Logo
Accueil > Reviews > Une sirene a Paris

Une sirene a Paris

  • Une sirene a Paris
    Crooner au cœur brisé, Gaspard s’était juré de ne plus retomber amoureux. Quant à Lula, jolie sirène, elle n’a que le chant pour se défendre des hommes, en faisant s’emballer leur cœur jusqu’à l’explosion. Lorsque la Seine en crue vient déposer Lula au pied du Flowerburger, la péniche-cabaret où chante Gaspard, c’est un mini-tsunami qui va bouleverser leur existence. Lui, l’homme qui a souffert d’avoir trop aimé, et elle, la créature qui n’a jamais connu l’amour, vont apprendre à se connaître. Et à chanter d’une même voix…

Critique de Mulder

  • «J’avais en tête des personnages immunisés par le sentiment amoureux, mais l’élément déclencheur essentiel a été la crue de 2016 à Paris pendant laquelle des poissons et des canards ont échoué sur les berges de la Seine. Le paysage m’est apparu magnifié, un peu comme après une tempête de neige, à la fois dangereux et poétique : la ville allait être un personnage à part entière. Et quand un poisson-chat a été retrouvé, j’ai eu envie d’envie d’en faire une sirène. J’ai imaginé qu'elle serait la dernière des sirènes et que mon héros serait chanteur et le dernier des surprisiers. J’avais des images très fortes en tête, alors j’ai tout de suite eu envie d’écrire une vieille comédie des années 1950, romantique et décalée comme un film de Capra avec une sirène. La dichotomie même au coeur du titre Une sirène à Paris me semblait romantique. » - Mathias Malzieu

    Pour son premier film en prise de vues réelle, Mathias Malzieu adapte son roman à succès qui fut auréolé du prix Babelio Imaginaire 2019. Sortie le 11 mars dernier, le film n’avait pas eu la chance de rencontrer son public à cause de la fermeture de tous les cinémas en France. Sa ressortie au cinéma le 22 juin prochain lui a redonné une seconde chance de rencontrer son public. N’ayant pu le découvrir en projection presse, c’est avec un certain plaisir lors de la réouverture de mon cinéma préféré, celui du Gaumont Disney Village que j’ai pu le découvrir dans d’excellentes conditions.

    Une sirène à Paris se veut être un conte fantastique se déroulant dans un univers réaliste et dans lequel une sirène suite à la crue de la Seine vient s’échouer sur une rive. Sa présence va non seulement provoquer la mort de plusieurs personnes mais aussi redonner de l’espoir à Gaspard dont le père dirige une péniche cabaret depuis de nombreuses années. En mélangeant différents genres et en donnant une place importante à la musique, Mathias Malzieu nous livre non seulement un film original mais surtout démontre une nouvelle fois ses dons de conteur. Loin de vouloir nous proposer un film suivant un schéma classique, il mélange comédie musicale, film fantastique, drame et par certaines scènes films d’animation. Le tout est parfaitement mixé et se regarde avec un véritable plaisir. Certes, on continue à préférer son précédent film Jack et la mécanique du cœur (2013) mais en s’éloignant du film d’animation et en proposant un film fantastique à la tonalité originale, Mathias Malzieu montre qu’il est un rêveur passionné autant par la musique que le cinéma et son nouveau film trouve le rythme parfait pour conquérir les spectateurs.

    On appréciera autant le soin porté aux nombreux numéros musicaux que son casting dans lequel le duo composé par Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima fonctionne à la perfection. Certes la fin est un peu trop expédiée rapidement et aurait mérité un meilleur traitement. On se souvient encore de celle du film de Ron Howard Spash (1984) avec Tom Hanks et Daryl Hannah. De la même manière et dans le contexte actuel la scène dans laquelle Milena (Romane Bohringer) jette son masque par terre a de quoi choquer surtout que cela semble devenir une mauvaise habitude de nombreux parisiens. Hormis cette scène, Une sirène à Paris mérite amplement d’être découvert au cinéma et on ne peut que saluer le soin porté à certaines scènes reposantes on s’en doute sur un storyboard parfaitement maitrisé.

    Alors que le cinéma français s’ancre dans des formules prédéfinies et qu’il manque de plus en plus de magie et s’apparente trop souvent à un produit marketing, Une sirène à Paris mérite amplement le détour et on ne peut que vous encourager à le découvrir au cinéma.

