Logo
Accueil > Reviews > L'ombre de Staline

L'ombre de Staline

  • L'ombre de Staline
    Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d'interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s'intéresser à l'Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable...

Critique de Mulder

  • A Gareth Jones

    Alors que les cinémas vont enfin rouvrir le 22 juin 2020, plusieurs distributeurs vont ressortir certains films déjà sortis en salles voire même en VOD. Pourtant d’autres vont se focaliser sur le présent et nous permettre de découvrir de nouveaux films même si leurs sorties tardives en France comme le tout aussi excellent Nous les chiens d’Oh Sung-Yoon et Lee Chun-baek. L’ombre de Staline est assurément l’un des meilleurs films à découvrir au cinéma dès ce 22 juin, date historique de la réouverture des cinémas (une pensée toute particulière à celui du Gaumont Disney Village). L'Ombre de Staline (Mr. Jones) est un film biographique polono-britannico-ukrainien réalisé par Agnieszka Holland. Ce film est librement inspiré de la découverte par le journaliste britannique Gareth Jones, de la famine ukrainienne de l'Holodomor (1933-34). Sur un scénario brillamment écrit par Andrea Chalupa, l’ombre de Staline est non seulement un excellent film d’espionnage mas aussi un hymne véritable à tous les journalistes qui se battent au quotidien pour faire éclater la vérité même en subissant des pressions et en mettant leur vie en danger.

    Si l’ombre de Staline s’impose dès sa découverte comme un grand film c’est qu’il retrouve le souffle épique des grands films des années 80 dans lesquels un film reposait sur un excellent scénario et non un déferlement de violence ou d’effets spéciaux spectaculaires. Tout sonne juste y compris les nombreuses allusions au livre La Ferme des animaux (1945) de George Orwell dont on croise le temps de quelques scènes cet écrivain sous les traits du comédien Joseph Mawle. Le film se décompose également en trois actes chacun témoignant du don de narratrice de la réalisatrice Agnieszka Holland (Le complot (1988), Olivier, Olivier (1992), Copying Beethoven (2006) et prochainement Charlatan (2020).

    La première partie permet de faire découvrir le journaliste débutant Gareth Jones qui après avoir pu décrocher une interview d’Adolf Hitler, décide de partir à Moscou pour tenter d’interviewer Joseph Staline. Cette partie est non seulement kafkaïenne mais aussi rend hommage à sa manière aux grands films d’espionnage. La seconde se déroule en Ukraine et s’apparente clairement à un film d’horreur notamment pour cette scène où des enfants mangent des parties de leur grand frère décédé alors que tout ce pays est entrain de mourir de faim.

    La dernière partie s’apparente à montrer ce que doit être un véritable journaliste. Après avoir été emprisonné par les forces de l’ordre de Moscou et menacé par celles-ci pour qu’il garde le silence afin qu’il puisse être relâché. A son retour au Royaume-Uni, Gareth Jones décide de dévoiler l'Holodomor (des villages vides, des gens affamés, du cannibalisme et de la collecte forcée de céréales). S’inspirant des faits historiques, le scénario prend certaines libertés pour raconter l’histoire d’un personnage marquant du siècle dernier. Une preuve que le journalisme est important et permet de dévoiler des choses importantes. Dans le cas présent, on se rend compte que les apparences sont souvent trompeuses et que certains ont un double jeu comme le personnage de Walter Duranty incarné par Peter Sarsgaard.

    On ne peut que vous conseiller cet excellent film qui a remporté et on le comprend la note de 81% sur Rotten Tomatoes. On ne peut par contre que regretter une sortie si tardive en France alors que celui-ci est sorti en février dernier en Angletere.

