Logo
Accueil > Reviews > Les Incognitos

Les Incognitos

  • Les Incognitos
    Le super espion Lance Sterling et le scientifique Walter Beckett ont des personnalités radicalement opposées. Lance est relax, cool et il a du style. Walter est … tout l’inverse. Certes, il n’est pas très à l’aise en société mais son intelligence et son génie créatif lui permettent d’imaginer les gadgets impressionnants que Lance utilise sur le terrain. Alors qu’une mission tourne mal, Walter et Lance vont devoir unir leurs forces. Si ce duo excentrique ne parvient pas à s’entraider, le monde est en danger.

Critique de Mulder

  • Les incognitos (Spies in Disguise) est le premier film des studios Blue Sky Studios sous l’égide de Walt Disney Company. Produit notamment par 20th Century Fox Animation et Chernin Entertainment ce long métrage d’animation réalisé par Troy Quane et Nick Bruno sur un scénario de Brad Copeland, Lloyd Taylor se révèle être une excellente surprise tant son écriture est pleine de rebondissements, son rythme endiablé et une réalisation parfaite donne à celui-ci une aura toute particulière.

    Basé sur le court métrage Pigeon: Impossible de Lucas Martell (2009), Les incognitos se veut un hommage réussi au cinéma d’espionnage que cela soit James Bond (l’allure du personnage principal Lance Sterling, les nombreux gadgets créés par cette agence d’espionnage) mais aussi Mission Impossible (de nombreuses scénettes le montrent). Tout en respectant les codes de ce genre de film, le scénario parfaitement ciselé laisse une grande part à l’humour et voit un super agent transformé en pigeon et devant faire face à un méchant terroriste prêt à tout pour faire régner le désordre mondial.

    Dès la scène d’introduction du film dans lequel le super agent Lance Sterling doit affronter un nombre important d’ennemis et doit faire face à des gadgets ne fonctionnant pas comme prévu, l’accent est mis autant sur l’importance des personnages et leurs ressentis mais aussi sur l’action. La musique du compositeur Theodore Shapiro renforce notre immersion dans l’une des très bonnes surprises de cette fin d’année. Cette première mission se clôt par un échec cinglant et Lance Sterling se voit désavouer suite au fait qu’un dangereux terroriste a usurpé son identité et ses méfaits se multiplient. De plus celui-ci possède une dangereuse arme lui permettant de frapper partout à la fois. Walter Beckett ne pourra compter pour laver son innocence que sur l’aide d’un scientifique farfelu Walter Beckett. Ce duo atypique et le fait que Lance Sterling ait été changé en pigeon va amener ces deux hommes dans une dangereuse mission dans différents pays.

    Certes ce film d’animation semble nettement plus orienté vers un très jeune public et certains gags répétitifs auront du mal à passer pour une audience adulte et nettement plus habituée à des œuvres aux différents niveaux de lecture. Certes Les incognitos est une réussite indéniable mais aurait gagné à prendre un peu plus de risques et apporter une certaine valeur ajoutée au genre de l’espionnage. Cette absence de risque est certes amenuisée par une réalisation investie et une véritable volonté des deux réalisateurs de proposer le cadrage aussi parfait qu’original pour chacune des scènes d’action. De la même manière, on ne pourra que vous conseiller de découvrir ce film en version originale tant la présence vocale de Will Smith et Tom Holland dans les deux rôles principaux est une valeur ajoutée certaine.

    Les incognitos est donc un des divertissements familiaux incontournables de cette fin d’année et on ne peut donc que vous le conseiller. La fin du film laisse la porte ouverte à une suite qu’on ne manquera pas d’aller voir si elle est confirmée (ce que l’on espère).

    Les incognitos (Spies in Disguise)
    Un film de Troy Quane, Nick Bruno
    Produit par Peter Chernin, Jenno Topping, Michael J. Travers
    Sur un scénario de Brad Copeland, Lloyd Taylor
    Sur une histoire de Cindy Davis
    Basé sur Pigeon: Impossible de Lucas Martell
    Avec les voix en version originale de Will Smith, Tom Holland, Rashida Jones, Ben Mendelsohn, Reba McEntire, Rachel Brosnahan, Karen Gillan, DJ Khaled Masi Oka
    Music de Theodore Shapiro
    Montage : Randy Trager, Christopher Campbell
    Production : Blue Sky Studios, 20th Century Fox Animation, Chernin Entertainment
    Distribution : 20th Century Fox
    Date de sortie : 4 décembre 2019 (Los Angeles El Capitan Theatre), 25 décembre 2019 (Etats-Unis)
    Durée : 102 minutes

    Vu le 27 décembre 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 9 place A20, en VF

  • 4