman who meant a lot to her and whose disappearance still weighs on him hundreds of years later.

    In the same way the end of the film seems to put in place a better organization of this troop of immortals and especially the presence of a new enemy wishing to take revenge. Nevertheless, the film cruelly lacks strong scenes and seems to be content to be just a blockbuster too mechanical to be totally convincing. The potential to make sequels is nevertheless there if we have a better script and a director more used to making action films...

    The Old Guard
    Directed by Gina Prince-Bythewood
    Produced by David Ellison, Dana Goldberg, Don Granger, Charlize Theron, Beth Kono, A.J. Dix, Marc Evans
    Written by Greg Rucka
    Based on The Old Guard by Greg Rucka, Leandro Fernández
    Starring Charlize Theron, KiKi Layne, Matthias Schoenaerts, Marwan Kenzari, Luca Marinelli, Chiwetel Ejiofor
    Music by Hauschka, Dustin O'Halloran
    Cinematography : Tami Reiker, Barry Ackroyd
    Edited by Terilyn A. Shropshire
    Production company : Skydance Media, Denver and Delilah Productions
    Distributed by Netflix
    Release date : July 10, 2020 (United States, France…)
    Running time : 124 minutes

    Seen on 07 July 2020

  • 3.5