Logo
Accueil > Reviews > JeSuisLa

JeSuisLa

  • JeSuisLa
    Stéphane mène une vie paisible au Pays Basque entre ses deux fils, aujourd’hui adultes, son ex-femme et son métier de chef cuisinier. Le petit frisson dont chacun rêve, il le trouve sur les réseaux sociaux où il échange au quotidien avec Soo, une jeune sud-coréenne. Sur un coup de tête, il décide de s’envoler pour la Corée dans l’espoir de la rencontrer. Dès son arrivée à l’aéroport de Séoul, un nouveau monde s’ouvre à lui…

Critique de Marianne Velma

  • Il y a de l’amour dans l’air. Entre la France et la Corée. Entre le cinéma Français et le Coréen. Les passerelles entre ces deux univers ne cessent de se démultiplier ces dernières années. Avec #JeSuisLà, Eric Lartigau nous offre une parenthèse enchantée, loin de la grisaille parisienne. Soit l’histoire de ce chef, un peu à l’étroit dans sa vie, qui décide sur un coup de tête de partir en Corée rencontrer sa correspondante Instagram.

    Avec un pitch pareil, on imagine déjà #JeSuisLà comme une romance pour quinqua mâtinée à la sauce 2.0 et aux cerisiers en fleurs. Au final, le réalisateur de La Famille Bélier (aidé de son co-scénariste Thomas Bidegain qui a officié entre autres sur le Bureau des Légendes et les Frères Sisters de Jacques Audiard) nous propose plutôt une réflexion pleine d’humour et de poésie sur l’art de se réinventer quand les enfants sont grands...

    La mise en scène de Lartigau se fait à la fois sensé et inventive. Sa façon d’intégrer les posts Instagram à l’image de manière organique et sans fioritures est particulièrement réussie. Cela vient nourrir le récit sans jamais le parasiter. Le film assume aussi ouvertement sa dimension élégiaque et semble même puiser dans l’imagerie contemporaine rappelant les errances de Lost in Translation ou l’intemporalité du Terminal de Steven Spielberg.

    Avec son humour travaillé finement et ses personnages secondaires percutants (coréens et français), #JeSuisLà ose sortir de la comédie française à gros sabots pour s’aventurer sur des terres moins faciles d’accès. Ce mélange des genres, sans doute inspiré par le cinéma coréen, nous fait passer du rire au larme et signe à mon sens la réussite du pari de Lartigau.

    Un petit regret cependant, celui le film ne nous amène pas plus loin dans la métaphore filée sur le sens de l’existence. Il y avait pourtant du potentiel notamment dans l’écriture de certains personnages que l’on sent en dehors des codes traditionnels (Jules Sagot et Ilian Bergala excellents dans les rôles des fils du héros) Dommage également que Doona Bae (The Host, Sense 8) ne puisse pas irradier plus de sa présence le long métrage, même si la raison se justifie pleinement par le scénario. Mais au final, le spectateur est comme Stéphane (magnifique Alain Chabat, plein de nuances et de sensibilité), il aurait bien aimé en savoir plus sur cette charmante Soo…

    #JeSuisLà
    Un film écrit et réalisé par Eric Lartigau
    Co-écrit par Thomas Bidegain
    Avec Alain Chabat, Doona Bae, Blanche Gardin, Ilian Bergala, Jules Sagot, Camille Rutherford, Delphine Gleize
    Compositeurs : Evgueni et Sacha Galperine
    Producteurs : Edouard Weil, Alice Girard, Sidonie Dumas
    Producteurs exécutifs : Yoon-Seol Nam et Min-Ho Ha
    Directeur de la photographie : Laurent Tangy
    Montage : Juliette Welfling
    Décoration : Olivier Radot
    Costumes : Nadine Lartigau
    Production : Rectangle Production,
    Coproduction : Gaumont, France 2 Cinéma, Belga Productions, The French Connection et Quarante 12 films…
    Exportation/ Distribution internationale : Gaumont
    Distributeur (France) : Gaumont Distribution
    Date de sortie : le 5 février 2020
    Vu le 4 février 2020 à UGC Normandie

  • 4