Logo
Accueil > Reviews > Rendez-vous chez les Malawas

Rendez-vous chez les Malawas

  • Rendez-vous chez les Malawas
    Pour la spéciale Noël de son émission phare Rencontre au bout du bout du monde, Léo Poli emmène non pas un, mais quatre invités exceptionnels. Est-ce vraiment une bonne idée? Nos stars partent à la rencontre des Malawas, une des tribus les plus isolées du monde. Une comédie sur la nature… humaine.

Critique de Mulder

  • « Le film est une parodie de certaines émissions, mais il ne les attaque pas. J’adore regarder ces programmes qui offrent des situations extraordinaires dans lesquelles des gens célèbres reviennent à l’essentiel. C’est un support formidable pour une comédie. Les célébrités vivent protégées, habituées à un grand confort, c’est encore plus drôle quand ça dérape avec elles. En mettant de fortes personnalités face à leurs angoisses, leurs stress et leur paranoïa bien de chez nous, nous avons pu nous amuser à dépeindre des défauts somme toute humains, grâce à un casting à la hauteur. Nous tournions sous 47 degrés à l’ombre en pleurant… de rire ! » - James Huth

    Alors qu’on s’attendait à une comédie ratée comme c’est souvent le cas lorsqu’un distributeur ne propose pas de projections à la presse internet, il faut reconnaitre que malgré ses nombreux défauts et faiblesses de rythme, Rendez-vous chez les Malawas se regarde avec un certain plaisir coupable. Cette caricature de l’émission Rendez-vous en terre inconnue dans laquelle une célébrité voyage vers une destination inconnue (sans risque réel) n’hésite à aucun moment de porter un regard acerbe sur le milieu du divertissement.

    Un présentateur télé viré par sa chaine de télévision du journal de 20h, une comédie d’une série, un footballeur aussi bon dans sa discipline que totalement stupide et un comique sur le déclin se retrouvent ainsi en pleine Afrique sauvage dans une tribu isolée du monde, les Malawas. De mauvaises surprises en mauvaises surprises rien ne pouvait les préparer à ce qu’ils allaient vivre. On retrouve ainsi dans les quatre rôles principaux Christian Clavier (Julien Gosset-Grainville), Michaël Youn (Kévin Queffelec), Ramzy Bedia (Sam) et Sylvie Testud (Nathalie Dulac).

    Certes le scénario de James Huth, Michaël Youn et Sonja Shillito aurait gagné à aller jusqu’au bout de la caricature et à proposer un rythme plus soutenu au film. Malgré certains dialogues percutants et Michaël Youn qui n’hésite pas une fois de plus à casser son image, le reste du casting ne semble pas totalement s’être investi dans leur rôle. Il en ressort des personnages manquant cruellement d’épaisseurs. Que cela soit Christian Clavier nous livrant ses mêmes mimiques de film en film et qui semble uniquement vivre sur son passé d’ancien membre du Splendid et Ramzy Bedia n’arrivant pas à nous faire rire à aucune scène, ce film échappe au désastre total uniquement grâce à certaines situations comiques qui fonctionnent certes mais elles manquent d’une totale audace scénaristique.

    Après les très décevants Brice 3 (2015), Lucky Luke (2009) et Hellphone (2006), James Huth semble avoir du mal à retrouver toute l’efficacité du film culte Brice de Nice (2004) et son film commercial sans âme semble uniquement calibré pour une diffusion un dimanche soir sur TF1 en prime time. On comprend donc mieux le fait que ce film soit passé inaperçu en salles et on ne saurait donc trop vous conseiller d’attendre sa diffusion à la télévision plutôt que de voir ce film en VOD ou lors de sa sortie en vidéo le 22 juillet prochain. Rendez-vous chez les Malawas est une réelle déception et aurait pu être une bonne comédie à condition d’avoir une réalisation plus inspirée et de réelles idées originales.

    Rendez-vous chez les Malawas
    Un film de James Huth
    Production par Richard Grandpierre
    Sur un scénario de James Huth, Michaël Youn et Sonja Shillito
    Avec Christian Clavier, Michaël Youn, Ramzy Bedia, Sylvie Testud, Pascal Elbé , François Levantal, Camille Japy, Bass Dhem, Jamel Debbouze, Vanessa Dolmen
    Directeur de la hotographie : Stéphane Le Parc
    Montage : Antoine Vareille
    Musique : Bruno Coulais
    Production : Eskwad et Pathé Films, avec la participation de Umedia et TF1 Films Production
    Société de distribution : Pathé Distribution (France)
    Dates de sortie : 25 décembre 2019 (France)
    Durée : 93 min

    Vu le 26 avril 2020

  • 2