Logo
Accueil > Reviews > De Gaulle

De Gaulle

  • De Gaulle
    Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.

Critique de Mulder

  • L’idée de proposer un biopic sur l’un des plus importants personnages français du 20ème siècle semblait en soi une excellente idée. Charles De Gaulle fut non seulement l’un des généraux les plus connus et respectés à qui notre pays la France doit énormément, la figure de prou de la résistance, un homme politique entier et prêt à se battre pour ses idées mais aussi un père de famille ayant eu trois enfants (Philippe de Gaulle, Élisabeth de Boissieu et Anne de Gaulle).

    En se focalisant uniquement sur l’année 1940 et notamment mettant en avant ses appels radio depuis Londres pour supporter le développement de la résistance dans une France envahie par les allemands, le film certes réussi ne réussit à rendre totalement hommage à cet homme qui a contribué en grande partie à sauver la France de l’emprise allemande et nous faire gagner la seconde guerre mondiale épauler notamment par l’Angleterre et les Etats-Unis.

    Le réalisateur Gabriel Le Bomin après de nombreux courts-métrages, documentaires historiques et un premier film Nos patriotes (2017) nous livre ici un film historique au croisement du documentaire et du film de fiction et s’appuie pour cela par une reconstitution des années 40 de qualités et surtout la présence d’un excellent casting dans lequel on retrouve dans les rôles principaux Lambert Wilson (Charles de Gaulle), Isabelle Carré (Yvonne de Gaulle) et Olivier Gourmet (Paul Reynaud).

    Le découpage du film nous montre Charles de Gaulle dans sa vie familiale avec notamment une jeune enfant handicapée mentale et sa volonté de donner le meilleur de lui à sa famille quitte à la protéger pendant l’invasion allemande. Il nous montre aussi sa volonté de s’opposer fermement à Philippe Pétain lequel signera l’armistice du 22 juin 1940 avec le Troisième Reich, à Rethondes.

    Si le film gagne également en efficacité c’est surtout grâce à la présence du comédien Lambert Wilson qui trouve enfin un rôle sur mesure lui permettant de s’affirmer une fois de plus comme l’un des meilleurs comédiens français. Il fait du Général De Gaulle un personnage historique réaliste et n’hésite pas à montrer également ses failles et sa volonté permanent de trouve le parfait équilibre entre ses devoirs et mettre sa famille à l’abri. De la même manière, le grand soin porté aux nombreux dialogues et éviter toute surenchère inutile fait de De Gaulle un film passionnant et instructif.

    Certes, nous restons loin de ces films de guerre dans lesquels les scènes d’action spectaculaires sont nombreuses pour se focaliser plus sur la psychologie des personnages mais en cela ce film réussi à retenir notre attention et à nous montrer la France sous le jouc de l’occupation. De Gaulle nous montre une nouvelle fois que le cinéma français est capable de rivaliser avec celui américain même si les moyens financiers ne sont pas les mêmes.

    De Gaulle
    Un film de Gabriel Le Bomin
    Sur un scénario de Valérie Ranson Enguiale et Gabriel Le Bomin
    Avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet, Gilles Cohen, Laurent Stocker, Catherine Mouchet, Sophie Quinton, Andrew Bicknell, Tim Hudson, Philippe Laudenbach, Nicolas Robin, Évelyne Buyle, Philippine Leroy-Beaulieu, Alain Lenglet, Nicolas Vaude
    Directeur de la photographie : Jean-Marie Dreujou
    Montage : Bertrand Collard
    Décors : Nicolas de Boiscuillé
    Costumes : Sergio Ballo
    Musique : Romain Trouillet
    Production : Farid Lahouassa et Aïssa Djabri
    Producteur délégué : Denis Penot
    Coproducteur : Gio Iera
    Directeur de production : Bernard Bolzinger
    Sociétés de production : Vertigo Productions, avec la participation de Les Films de la Baleine, SND, France 2 cinéma, France 3 cinéma et Les Productions du Renard
    Société de distribution : SND (France)
    Durée : 109 minutes

    Vu le 04 mars 2020 au Gaumont Disney Village, Salle 16 place A18, en VF

  • 3