    L’ombre de Staline (Mr Jones)
    Un film d’Agnieszka Holland
    Produit par Stanis?aw Dziedzic, Andrea Chalupa, Klaudia ?mieja-Rostworowska
    Sur un scénario d’Andrea Chalupa
    Avec James Norton, Vanessa Kirby, Peter Sarsgaard
    Musique d’Antoni Komasa-?azarkiewicz
    Directeur de la photographie : Tomasz Naumiuk
    Montage : Michal Czarnecki
    Production : Boy Jones Films, Film Produkcja, Kinorob
    Distribution : Kino ?wiat (Pologne), MMD UA (Ukraine), Signature Entertainment (Angleterre), Condor Distribution (France)
    Date de sortie : 10 February 2019 (Berlin), 25 October 2019 (Poland), 28 November 2019 (Ukraine), 7 February 2020 (United Kingdom), 22 juin 2020 (France)
    Durée : 119 minutes

    Vu le 13 juin 2020

  • 5

Critique de Fox

  • To Gareth Jones

    While cinemas will finally reopen June 22 in France, several distributors will release some films already released in theatres or even on VOD. Yet others will focus on the present and allow us to discover new films even if their late releases in France like the equally excellent We the Dogs of Oh Sung-Yoon and Lee Chun-baek. Mr. Jones is certainly one of the best films to discover in cinemas from this June 22nd, the historic date of the reopening of cinemas (a very special thought to that of Gaumont Disney Village). Mr. Jones is a Polish-British-Ukrainian biographical film directed by Agnieszka Holland. This film is freely inspired by the discovery by the British journalist Gareth Jones of the Ukrainian Holodomor famine (1933-34). Based on a script brilliantly written by Andrea Chalupa, Mr. Jones is not only an excellent spy film but also a true hymn to all journalists who struggle daily to expose the truth even under pressure and in danger of their lives.

    If Mr. Jones is obvious from the moment of its discovery as a great film, it is because it regains the epic breath of the great films of the 80s, in which a film was based on an excellent script and not a flood of violence or spectacular special effects. Everything rings true, including the numerous allusions to George Orwell's book Animal Farm (1945), which we cross-referenced in a few scenes with this writer in the guise of actor Joseph Mawle. The film also breaks down into three acts, each of which testifies to director Agnieszka Holland's gift as a narrator (The Conspiracy (1988), Olivier, Olivier (1992), Copying Beethoven (2006) and soon Charlatan (2020).

    The first part introduces the debutant journalist Gareth Jones who, after being able to get an interview with Adolf Hitler, decides to go to Moscow to try to interview Joseph Stalin. This part is not only Kafkaesque but also pays tribute in its own way to the great spy films. The second part takes place in Ukraine and is clearly a horror film, especially for this scene where children eat parts of their dead older brother while the whole country is starving.

    The last part is akin to showing what a real journalist should be. After being imprisoned by the law enforcement agencies in Moscow and threatened by them to keep silent so that he could be released. On his return to the UK, Gareth Jones decides to expose the Holodomor (empty villages, starving people, cannibalism and forced grain collection). Drawing on historical facts, the script takes certain liberties to tell the story of a prominent character from the last century. This is proof that journalism is important and reveals important things. In this case, we realize that appearances are often deceptive and that some people have a double game like the character of Walter Duranty played by Peter Sarsgaard.

    We can only advise you this excellent film which won and we understand it the 81% rating on Rotten Tomatoes. On the other hand, we can only regret such a late release in France whereas this one was released last February in Angletere.

    Mr Jones
    A film by Agnieszka Holland
    Produced by Stanis?aw Dziedzic, Andrea Chalupa, Klaudia ?mieja-Rostworowska
    Based on a screenplay by Andrea Chalupa
    With James Norton, Vanessa Kirby, Peter Sarsgaard
    Music by Antoni Komasa-?azarkiewicz
    Director of photography: Tomasz Naumiuk
    Editing: Michal Czarnecki
    Production: Boy Jones Films, Film Produkcja, Kinorob
    Distribution: Kino ?wiat (Poland), MMD UA (Ukraine), Signature Entertainment (England), Condor Distribution (France)
    Release date: 10 February 2019 (Berlin), 25 October 2019 (Poland), 28 November 2019 (Ukraine), 7 February 2020 (United Kingdom), 22 June 2020 (France)
    Running time : 119 minutes

    Viewed on 13 June 2020

  • 5