Logo
Accueil > Reviews > The way back

The way back

  • The way back
    Une star du basketball a perdu sa femme et sa famille à cause de son addiction. Il a l'espoir de trouver sa salvation en devenant le coach d'une équipe de basketball d'un lycée qui ne compte aucune victoire à son actif.

Critique de Mulder

  • Découvrir un nouveau film du réalisateur Gavin O'Connor revient souvent à s’immerger totalement dans un univers fascinant mettant en œuvre de simples personnes devant se battre non seulement contre eux-mêmes mais aussi face aux nombreuses hostilités du monde qui les entoure Que cela soit les excellents Warrior (2011), Jane Got a Gun (2015) et Mr Wolff (2016), ce réalisateur surdoué a toujours réussi à parfaitement diriger ses comédiens mais aussi à mettre en scène des scénarios originaux et forts et surtout utiliser la musique pour accentuer le côté dramatique de certaines scènes de ses films.

    Si the Way Back s’impose aisément comme l’un des meilleurs films de ce début d’année très tourmenté, c’est qu’il arrive à aborder avec intelligence non seulement différentes thématiques (le deuil, la reconstruction morale, le milieu du sport) mais surtout qu’il dresse un portrait sensible et pudique de la société américaine actuelle dans laquelle certaines personnes brisées par la perte d’un être cher ou des soucis personnels n’arrivent pas à faire face à leur démon et se noient dans l’alcool pour tenir le coup. Le personnage principal, Jack Cunningham (Ben Affleck dans l’un de ses meilleurs rôles) a perdu non seulement sa femme mais aussi leur enfant mort d’un cancer. Il se noie dans l’alcool et vit comme ouvrier du bâtiment alors qu’il avait été un brillant joueur de basketball universitaire. Le hasard frappe un jour à sa porte lorsque son ancien lycée le recontacte pour devenir l’entraineur de leur équipe de basketball qui n’a jamais remporté une seule victoire. Après avoir refusé cette offre, il décide de l’accepter afin de se remettre en selle et de tenter un retour et retrouver sa confiance en lui. Les choses ne vont pas être malheureusement si faciles et son passé va le rattraper.

    Gavin O’Connor retrouve de nouveau le comédien Ben Affleck et leur nouvelle association donne naissance à l’un des plus beaux films sur la rédemption. Loin des nombreux personnages héroïques qu’il a déjà incarné à l’écran (notamment Bruce Wayne / Batman à trois reprises), ce film lui permet de montrer une facette nettement plus fragilisée d’un homme face à ses doutes qui n’arrive pas à faire face à ses addictions. Il apporte à ce film une force émotionnelle rare et il sera impossible aux spectateurs de ne pas retenir ses larmes et surtout l’un des meilleurs films traitant du sport au cinéma. On ne peut que saluer cette excellente interprétation qui aurait amplement méritée une nomination aux Oscars comme meilleur acteur.

    Alors que le cinéma hollywoodien a tendance à se reposer sur des effets spectaculaires et outranciers, il est toujours agréable de voir de grands réalisateurs comme Clint Eastwood et Gavin O'Connor porter un véritable regard sur la société actuelle et diriger à la perfection leurs comédiens et témoigner un véritable savoir- faire pour accompagner leur film d’une musique parfaitement au diapason. Celle de David Rosenbloom se révèle aussi chargée en émotion que l’histoire contée..

    La sortie en VOD ce jour aux Etats-Unis alors que tous les cinémas aux Etats-Unis comme en France sont fermés permet aux spectateurs qui n’ont pas pu le découvrir au cinéma de découvrir un excellent film qui nous redonne espoir en nous même mais surtout dans l’avenir. Dans ces temps difficiles, il faut reconnaitre ce film comme utilité publique et encourager un maximum de spectateurs de le découvrir.

    The Way Back
    Un film de Gavin O'Connor
    Produit par Gordon Gray, Jennifer Todd, Gavin O'Connor, Ravi Mehta
    Sur un scénario de Brad Ingelsby
    Avec Ben Affleck, Al Madrigal, Michaela Watkins, Janina Gavankar
    Musique de Rob Simonsen
    Directeur de la photographie : Eduard Grau
    Montage : David Rosenbloom
    Production : Warner Bros. Pictures, Bron Creative, Mayhem Pictures, Film Tribe
    Distribution : Warner Bros. Pictures
    Date de sortie : 6 mars 2020 (Etats-Unis)
    Durée : 108 minutes

    Vu le 25 mars 2020 en VOD et en VO

  • 5