Logo
Accueil > Reviews > Bad Boys for Life

Bad Boys for Life

  • Bad Boys for Life
    Le duo autrefois inséparable de Marcus Burnett et Michael "Mike" Lowery se désagrège: un Burnett vieillissant est devenu un inspecteur de police tandis que Lowery, souffrant d'une crise de la quarantaine, est rattaché à la tête d'AMMO, un groupe de jeunes armes de flics milléniaux avec qui il n'a rien en commun. Alors qu'ils sont sur le point de prendre officiellement leur retraite, les deux compères se réunissent à nouveau lorsqu'un féroce patron de la bande du cartel fait des représailles contre Mike.

Critique de Mulder

  • Après les deux premiers volets réalisés par Michael Bay (Bad boys (1995), Bad boys II (2003)), il aura fallu attendre plus de dix sept ans pour retrouver sur nos grands écrans le duo Mike Lowrey / Marcus Burnett (Will Smith et Martin Lawrence) de nouveau réunis. Les deux premiers volets n’avaient pas particulièrement brillé par leur scénario reposant sur un cocktail humour et action qui avait fait ses preuves avec les deux premiers volets du flic de Beverly Hills à une époque où Eddie Murphy avait connu son heure de gloire avant de disparaitre peu à peu suite à des films ne rencontrant plus le même succès.

    La première bonne surprise est que l’alchimie entre Will Smith et Martin Lawrence est toujours aussi présente. Le fait d’avoir choisi deux jeunes réalisateurs belges Adil El Arbi et Bilall Fallah (Image (2014), Black (2015), Patser (2018)) se révèle être une excellente idée tant leur mise en scène inspirée nous rappelle de nombreux blockbusters des années 90. De la même manière les nombreux dialogues sont parfaitement ciselés et permettent non seulement plusieurs clins d’œil à des films de Will Smith (Ali, Men in Black..) mais également à des nombreuses séries et films. On retiendra par exemple la comparaison du groupe de flics Ammo avec la troupe de High School Musical (la présence de Vanessa Hudgens se justifie aisément avec cette citation).

    En tenant compte de l’évolution possibles des personnages entre le second film et celui-là, l’histoire permet non seulement de jouer sur la nostalgie des années 90 mais aussi de montrer l’utilisation des nouvelles technologies pour résoudre de nombreuses affaires dangereuses (utilisation d’un drone, piratage des ordinateurs de certains gangsters.). L’opposition des méthodes du duo principal et celles d’Ammo qui leur sert de renfort est également une bonne idée. Pourtant, il ressort de ce film une certaine déception tant celui-ci ressemble de manière trop étrange à la trame du film L’arme Fatale 4 : un duo de policier vieillissant, l’un sera gravement blessé et n’a toujours pas réussi à construire une famille, l’autre est devenu grand-père et tend à prendre sa retraite, la paternité..

    Certes le recyclage est devenu une pratique hollywoodienne courante mais dans le cas présent, cela amène à une réelle déception tant le potentiel des deux premiers films et la présence d’un féroce chef d’un cartel et désirant se venger de la mort d’un proche aurait pu donner un film d’action musclé et prêt à sortir la grosse artillerie pour un dernier tour de table. Malgré une réalisation inspirée et qui n’a rien à envier à celle de Michael Bay et un casting parfaitement construit, le scénario manque cruellement d’audace et joue la sécurité avec notamment une dernière partie très musclée mais qui arrive un peu trop tardivement.

    Bad boys for Life reste pourtant malgré ses nombreuses faiblesses scénaristiques, un film d’action réussi certes très loin de la qualité d’un John Wick Parabellum mais qui rempli aisément son cahier des charges et se regarde avec plaisir à défaut d’être inoubliable.

    Bad Boys for Life
    Un film de Adil El Arbi et Bilall Fallah
    Produit par Jerry Bruckheimer, Will Smith, Doug Belgrad
    Sur un scénario de Chris Bremner, Peter Craig, Joe Carnahan
    Sur une histoire de Peter Craig, Joe Carnahan
    Basé sur les personnages de George Gallo
    Avec Will Smith, Martin Lawrence, Vanessa Hudgens, Alexander Ludwig, Charles Melton, Paola Núñez, Kate del Castillo, Nicky Jam Joe Pantoliano
    Musique de Lorne Balfe
    Directeur de la photographie : Robrecht Heyvaert
    Montage : Dan Lebental, Peter McNulty
    Production : Columbia Pictures, 2.0 Entertainment, Don Simpson/Jerry Bruckheimer Films, Overbrook Entertainment
    Distribution : Sony Pictures Releasing
    Date de sortie : 17 janvier 2020 (Etats-Unis), 22 janvier 2020 (France)
    Durée : 124 minutes

    Vu le 21 janvier 2020 au Gaumont Disney Village, Salle 3 place E20, en VF

  • 3.5