Logo
Accueil > Reviews > Les enfants du temps

Les enfants du temps

  • Les enfants du temps
    Jeune lycéen, Hodaka fuit son île pour rejoindre Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle urbaine et trouve un poste dans une revue dédiée au paranormal. Un phénomène météorologique extrême touche alors le Japon, exposé à de constantes pluies. Hodaka est dépêché pour enquêter sur l'existence de prêtresses du temps. Peu convaincu par cette légende, il change soudainement d'avis lorsqu'il croise la jeune Hina...

Critique de Mulder

  • A mes parents

    Le cinéma d’animation est souvent considéré comme étant destiné prioritairement à un jeune public voire à des passionnés de ce genre qui ont grandi en découvrant au fil des ans des chefs d’œuvres intemporels des studios Walt Disney, Pixar et d’autres encore. Dans ce paysage mondial, les films d’animation japonais ont du mal à trouver une reconnaissance mondiale et uniquement certains de ceux-ci dépassent le cadre des frontières du Japon pour connaitre une reconnaissance mondiale et une véritable attente du public.

    Véritable maitre de l’animation, le scénariste et réalisateur Makoto Shinkai nous avait totalement conquis avec l’un des plus grands films d’animation, le magnifique Your name (Kimi no na wa) (2016). Dire que nous attentions avec une réelle impatience son nouveau chef d’œuvre après notamment La Tour au-delà des nuages (Kumo no muk, yakusoku no bash) (2004), 5 centimètres par seconde (Byousoku 5 centimeter) (2007), Voyage vers Agartha (Hoshi o Ou Kodomo) (2011) était peu dire.

    Derrière l’intrigue principale du film se dresse un portrait de la société japonaise actuelle et les nombreuses scènes montrant la magnifique ville de Tokyo se révèlent non seulement sublimes mais montrent également une ville en perpétuel mouvement dans laquelle le temps joue sur le moral des habitants en permanence. Alors que le jeune Hodaka qui a fui son village et sa famille pour se réfugier à Tokyo tente de survivre dans une ville dangereuse, il ne doit son salut que grâce à la seule personne qu’il a rencontrée par hasard sur le bateau qui l’amenait dans cette mégapole.

    La ville de Tokyo semble toucher depuis son arrivée par de multiples phénomènes météorologiques extrêmes. La pluie tombe sans cesse et empêche les habitants de vivre normalement. En travaillant pour une revue dédiée au paranormal il va rencontrer une jeune prêtresse du temps, Hina Amano, capable d’arrêter le temps mais destinée à un triste sort. Celle-ci vit avec son jeune frère suite à la mort de leurs parents. Hodaka va créer un site internet pour proposer les services de d’Hina Armani sans savoir que l’utilisation de ses pouvoirs l’affaiblit de plus en plus et l’amène à une mort certaine…

    Il faut reconnaitre que Les enfants du temps (Weathering with You) (Tenki no ko) s’impose dés sa découverte comme un chef d’œuvre intemporel à voir et revoir pour ses très nombreuses qualités. Le grand soin porté non seulement à l’écriture du film (même si certains noteront les très nombreuses ressemblances avec Your name), l’animation somptueuse digne des plus grands studios mondiaux actuels mais surtout l’utilisation de la musique qui occupe une place importante dans le récit (le réalisateur a de nouveau fait appel au groupe japonais Radwimps).

    Que cela soit la scène d’ouverture d’une perfection totale ou une fin juste inoubliable, Makoto Shinkai témoigne d’un don de conteur rare et surtout sait doser à la perfection l’étude des personnages en leur donnant une épaisseur suffisante tout en ne négligeant à aucun moment l’action. Les enfants du temps (Weathering with You) (Tenki no ko) s’est imposé comme le sixième film d’animation le plus vu du Japon avec plus de dix millions de spectateurs mais a aussi conquis toute la presse mondiale. Nous ne pouvons que soutenir ce film et vous encourager à le découvrir au cinéma.

    Les enfants du temps (Weathering with You) (Tenki no ko)
    Un film écrit et réalisé par Makoto Shinkai
    Produit par Genki Kawamura
    Avec les voix en version originale de Kotaro Daigo, Nana Mori
    Musique de Radwimps
    Directeur de la photographie : Rysuke Tsuda
    Montage : Makoto Shinkai
    Production : CoMix Wave Films, Story Inc.
    Distribution: Toho (Japon), Bac Films (France)
    Date de sortie : 19 juillet 2019 (Japon), 8 janvier 2020 (France)
    Durée : 112 minutes

    Vu le 10 janvier 2020 au Gaumont Disney Village, Salle 3 place A19, en VO

  • 5

Critique de Marianne Velma

  • Et si la pluie ne s’arrêtait plus jamais ? C’est désormais le quotidien de la planète Terre. Hodoka 16 ans, qui vit depuis toujours à la campagne, fugue dans l’espoir de trouver enfin un rayon de soleil. Son rayon de soleil à Tokyo. Il ne le sait pas encore mais ce rayon de soleil prendra l’apparence d’une jeune fille du nom de Anna.

    Après le merveilleux Your Name, Makoto Shinkai revient avec un nouveau long métrage mêlant histoire d’amour, fantastique et réflexion environnementale. Premier constat, Les enfants du temps (Tenki No Ko en V.O.), propose un univers animé d’une puissance visuelle époustouflante. Il ne s’est écoulé que trois ans entre les deux films et pourtant Makoto Shinkai a encore intensifié son design, notamment dans la fluidité de l’animation. Le réalisme des personnages et du décor tokyoïte est particulièrement saisissant.

    Même si le film reprend certaines des thématiques de Your Name, Makoto Shinkai a opté pour un univers plus sombre dans tous les sens du terme. Le Tokyo soumis à une pluie incessante implique une vie plus rude pour ses habitants. Le quotidien citadin apparaît sous un angle plus oppressant : alors que Your Name montrait des cafés et des Batting Center, lieux de partage et de réunion, les Enfants du Temps n’hésite pas à nous plonger dans la violence des rabatteurs ou dans la solitude des fast food.

    Dans ce monde de détresse émotionnelle, l’amour n’est plus le même. Les sentiments prennent une importance capitale qui dépassent les enjeux de bienséances habituels de la société japonaise. Le cinéaste ose même imaginer un amour capable de changer la face du monde au travers de ces deux héros hors-normes. Mais est-ce forcément une bonne chose ?

    Rassurez-vous-tout espoir n’est pas perdu. Les Enfants du temps s’autorise quelques échappées plus légères et drôles par moment. Sa musique, composée par le groupe Radwimps qui officiait déjà sur Your Name, participe à transporter le spectateur dans ce monde fantastique. Ce film reste une preuve supplémentaire, pour ceux qui en douteraient encore, du caractère universel de l’animation japonaise.

    Une critique conjointement écrite par Juliette Baillon et Marianne Velma

    Les enfants du temps (Weathering with You) (Tenki no ko)
    Un film écrit et réalisé par Makoto Shinkai
    Produit par Genki Kawamura
    Avec les voix en version originale de Kotaro Daigo, Nana Mori
    Musique de Radwimps
    Directeur de la photographie : Ry?suke Tsuda
    Montage : Makoto Shinkai
    Production : CoMix Wave Films, Story Inc.
    Distribution: Toho (Japon), Bac Films (France)
    Date de sortie : 19 juillet 2019 (Japon)
    Durée : 112 minutes

    Vu le 12 décembre 2019 au Cinéma Le Grand Rex

  • 5