Logo
Accueil > Reviews > L'extraordinaire Mr. Rogers

L'extraordinaire Mr. Rogers

  • L'extraordinaire Mr. Rogers
    L'histoire de Fred Rogers, un homme de télé américain dont le programme éducatif Mister Rogers' Neighborhood a été suivi par des millions de téléspectateurs entre 1968 et 2001. A l'occasion d'une rencontre en vue d'écrire un article sur ce sujet, un journaliste du magazine Esquire va découvrir un homme à l'opposé de ce qu'il en pensait a priori.

Critique de Mulder

  • Nous gardons tous en mémoire avec nostalgie certaines émissions qui nous ont divertis pendant notre enfance. Celles-ci nous ont non seulement permis de nous informer mais également de faire naitre certaines vocations qui nous suivrons pendant toute notre vie. Le film L'extraordinaire Mr. Rogers de Marielle Heller sur un scénario de Micah Fitzerman-Blue et Noah Harpster s’inspire d’un article du magazine Esquire ("Can You Say ... Hero ?" ) écrit par Noah Harpster. Ce journaliste devait en effet lors de ses nombreux portraits et a ainsi pu rencontrer l’une des icones de la télévision Fred Rogers (Mister Rogers' Neighborhood).

    Mister Rogers' Neighborhood fut une émission éducative d'une demi-heure pour enfants. Elle fut diffusée du 19 février 1968 au 31 aout 2001 et comporte ainsi 895 épisodes. Chaque épisode commençait de manière identique par une vue de caméra d'un modèle de quartier, puis se rapprochait d'une représentation d'une maison tandis qu'un piano instrumental de la chanson thème "Won't You be My Neighbor ? ". La caméra faisait alors un zoom avant sur un modèle représentant la maison de M. Rogers, puis coupait l'intérieur de la maison et faisait un panoramique de la pièce jusqu'à la porte d'entrée, que M. Rogers ouvrait en chantant la chanson thème pour saluer ses visiteurs, tout en changeant sa veste de costume en gilet et ses chaussures de ville en baskets.

    Ce n’est donc pas un hasard si la première scène de ce film rend hommage au générique de cette émission en la reproduisant de manière identique et en évitant de recourir à des effets spéciaux qui auraient gâché le côté magique et nostalgique de cette émission culte pour de nombreux américains. De la même manière, pour incarner Fred Roger, personne d’autre que Tom Hanks ne pouvait en être la meilleure incarnation possible. Certes son rôle et sa manière de s’exprimer rappelleront à certains son personnage de Forrest Gump mais l’intonation de sa voix correspondait à celui que ses jeunes auditeurs appréciaient et écoutaient avec grand plaisir.

    Mister Rogers' Neighborhood avait aussi pour vocation de traiter des besoins sociaux et émotionnels des jeunes enfants. Elle ne se concentrait pas que sur l'apprentissage cognitif. Fred Rogers utilisait des concepts d'éducation de la petite enfance enseignés par Margaret McFarland, Benjamin Spock, Erik Erikson. Mister Rogers' Neighborhood mettait en avant également les thématiques de civilité, la tolérance, le partage et l'estime de soi mais a aussi abordé des sujets difficiles tels que la mort d'un animal de compagnie, la rivalité entre frères et soeurs, l'arrivée d'un nouveau-né dans une famille, le déménagement et l'inscription dans une nouvelle école, le divorce et même l’assassinat de Robert F. Kennedy (diffusée le 7 juin 1968). L'extraordinaire Mr. Rogers montre parfaitement cette approche lors des différentes scènes de tournage parfaitement reproduites et surtout réussit à créer une véritable immersion dans un temps passé dans lequel de grandes émissions de télévision pouvaient voir le jour sans obéir forcément à des questions de stratégies commerciales ou de diktats divers.

    De manière astucieuse, L'extraordinaire Mr. Rogers ne se consacre pas uniquement sur le tournage de cette émission mais cherche à découvrir qui était vraiment Fred Rogers. On découvre ainsi comme un brillant journaliste du magazine Esquire, Lloyd Vogel, qui rejette son père qui les a abandonnés lui et sa mère dans le passé doit également appréhender son rôle de jeune père et trouver sa place dans un monde qu’il semble rejeté. Sa volonté de montrer que derrière chaque personne trop parfaite peut se trouver un être aux nombreux défauts semble alimenter ses nombreux écrits. Les nombreuses rencontres entre deux personnes que tout semblait opposer va être le début d’une véritable amitié et surtout amener Lloyd Vogel à voir la vie autrement.

    Pour son troisième film après The Diary of a Teenage Girl (2015) et Les faussaires de Manhattan (Can You Ever Forgive Me?) (2018), Marielle Heller trouve le parfait angle pour redonner vie à une période du passé et surtout rendre hommage à l’une des personnalités de la télévision qui a laissé une empreinte éternelle et d’excellents souvenirs à de nombreux téléspectateurs. Loin de ces films hollywoodiens boursouflés aux effets spéciaux spectaculaires, L'extraordinaire Mr. Rogers nous livre non seulement d’excellentes interprétations mais aussi une vision réaliste de notre vie, de notre passage éphémère sur cette terre et surtout sur le fait qu’il faut parfois pardonner certaines erreurs pour réellement réussir à se reconstruire et trouver l’inspiration pour donner le meilleur de soi dans sa vie professionnelle et personnelle. On ne peut que vous conseiller de découvrir ce film malgré sa sortie trop tardive en France.

    L'extraordinaire Mr. Rogers (A Beautiful Day in the Neighborhood)
    Un film de Marielle Heller
    Produit par Youree Henley, Peter Saraf, Marc Turtletaub, Leah Holzer
    Sur un scenario de Micah Fitzerman-Blue et Noah Harpster
    Basé sur l’article de Esquire "Can You Say ... Hero?" de Tom Junod
    Avec Tom Hanks, Matthew Rhys, Susan Kelechi Watson, Chris Cooper
    Musique de Nate Heller
    Directeur de la Jody Lee Lipes
    Montage : Anne McCabe
    Production : TriStar Pictures, Tencent Pictures, Big Beach, Mr. Youree Productions
    Distribution : Sony Pictures Releasing
    Date de sortie : 7 septembre 2019 (TIFF), 22 novembre 2019 (Etats-Unis)
    Durée : 109 minutes

    Vu le 18 février 2020

  • 5