Logo
Accueil > Reviews > IP Man 4

IP Man 4

  • IP Man 4
    Dans le dernier opus de la saga mythique, Ip Man se rend aux Etats-Unis à la demande de Bruce Lee afin d'apaiser les tensions entre les maîtres locaux du Kung-fu et son protégé. Il se retrouve très vite impliqué dans un différend raciste entre les forces armées locales et une école d'arts martiaux chinoise établie dans le quartier de Chinatown à San Francisco. Dans une apothéose de combats ultra-maîtrisés, avec la grâce et la sérénité qui le caractérisent, Donnie Yen donne vie, pour la première fois sur grand écran en France, au légendaire maître chinois de Wing Chun. 

Critique de Mulder

  • Pour notre plus grand plaisir le réalisateur Wilson Yip, le scénariste Edmond Wong et le comédien Donnie Yen sont de retour pour ce dernier volet consacré à Yip Kai-man (IP man), un grand maître chinois de wing chun (art martial chinois). Certes ces trois films prennent quelques distances avec le personnage réel mais ont pour qualité de ne pas être qu’une simple succession de scènes de combat. Après les précédents volets sortis respectivement en 2008, 2010 et 2015, celui-ci a pour mission de clore en toute beauté une saga cinématographique culte dans lequel Donnie Yen s’impose non seulement comme un excellent comédien mais aussi comme le digne successeur de Bruce Lee, Jacky Chan et Jet Li comme star incontesté du cinéma d’action asiatique.

    Contrairement à de nombreuses suites qui prennent un certain temps pour rentrer dans l’action en nous rappelant les films précédents Ip man 4 nous permet de retrouver Ip man alors en pleine difficulté à élever son fils alors que celui-ci vient d’être renvoyé de son école. Suite à une invitation de l’un de ses anciens élèves, Bruce Lee, il décide de se rendre à San Francisco pour trouver une école pour son fils mais également retrouver d’anciens de ses amis.

    Le film montre judicieusement les difficultés d’intégration des minorités aux Etats-Unis mais aussi l’esprit américain de l’époque ayant une opinion assez mauvaise des autres formes des arts martiaux asiatiques en dehors du Karaté. Ip man devra non seulement aider la fille de son ami Wan Zong Hua mais aussi faire face à un dangereux sergent du corps des US Marines bien décidé à montrer la supériorité du Karaté sur tous les autres arts martiaux asiatiques.

    Comme dans les trois précédents volets, le scénario est parfaitement élaboré et permet aux personnages d’avoir une réelle profondeur psychologique. On apprend ainsi qu’IP Man est rongé par le cancer et qu’à son niveau celui-ci n’est pas rémissible. Une nouvelle fois toutes les scènes de combat sont parfaitement traitées et s’imposent comme les meilleures vues depuis celles de John Wick Parabellum.

    La présence de Donnie Yen dans le rôle principal apporte beaucoup à ce film et l’impose aisément comme un film d’action incontournable même si sa sortie en France est trop tardive (le film est sorti aux Etats-Unis le 20 décembre dernier). On appréciera aussi qu’après la présence dans le volet précédent de Mike Tyson c’est au tour de Scott Adkins d’interpréter le bad guy de service. Ses nombreuses scènes d’action sont parfaitement chorégraphiées et son combat final contre Ip man mérite à lui seul de découvrir ce film tant attendu.

    IP Man 4 (Ip Man 4: The Finale)
    Un film réalisé par Wilson Yip
    Produit par Raymond Wong, Wilson Yip, Donnie Yen
    Sur un scénario d’Edmond Wong, Dana Fukazawa, Chan Tai Lee, Jil Leung Lai Yin
    Avec Donnie Yen, Wu Yue, Vanness Wu, Scott Adkins, Kent Cheng, Danny Chan Ngo Ka-nin
    Musique de Kenji Kawai
    Production : Mandarin Motion Pictures
    Date de sortie : 20 décembre 2019 (Etats-Unis), 22 juillet 2020 (France)
    Durée : 105 minutes

    Vu le 14 février en VO

  • 5