    Une sirène à Paris
    Un film de Mathias Malzieu
    Producteurs : Sébastien Delloye, Grégoire Melin
    Sur un scénario de Mathias Malzieu et Stéphane Landowski
    Avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima, Rossy de Palma
    D'après l'oeuvre de Mathias Malzieu
    Compositeur : Mathias Malzieu
    Musique : Dionysos et Olivier Daviaud
    Décors : André Fonsny
    Costumes : Claudine Tychon
    Photographie : Virginie Saint-Martin
    Montage : Thibault Hague
    Stobryboarder : Eric Gandois
    Production : Overdrive Productions ; Kinology et Wonder Films
    Distribution : Sony Pictures Releasing France (France)
    Date de sortie : le 11 mars 2020 (France)
    Date de ressortie : le 22 juin 2020 (France)
    Durée : 102mns

    Vu le 1 juillet 2020 au Gaumont Disney Village, Salle 4 place A21

  • 3.5

Critique de Fox

  • "I had in mind some characters immune to the feeling of love, but the essential trigger was the flood of 2016 in Paris, during which fish and ducks washed up on the banks of the Seine. The landscape seemed to me to be magnified, a bit like after a snowstorm, both dangerous and poetic: the city was going to be a character in its own right. And when a catfish was found, I felt like turning it into a mermaid. I imagined that she would be the last of the mermaids and that my hero would be a singer and the last of the surprised ones. I had some very strong images in my head, so I immediately felt like writing an old 1950s comedy, romantic and offbeat like a Capra film with a mermaid. The dichotomy even at the heart of the title Une sirène à Paris seemed romantic to me. " - Mathias Malzieu

    For his first live-action film, Mathias Malzieu adapts his successful novel, which won the Babelio Imaginaire 2019 prize. Released on March 11th, the film had not had the chance to meet its audience because of the closure of all cinemas in France. Its cinema release on June 22nd gave it a second chance to meet its audience. Having been unable to discover it in a press screening, it was with a certain pleasure at the reopening of my favourite cinema, the Gaumont Disney Village cinema, that I was able to discover it in excellent conditions.

    A Mermaid in Paris is a fantastic tale set in a realistic universe in which a mermaid, following the flood of the Seine, runs aground on a bank. Her presence will not only cause the death of several people but also give hope to Gaspard whose father has been running a cabaret barge for many years. By mixing different genres and giving an important place to music, Mathias Malzieu not only delivers us an original film but above all demonstrates once again his storytelling skills. Far from wanting to offer us a film following a classical scheme, he mixes musical comedy, fantasy film, drama and by some scenes animated films. The whole is perfectly mixed and can be watched with real pleasure. Of course, we still prefer his previous film Jack and the Mechanics of the Heart (2013) but by moving away from animated films and offering a fantastic film with an original tone, Mathias Malzieu shows that he is a dreamer who is as passionate about music as he is about cinema and his new film finds the perfect rhythm to conquer viewers.

    One will appreciate the care given to the numerous musical numbers as much as his casting in which the duo composed by Nicolas Duvauchelle and Marilyn Lima works perfectly. Admittedly the ending is a little too fast and would have deserved a better treatment. We still remember the one in Ron Howard Spash's film (1984) with Tom Hanks and Daryl Hannah. In the same way and in the current context, the scene in which Milena (Romane Bohringer) throws her mask on the floor is shocking, especially as it seems to become a bad habit of many Parisians. Apart from this scene, A Mermaid in Paris deserves to be discovered in the cinema and we can only salute the care given to certain relaxing scenes, as we can imagine on a perfectly mastered storyboard.

    While French cinema is anchored in predefined formulas and lacks more and more magic and too often resembles a marketing product, Une sirène à Paris is well worth the detour and we can only encourage you to discover it at the cinema.

    Une sirène à Paris
    Directed by Mathias Malzieu
    Produced by Sébastien Delloye, Grégoire Melin
    Written by Mathias Malzieu and Stéphane Landowski
    Starring Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima, Rossy de Palma
    Music by Mathias Malzieu, Dionysos and Olivier Daviaud
    Cinematography : Virginie Saint-Martin
    Edited by : Thibault Hague
    Stobryboarder : Eric Gandois
    Production : Overdrive Productions ; Kinology and Wonder Films
    Distributed by Sony Pictures Releasing France (France)
    Release date : Marc 11, 2020 (France), June 22, 2020 (France)
    Running time : 102mns

    Seen on July 1, 2020 at Gaumont Disney Village, Room 4 place A21

  • 3.5