Logo
Accueil > Reviews > Star Wars : L’ascension de Skywalker

Star Wars : L’ascension de Skywalker

  • Star Wars : L’ascension de Skywalker
    Environ un an après la mort de Luke Skywalker, la Résistance tente de survire face au Premier Ordre, désormais mené par un nouveau Suprême Leader, Kylo Ren. Une rumeur agite cependant toute la galaxie : l'Empereur Palpatine serait de retour ! Kylo Ren se rend sur Exegol, la planète des Sith. Il compte y tuer l'empereur Palpatine, qui a survécu à sa chute dans un puits d'énergie de l'Étoile de la Mort, et devenir ainsi le maître de la galaxie. Palpatine lui fait cependant une offre : il lui confiera sa flotte de 10 000 destroyers capables chacun de détruire une planète s'il lui ramène Rey.

Critique de Mulder

  • Débuté en 1977 la saga cinématographique dédiée à la famille Skywalker prend fin avec ce neuvième volet qui a défaut d’être original et novateur respecte parfaitement l’univers tant apprécié par de très nombreux spectateurs. Certes les effets spéciaux sont spectaculaires comme dans chacun des volets de cet univers de science-fiction certes les nombreuses espèces extraterrestres sont toujours aussi présentes mais le scénario manque réellement d’audace et se contente de balader ses personnages principaux de planètes en planètes à la recherche d’un accessoire qui pourra permettre à Rey de trouver la planète des Sith sur laquelle l’empereur Palpatine fomente son grand retour avec ses dix milles destroyers capables d’anéantir chacun une planète.

    Alors que la première trilogie originale était non seulement précurseur dans l’utilisation des effets spéciaux et reposait également sur un scénario réellement original et propice à des nombreux revirements, il faut reconnaitre une certaine déception à la prélogie qui se contentait de jouer sur la nostalgie des spectateurs et sur la carte des effets numériques à outrance. Cette prélogie entièrement réalisée par George Lucas était sa manière de se réapproprier son œuvre et surtout de faire fructifier sa création à travers de nombreux produits dérivés et autres créations diverses.

    Cette troisième trilogie conçue pour mettre fin à la saga consacrée à la famille des Skywalker a réussi à retrouver toute la tonalité de la trilogie originale en reposant sur deux excellents réalisateurs J. J. Abrams et Rian Johnson. Cependant, le volet précédent, Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, un des meilleurs films de la saga cinématographique avait été critiquée par sa manière de prendre une certaine distance avec l’œuvre et l’utilisation de la force comme l’humour qui gâchait un peu la tonalité du film mais il faut reconnaitre que le réalisateur Rian Johnson est un conteur hors pair comme en témoigne aussi son dernier film A couteaux tirés.

    Star Wars IX : l’ascension de Skywalker malgré un scénario trop linéaire réussit pourtant son objectif et s’impose comme un grand spectacle tout en gommant certains éléments qui avaient fait de cette saga cinématographique une œuvre trop familiale propice à vendre une multitude de jouets et de jeux vidéo. La présence de J.J Abrams derrière la caméra s’impose d’elle-même tant ce réalisateur est un digne héritier de Steven Spielberg et George Lucas. Co-scénariste, producteur et réalisateur, cet artiste surdoué réussit à imposer sa patte tout en restant proche de la saga originale. Les scènes de combats de vaisseaux spatiaux ou sur différentes planètes, la présence de nombreux personnages secondaires et surtout de quatre premiers rôles parfaitement campés font de ce film quoiqu’en dise la presse américaine et certains confrères français une réussite indéniable et surtout l’un des films incontournables de cette année.

    Une nouvelle fois on ne peut que tomber sous le charme du personnage de Rey (sublime Daisy Ridley) qui dans ce film prend une place importante et doit faire face à sa destinée et surtout à ses origines et affronter sa plus grande épreuve. Les comédiens Adam Driver (Ben / Kylo Ren), Oscar Issac (Poe Dameron) et John Boyega retrouve avec plaisir leurs personnages méritent amplement notre reconnaissance pour avoir pu donner l’épaisseur nécessaire à ceux-ci. De la même manière, le film continue à jouer sur notre nostalgie et on retrouve ainsi dans de courtes scènes Carrie Fisher (Lea Organa), Mark Hamill (le Jedi fantôme Luke Skywalker) mais aussi Billy Dee Wlliams (Lando Calrissian), Anthony Daniels (C-3PO) mais aussi le temps d’une courte scène Harrison Ford.

    Les nombreux clins d’œil aux films précédents présents dans ce volet permettent aux spectateurs passionnés de l’univers Star Wars d’avoir accès à un second niveau appréciable de lecture du film et surtout de comprendre que l’œuvre créée par George Lucas est dans les excellentes mains des studios Walt Disney Pictures qui saura non seulement mettre en place de nouvelles trilogies. De la même manière quel plaisir de retrouver l’immense John Williams comme compositeur tant la musique occupe une place importante dans les films de cette saga cinématographique incontournable qui a marqué à jamais notre mémoire de passionnés de cinéma

    Star Wars IX : l’ascension de Skywalker (Star Wars: The Rise of Skywalker)
    Un film réalisé par J. J. Abrams
    Produit par Kathleen Kennedy, J. J. Abrams, Michelle Rejwan
    Sur un scénario de J. J. Abrams, Chris Terrio
    Basé sur les personnages créés par George Lucas
    Avec Mark Hamill, Carrie Fisher, Adam Driver, Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Lupita Nyong'o, Domhnall Gleeson, Kelly Marie Tran, Joonas Suotamo, Billie Lourd, Naomi Ackie, Anthony Daniels, Ian McDiarmid, Billy Dee Williams
    Musique de John Williams
    Directeur de la photographie : Dan Mindel
    Montage : Maryann Brandon, Stefan Grube
    Production : Lucasfilm Ltd., Bad Robot Productions
    Distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
    Date de sortie : 18 décembre 2019 (France), 20 décembre 2019 (Etats-Unis)

    Vu le 18 décembre 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 7 4DX place I8, en VF

  • 4.5